Elections 2022 : les vérifications de la coalition Objectif Désinfox

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.

Les 23 médias français unis au sein de la coalition "Objectif Désinfox" vous ont proposé sur cette page les articles de vérification réalisés à l'occasion des élections présidentielle et législatives de 2022.

Ces articles étaient également le fruit des signalements reçus par les citoyens.

Les vidéos Objectif Désinfox

Retrouvez les vidéos réalisées dans le cadre de la coalition sur notre playlist Youtube ou en cliquant sur les images ci-dessous :

Les vérifications d'Objectif Désinfox

225) 20 Minutes -  Non, Emmanuel Macron n’est pas obligé d’attendre un an avant de dissoudre l’Assemblée nationale (Mais ce serait très risqué)

Le second tour des élections législatives n’a donné qu’une majorité relative au camp présidentiel à l’Assemblée nationale. Une situation qui interroge sur la manière dont le gouvernement va pouvoir mener sa politique. Pour de nombreux internautes, il ne fait aucun doute qu’Emmanuel Macron devra dissoudre l’Assemblée nationale en cas de « blocage » législatif. Mais certains avancent que la Constitution l’empêche de le faire dans l’année qui suit l’élection. L’article 12 de la Constitution prévoit un délai d’une année après des élections consécutives à une dissolution. Mais rien n’empêche le président de la République de dissoudre l’Assemblée nationale peu de temps après une élection de fin de mandat comme c’est le cas ici. (article)

224) 20 Minutes - Législatives 2022 : Les ministres perdants sont-ils vraiment obligés de quitter le gouvernement ?

Les résultats de ces élections législatives ne font pas la joie d’Ensemble ! Emmanuel Macron se retrouve sans majorité absolue à l’Assemblée nationale. S’ajoute à cela la défaite de plusieurs ministres dans leurs circonscriptions. Brigitte Bourguignon, Amélie de Montchalin et Justine Bénin quitteront donc leur poste au gouvernement. Est-ce vraiment une obligation ou une volonté du président de la République ? 20 Minutes fait le point. (article)

223) 20 Minutes - Législatives 2022 : L’absence de consignes de vote claires de la majorité a-t-elle joué sur le score du RN ?

Des posts viraux sur Twitter estiment que le manque de soutien à la Nupes des candidats d’Ensemble ! a nui au front républicain dans le cas de duels RN-Nupes. Pour la porte-parole du gouvernement, Olivia Grégoire, la position de la majorité était « très claire » en disant : « pas une voix au Rassemblement national ». Mais les lignes adoptées par les candidats et candidates Ensemble ! ont été pour le moins hétérogènes et il y a eu « une assez grande ambiguïté sur les consignes de vote », estime Gilles Ivaldi, politologue au Cevipof. (article)

222) 20 Minutes - Oui, la députée LFI Manon Aubry a bien voté par erreur pour la prolongation du pass sanitaire au parlement européen

Jeudi 23 juin se tenait un vote crucial au parlement européen : la prolongation, ou non, du pass sanitaire. La députée européenne de la France insoumise, Manon Aubry était présente. Mais malgré ce qu’elle avance sur les réseaux sociaux, les internautes n’y croient pas. Elle est accusée d’avoir voté en faveur de sa prolongation alors même qu’elle a toujours désapprouvé ce pass. 20 Minutes fait le point. (article)

221) 20 Minutes - La Nupes peut-elle divulguer certains secrets fiscaux si elle obtient la présidence de la commission des finances ?

Dans Le Figaro, Eric Woerth, qui était à la tête de la commission des finances lors de la précédente mandature, s’inquiète d’une présidence Nupes-LFI qui « s’intéresserait aux dossiers des uns et des autres, les individus et les ménages, comme les entreprises ». Pour Gilles Carrez, ancien député LR et président de la commission des finances entre 2012 et 2017, la question du secret fiscal est « le sujet-clé » : il ne faut pas « jeter en pâture les dossiers fiscaux de particuliers voire d’entreprises ». Eric Coquerel, candidat Nupes-LFI au poste, estime scandaleux d’accuser la Nupes de telles intentions. « ll est évident qu’on ne va pas s’en servir pour organiser une chasse aux sorcières », dit-il. (article)

220)  20 Minutes - IVG : Qu’est-ce que ça changerait si le droit à l'avortement était inscrit dans la Constitution ?

La Cour suprême des Etats-Unis a décidé, ce vendredi 24 juin, de laisser le choix à chaque Etat concernant la légalité ou non de l’avortement. Certains ont déjà supprimé ce droit, même en cas de viol ou d’inceste. Une décision qui scandalise plusieurs pays dont l’Hexagone. En France, plusieurs responsables politiques réclament l’inscription de ce droit dans la Constitution. Mais concrètement ça changerait quoi ? 20 Minutes fait le point. (article)

219) 20 Minutes -  Yaël Braun-Pivet élue présidente de l’Assemblée grâce au RN ? Pas si simple

La députée LREM des Yvelines, Yaël Braun-Pivet, a été élue présidente de l’Assemblée nationale mardi. Plusieurs voix se sont élevées, dont celles de députés Nupes, pour dénoncer un retrait du candidat RN, lequel a profité à la macroniste. Dans les faits, ce retrait lui a juste permis d’éviter un 3e tour de scrutin pour être élue. (article)

218) 20 Minutes - Finances publiques : Oui, Thierry Breton a bien fait diminuer la dette en 2007

La dette de la France continue de se creuser après la crise sanitaire. Mais voici venu le moment de la diminuer, selon le Commissaire européen au marché intérieur, Thierry Breton. D’après lui, ce n’est pas si difficile, puisqu’il y est parvenu lorsqu’il était ministre de l’Economie et des Finances, entre 2005 et 2007, a-t-il insisté sur France Info. Ce que ne dit pas l’ancien locataire de Bercy, c’est qu’il a bénéficié d’importantes rentrées d’argent dues notamment à la privatisation des autoroutes. (article)

217) TF1/ LCI - Guerre en Ukraine : des canons Caesar français ont-ils été interceptés par les Russes ?

Une publication affirme que deux canons Caesar seraient dans les mains de Moscou. Ils auraient été capturés par les Russes après le départ de soldats ukrainiens.Une rumeur infondée et démentie auprès de TF1info par l'Armée française.

216) TF1/ LCI - Violences gynécologiques : comment sont-elles reconnues en France ?

Définies par le Haut Conseil à l’Égalité en 2018, les violences gynécologiques ne sont pas encadrées pénalement. En 2021, une charte à l’endroit des professionnels est venue rappeler les bonnes pratiques, comme le recueillement du consentement avant chaque acte médical.

215) TF1/ LCI - Le droit à l’IVG est-il menacé politiquement en France ?

Plusieurs membres de la classe politique appellent à inscrire le droit à l'interruption volontaire de grossesse (IVG) dans la Constitution. Si aucun parti politique ne demande de revenir sur la loi Veil, le droit à l’avortement a pu être contesté par le passé par le RN. L’an dernier, la loi rallongeant son délai avait également suscité de nombreux débats.

214) TF1/ LCI - Guerre en Ukraine : observe-t-on un retour en force des centrales à charbon à travers l'Europe ?

Alors que les craintes d'un "blackout" énergétique se multiplient, le gouvernement a décidé de redémarrer la centrale à charbon de Saint-Avold, en Moselle. L'Allemagne, de son côté, a également expliqué qu'elle allait recourir au charbon pour garantir sa production en énergie. Il ne s'agit pas de cas isolés en Europe, souligne une chercheuse, bien que ces réouvertures soient des solutions de court terme. (article)

213) TF1/ LCI - Non, l’IVG n’est évidemment pas autorisée jusqu’au 9e mois de grossesse en France

Selon des publications circulant sur les réseaux sociaux, une femme peut avorter jusqu’au terme de sa grossesse.En France, le délai légal est de 14 semaines.En revanche, une interruption médicale de grossesse est possible sans délai. (article)

212)AFP - Olivier Véran et Eric Woerth élus grâce à une fraude au vote électronique ? Une tricherie impossible

Des députés de la majorité présidentielle élus grâce à une fraude au vote électronique ? Depuis dimanche et l'annonce des résultats, plusieurs tweets jettent le doute sur les victoires du ministre délégué chargé des relations avec le Parlement Olivier Véran et du député Ensemble Eric Woerth.
Sauf qu'aucune des deux circonscriptions remportées par les deux hommes politiques n'est équipée en machine à voter, comme l'ont indiqué les préfectures de l'Oise et d'Isère, départements où ont été élus les deux hommes politiques. (article)

211) AFP -La loi Macron de 2015, symbole d'une culture du compromis à l'Assemblée ? La relecture contestable de François Bayrou

Appelant à s'en inspirer pour composer avec la nouvelle Assemblée, François Bayrou assure que le débat parlementaire autour de la loi sur l'économie portée par Emmanuel Macron en 2015 avait symbolisé une culture du compromis ayant permis de faire adopter un texte sans "l'imposer". Cette loi tentaculaire avait certes donné lieu à un riche débat parlementaire, mais le président du Modem oublie de préciser que le gouvernement socialiste avait eu recours trois fois au 49-3 pour la faire adopter à l'Assemblée, faute d'avoir convaincu sa propre majorité comme l'opposition. Signe de cette absence de consensus, des députés de droite avaient ainsi saisi le Conseil constitutionnel après l'adoption chaotique de ce texte. (article)

210) TF1/ LCI - Législatives : la présidence de la commission des Finances, un choix "imposé" par la Constitution ?

Fort de 89 députés élus, le RN convoite la tête de la commission des Finances. Pour le député et ministre de l'Agriculture Marc Fesneau, la donner au parti relèverait d’une disposition constitutionnelle. Cela n’est en aucun cas écrit dans le texte, mais issu du règlement de l’Assemblée. (article

209) TF1/ LCI - Législatives : y a-t-il eu un "report massif" des électeurs de la Nupes vers le RN (et inversement) ?

Pour François Bayrou, la Nupes et le RN se sont entraidés au second tour des législatives en votant l’un pour l’autre. Mais le "report massif" évoqué n’a pas eu lieu : les comportements de ces électeurs sont assez similaires à ceux du camp présidentiel. (article)

209) AFP - Les programmes économiques du RN et de LFI "rigoureusement identiques" ? L'affirmation hasardeuse du patron de LR

Tentant de démontrer la proximité entre le Rassemblement national et la France insoumise, le patron des Républicains Christian Jacob affirme que les programmes économiques des deux partis sont "rigoureusement identiques". C'est toutefois infondé : excepté de rares points de convergence, les deux formations ont défendu des solutions radicalement différentes lors des dernières élections, que ce soit sur la hausse du smic, la fiscalité ou le développement du nucléaire. L'idée également défendue par M. Jacob selon laquelle les électeurs insoumis se seraient davantage que les autres reportés vers le RN est peu étayée par les enquêtes d'opinion. (article)

208) AFP - Olivier Véran et Eric Woerth élus grâce à une fraude au vote électronique ? Une tricherie impossible

Des députés de la majorité présidentielle élus grâce à une fraude au vote électronique ? Depuis dimanche et l'annonce des résultats, plusieurs tweets jettent le doute sur les victoires du ministre délégué chargé des relations avec le Parlement Olivier Véran et du député Ensemble Eric Woerth.
Sauf qu'aucune des deux circonscriptions remportées par les deux hommes politiques n'est équipée en machine à voter, comme l'ont indiqué les préfectures de l'Oise et d'Isère, départements où ont été élus les deux hommes politiques. (article)

207) AFP - La loi Macron de 2015, symbole d'une culture du compromis à l'Assemblée ? La relecture contestable de François Bayrou

Appelant à s'en inspirer pour composer avec la nouvelle Assemblée, François Bayrou assure que le débat parlementaire autour de la loi sur l'économie portée par Emmanuel Macron en 2015 avait symbolisé une culture du compromis ayant permis de faire adopter un texte sans "l'imposer". Cette loi tentaculaire avait certes donné lieu à un riche débat parlementaire, mais le président du Modem oublie de préciser que le gouvernement socialiste avait eu recours trois fois au 49-3 pour la faire adopter à l'Assemblée, faute d'avoir convaincu sa propre majorité comme l'opposition. Signe de cette absence de consensus, des députés de droite avaient ainsi saisi le Conseil constitutionnel après l'adoption chaotique de ce texte. (article)

206) AFP - Avant le deuxième tour, âpre bataille et approximations chez LREM, LFI et RN

Apre et disputée, la campagne du second tour des législatives a donné lieu à des affrontements idéologiques tranchés et à des batailles acharnées sur les chiffres. Chez LREM, LFI comme au RN, certains responsables ont parfois versé dans l'exagération ou l'approximation pour attaquer le bilan de leurs adversaires ou vanter leurs propres propositions. Petit tour d'horizon avant le scrutin de dimanche. (article)

205) AFP - Rapports de force à l'Assemblée : les questions posées par le séisme des législatives

Les résultats des élections législatives, qui ont privé Emmanuel Macron à peine réélu de majorité absolue, ont soulevé de nombreuses questions : le président peut-il dissoudre cette Assemblée tout juste élue ? Qui est la principale force d'opposition ? Quel opposant obtiendra la présidence convoitée de la Commission des finances ? Elisabeth Borne est-elle tenue de prononcer une déclaration de politique générale ? Et de la soumettre au vote des députés ? Tour d'horizon.

204) AFP - Les programmes économiques du RN et de LFI "rigoureusement identiques" ? L'affirmation hasardeuse du patron de LR

Tentant de démontrer la proximité entre le Rassemblement national et la France insoumise, le patron des Républicains Christian Jacob affirme que les programmes économiques des deux partis sont "rigoureusement identiques". C'est toutefois infondé : excepté de rares points de convergence, les deux formations ont défendu des solutions radicalement différentes lors des dernières élections, que ce soit sur la hausse du smic, la fiscalité ou le développement du nucléaire. L'idée également défendue par M. Jacob selon laquelle les électeurs insoumis se seraient davantage que les autres reportés vers le RN est peu étayée par les enquêtes d'opinion. (article)

203) AFP - La quasi-totalité de la "délinquance de rue" imputable "aux immigrés" ou "issus de l'immigration" ? L'invérifiable affirmation de Marine Le Pen

La présidente du Rassemblement national impute régulièrement "95% de la délinquance de rue" à des "personnes immigrées ou issues de l'immigration". Mais ce chiffre est introuvable dans les statistiques officielles. Il s'appuie en réalité sur les thèses d'un criminologue dont la lecture est contestée par la cheffe du service statistique ministériel de la sécurité intérieure contactée par l'AFP. (article)

203) AFP - Rapports de force à l'Assemblée : les questions posées par le séisme des législatives

Les résultats des élections législatives, qui ont privé Emmanuel Macron à peine réélu de majorité absolue, ont soulevé de nombreuses questions : le président peut-il dissoudre cette Assemblée tout juste élue ? Qui est la principale force d'opposition ? Quel opposant obtiendra la présidence convoitée de la Commission des finances ? Elisabeth Borne est-elle tenue de prononcer une déclaration de politique générale ? Et de la soumettre au vote des députés ? Tour d'horizon. (article)

202) AFP - Avant le deuxième tour, âpre bataille et approximations chez LREM, LFI et RN

Apre et disputée, la campagne du second tour des législatives a donné lieu à des affrontements idéologiques tranchés et à des batailles acharnées sur les chiffres. Chez LREM, LFI comme au RN, certains responsables ont parfois versé dans l'exagération ou l'approximation pour attaquer le bilan de leurs adversaires ou vanter leurs propres propositions. Petit tour d'horizon avant le scrutin de dimanche. (article)

201) RTL - Législatives : y a-t-il vraiment "20 taxations nouvelles" dans le programme de la Nupes comme l'a dit Macron ?

En déplacement en Seine-Saint-Denis mercredi 8 juin, Emmanuel Macron a de nouveau attaqué le programme de la Nupes, affirmant qu'il s'agissait d'un "projet d'interdictions et de taxations". Oui, les mots "taxe", "taxation", "taxer" ou "taxonomie" sont cités 20 fois dans le programme commun de la Nupes. Mais non, il n'y a pas "20 taxations nouvelles" comme avancé. (article)

200) 20 Minutes - Covid-19 : La France et l'UE passeraient opportunément des textes de loi juste après les législatives ? Méfiance

Un message relayé sur les réseaux sociaux pointe du doigt des textes sur le Covid-19 et le certificat numérique européen qui seraient présentés par le gouvernement et le Parlement européen après les législatives. Le gouvernement a annoncé quatre jours avant le premier tour vouloir présenter un nouveau texte de loi pour lutter contre l'épidémie du Covid-19. Quant à la prolongation du certificat covid numérique européen, la Commission européenne avait annoncé en février sa volonté de le voir prolonger. (article)

199) TF1/LCI - Législatives : cet affichage de la Nupes sur la voie publique enfreint-il le code électoral ?

Clément Beaune s'est étonné de certains affichages de la Nupes à Paris. Ils enfreignent la "loi électorale" selon le ministre candidat dans la 7e circonscription de la capitale. C'est vrai, d'après Jean-Pierre Camby, professeur associé en droit constitutionnel et membre des Surligneurs. (article)

198) Euronews - La Nupes veut-elle créer un “impôt sur la nationalité”?

Le 2e tour des législatives approche, et le programme de l’alliance de gauche, la Nupes, est largement critiqué par les candidats de la majorité présidentielle. Dans les circonscriptions des Français à l’étranger, plusieurs candidats dénoncent une mesure en particulier qui viserait les expatriés : un "impôt sur la nationalité". Mais ces déclarations sont imprécises. Le programme de la Nupes parle d’un impôt universel “sur les revenus des particuliers dans les pays à fiscalité privilégiée pour lutter contre l’évasion fiscale”. Les différents partis de la Nupes divergent d’ailleurs sur ce point. (article)

197) AFP - La quasi-totalité de la "délinquance de rue" imputable "aux immigrés" ou "issus de l'immigration" ? L'invérifiable affirmation de Marine Le Pen

La présidente du Rassemblement national impute régulièrement "95% de la délinquance de rue" à des "personnes immigrées ou issues de l'immigration". Mais ce chiffre est introuvable dans les statistiques officielles. Il s'appuie en réalité sur les thèses d'un criminologue dont la lecture est contestée par la cheffe du service statistique ministériel de la sécurité intérieure contactée par l'AFP. (article)

196) 20 Minutes - Résultats Législatives 2022 : Pourquoi la Nupes revendique 266.000 voix de plus que celles que lui attribue le ministère de l'Intérieur

Manuel Bompard, candidat Nupes et proche de Jean-Luc Mélenchon, a accusé le ministère de l’Intérieur de « manipulation », en revendiquant près de 266.000 voix supplémentaires pour la Nupes pour le premier tour des législatives par rapport au chiffre annoncé par le ministère. Le candidat inclut dans ses calculs les voix de trois candidats non décomptés Nupes par le ministère de l’Intérieur en métropole, ainsi que les voix de certains candidats en Outre-Mer. Le ministère de l’Intérieur affirme avoir basé sa liste de candidats Nupes sur une liste fournie par l’alliance de gauche. (article)

195) TF1/LCI - Législatives : le Rassemblement national est-il le "seul mouvement politique qui progresse" ?

Depuis dimanche, les membres du Rassemblement national se félicitent de leur score aux élections législatives. Selon Jordan Bardella, le RN serait le "seul mouvement politique qui progresse". C'est vrai, bien que la gauche soit elle aussi en expansion si l'on regroupe l'ensemble des partis qui la composent. (article)

194) AFP - Le RN "premier parti de France" à l'issue des législatives? Pas si simple

Au sortir du premier tour des législatives, Marine le Pen a soutenu que le Rassemblement national était devenu "le premier parti de France" parce qu'il avait réuni plus de voix que ses principaux rivaux, La République en marche et La France insoumise. Cette affirmation est fondée mais occulte un fait central: en raison des alliances qu'ils ont nouées pour ce scrutin et des circonscriptions qu'ils ont laissées à leurs partenaires, ces deux partis avaient investi environ 200 candidats de moins que la formation d'extrême droite et avaient donc, mathématiquement, moins de chance de réunir autant de suffrages. Par ailleurs, si le RN est incontestablement en progression depuis 2017, il n'est pas le seul parti à connaître pareille dynamique, contrairement à ce qu'affirme l'ancienne candidate à la présidentielle. (article)

193) TF1/LCI - Législatives : le ministère de l'Intérieur a-t-il refusé d'attribuer 265.000 voix à la Nupes ?

Dans les rangs de la Nupes, on affirme que l'alliance de gauche est arrivée en tête dimanche soir au 1er tour des législatives.
Le ministère de l'Intérieur se voit reprocher de ne pas avoir intégré aux résultats de la Nupes plus de 250.000 voix. Du côté de Beauvau, on réplique en expliquant que la liste des candidats Nupes a été fournie par la direction du mouvement elle-même. (article)

192) TF1/LCI - Législatives : les projections, annoncées dès dimanche soir, sont-elles fiables ?

Dès 20h ce dimanche, les médias ont proposé les "projections" des sièges à l'Assemblée nationale.Réalisées par les différents instituts de sondage, elles donnent toutes une majorité à Ensemble ! lors du second tour des élections législatives. Ces résultats sont à prendre avec prudence, du propre aveu des instituts. (article)

191)  AFP - Législatives : pourquoi les résultats du 1er tour sont contestés par la Nupes ?

Quelques heures après l'annonce des résultats du 1er tour des législatives, la bataille a déjà férocement repris entre la majorité sortante et la Nupes, son principal opposant. En jeu : la première place en nombre de voix, que le ministère de l'Intérieur attribue à Ensemble!, mais revendiquée aussi par la coalition de gauche, qui accuse l'Intérieur de "manipulation" dans les étiquettes sur certaines circonscriptions. Certains médias, comme Le Monde ou l'AFP, placent également la Nupes légèrement en tête. Une première place qui donnerait forcément de l'élan, mais qui, compte tenu des scores très rapprochés, pourrait avoir des conséquences très relatives sur l'issue du second tour. Explications. (article)

190) AFP - "Illusion" ou élément "utile" au débat ? Coup de chaud autour des projections en siège pour les législatives

Après leur percée au premier tour des législatives, des responsables de la Nupes ont mis en cause la fiabilité des projections en sièges, qui créditent toutes le parti présidentiel d'une majorité --certes réduite par rapport à 2017-- dans la future Assemblée nationale. Il s'agit d'une "illusion", a ainsi lancé Jean-Luc Mélenchon. Pointés du doigt, les instituts défendent "l'utilité" de ces photographies électorales tout en reconnaissant leur "fragilité". L'histoire récente des scrutins législatifs a ainsi pu faire apparaître des écarts avec la répartition réelle des sièges au soir du deuxième tour. (article)

189) AFP - Assemblée, Matignon, cohabitation: les règles du jeu versées au débat des élections législatives

Jean-Luc Mélenchon qui demande aux Français de l'"élire Premier ministre", mais qui n'est pas candidat à l'Assemblée, Emmanuel Macron qui rétorque que nul ne peut imposer un chef du gouvernement au président, Olivier Véran qui avertit d'une "crise institutionnelle" en cas de cohabitation... Rarement le fonctionnement des institutions n'a été autant abordé que lors de cette campagne législative. Décryptage (article
 

188) TF1/LCI - Les États européens ont-ils "désobéi" à plusieurs reprises aux règles de l'UE en matière de déficit ?

Selon Alexis Corbière (LFI), il y a eu depuis 20 ans "au moins 171 désobéissances au niveau européen sur la question des 3% de déficit".
Nous avons vérifié cette affirmation. (article)

187) TF1/LCI - Y a-t-il seulement 3 députés LR qui ont rejoint la majorité pour les législatives ?

C’est le chiffre donné par Christian Jacob, minimisant le départ des troupes vers la majorité.
En réalité, c’est un peu plus mais ce n’est pas aussi important que ce qui avait été anticipé.
Le sort de Damien Abad, président des députés LR, reste incertain (article)

186) AFP - Le chômage au plus haut ? La France en "récession" ? Les approximations de Jean-Luc Mélenchon

A l'offensive contre le bilan d'Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon a affirmé que l'ampleur réelle du chômage était "masquée" par la montée en flèche de l'apprentissage et qu'il se situait en réalité à un niveau inégalé. Le leader insoumis a également assuré que la France était actuellement en "récession". Quel que soit l'indicateur retenu, le nombre de demandeurs d'emploi tout comme le taux de chômage ont toutefois bel et bien baissé depuis 2017 et la flambée, réelle, des contrats d'apprentissage n'explique qu'en partie cette décrue, selon l'Insee (article)

185) RTL - Chèque énergie : est-il distribué aux détenus comme le dit Marine Le Pen ?

Marine Le Pen a critiqué la politique d'Emmanuel Macron en matière de pouvoir d'achat et est revenue sur les chèques énergies qui seraient, selon elle, distribués aux détenus. Certains détenus ont donc bien touché cette indemnité, mais il s'agit de ceux qui sont en formation professionnelle. Une toute petite minorité. (article)

184) TF1/LCI - Blocage des prix de l’énergie : l’Espagne et le Portugal ont-ils "désobéi" à l’UE ?

Jean-Luc Mélenchon met en avant la "désobéissance concrète" de l’Espagne et du Portugal, qui auraient réussi à bloquer les prix de l’énergie.
La majorité lui rétorque qu’il s’agit plutôt d’un accord négocié avec l’Union européenne.
Ce qui est vrai, le terme de "désobéissance" n’est ici pas justifié. Explications (article)

183) TF1/LCI - Pouvoir d'achat : la hausse du Smic entraine-t-elle "une inflation immédiate" ?

Pour François Bayrou, augmenter le Smic face à la hausse des prix est une "fausse bonne idée".
Selon l'élu Modem, cette mesure provoquerait une "inflation immédiate" sans aucun effet sur le pouvoir d'achat.
Tous les économistes interrogés contredisent cette prévision. (article)

182) AFP - 2019-2022, même combat? Le parallèle hasardeux de Gérald Darmanin entre deux finales de Ligue des champions

Défendant la stratégie policière samedi aux abords du Stade de France, Gérald Darmanin a tenté d'établir un parallèle entre la récente finale de la Ligue des champions, qui a viré au chaos, et celle de 2019 à Madrid à laquelle participait déjà le club de Liverpool. "Il y a eu les mêmes problèmes", a estimé le ministre de l'Intérieur. Il y a trois ans, aucun incident majeur n'avait toutefois été à déplorer dans la capitale espagnole, malgré l'afflux massif de fans anglais venus sans billets et un nombre déjà élevé de faux tickets (article)
 

181)  TF1/LCI - Retrouve-t-on du glyphosate dans le corps de 90% des Français, comme le déplore Jean-Luc Mélenchon ?

Le leader des Insoumis poursuit sa mobilisation en vue des législatives, défendant l'engagement des candidats Nupes en faveur de l'écologie. Au cours d'un entretien, il a notamment assuré que 90% des Français avaient du glyphosate dans leur corps.
Ces déclarations se basent sur des tests réalisés par une association, mais dont les résultats doivent être interprétés avec prudence (article)

180) TF1/LCI - Crise à l'hôpital : est-il vrai que la réintégration des soignants non-vaccinés n'est "absolument pas une réponse" ?

Certains internautes et élus affirment que réintégrer les soignants suspendus permettrait de résoudre la crise de l'hôpital.
Mais pour Emmanuel Macron, cela ne serait "absolument pas une réponse" au manque de personnel.
Selon les différents CHU, les soignants non-vaccinés représentent une part infime des postes vacants. (article)

179) TF1/LCI - Le gouvernement a-t-il repoussé après les législatives la publication obligatoire des comptes publics ?

L’exécutif est accusé d’avoir reporté la publication du projet de loi de règlement du budget, alors qu’il devait le faire avant le 1er juin.
Le texte rectifiant le budget pour 2021 va bien être dévoilé après les élections, fin juin ou début juillet, assume Bercy auprès de TF1info (article)

178) 20 Minutes - Législatives 2022 : L’obligation pour les candidats LREM de soutenir le président est-elle inconstitutionnelle ?

Les unions fleurissent de tout bord pour ces élections législatives. Après la gauche, c’est au tour de la majorité présidentielle de proposer son rassemblement nommé Ensemble !
Les candidats investis par Ensemble ! ont signé une charte dans laquelle il est mentionné que les élus devront soutenir « l’ensemble des engagements pris par le président ».
20 Minutes vous en dit plus sur cette clause, qui selon certains, serait inconstitutionnelle (article)

177) TF1/LCI - Législatives : le programme de la Nupes comporte-t-il 30 fois le mot "interdire" et 20 fois le mot "taxer" ?

Emmanuel Macron a affirmé jeudi que le programme de la Nupes comprenait "20 fois le mot taxation et 30 fois le mot interdiction".
Un argument repris par les membres du parti présidentiel, dont Amélie de Montchalin et Christophe Castaner.
Nous avons passé au crible le programme défendu par Jean-Luc Mélenchon et ses alliés. (article)

176) AFP - Eric Zemmour et les introuvables "grands groupes" ayant déserté Saint-Denis

Dénonçant les agressions subies par des supporters du Real Madrid et de Liverpool autour du Stade de France en marge de la finale de la Ligue des Champions, Eric Zemmour a affirmé que beaucoup de grandes entreprises qui avaient choisi de s'implanter à Saint-Denis, en sont reparties en raison de l'insécurité. Ce qu'aucun acteur local ne corrobore. Invité à fournir des exemples, l'entourage du président de Reconquête! a renvoyé vers d'anciens articles de presse relatant des difficultés pour deux grandes entreprises... toujours présentes à Saint-Denis (article)

175) TF1/LCI - La France manquera-t-elle d'énergie l'hiver prochain à cause de la fermeture de Fessenheim ?

RTE envisagerait le recours à des groupes électrogènes en cas de pics de consommation, l'hiver prochain. Des internautes pointent du doigt la fermeture de la centrale de Fessenheim, qui ferait planer la crainte d'un "black-out".
Mais ces tensions étaient anticipées et ont été renforcées par la guerre en Ukraine (article)

174) TF1/LCI - Les médecins formés hors de l'UE qui exercent en France sont-ils moins qualifiés, comme le prétend Marine le Pen ?

Marine le Pen n'appelle pas à se priver des médecins formés hors de l'UE, mais souhaite "de vraies équivalences avec de vrais examens".
Elle a évoqué une "santé au rabais", laissant entendre que les médecins formés en France étaient plus compétents.
Un postulat critiquable, surtout lorsque l'on s'intéresse au parcours complexe imposé en France aux médecins formés hors de l'UE (article)

173) TF1/LCI - Législatives : en période de réserve, le gouvernement a-t-il le droit de faire des annonces ?

En début de semaine, des mesures en faveur du pouvoir d’achat et de l’hôpital ont été dévoilées.
Or, les règles pré-électorales obligent les ministres à ne pas produire d’annonces "susceptibles de produire un effet médiatique" (article)

172) TF1/LCI - Législatives : la Banque de France a-t-elle "validé" le programme économique de la Nupes ?

Jean-Luc Mélenchon a affirmé à plusieurs reprises que le programme de la Nupes était "passé dans la matrice économique de la Banque de France". Cela donne l'impression que les propositions économiques du parti de gauche ont été validées par l'institution bancaire.
Les choses sont en réalité plus nuancées (article)

171) 20 Minutes - Législatives 2022 : Jean-Luc Mélenchon est-il le député le plus mal élu des élections de 2017 ?

Immédiatement après sa réélection, Emmanuel Macron se voyait attribuer le titre de « président le plus mal élu de la Ve République » par Jean-Luc Mélenchon. La riposte n’a pas tardé, et c’est à son tour l’Insoumis qui s’est vu désigné comme étant le député le plus mal élu de l’Assemblée nationale. Mais la déclaration de l’éditorialiste de LCI Pascal Perri, et relayée par de nombreux élus LREM, est fausse (article)

170) 20 Minutes - Législatives 2022 : Les chiffres diffusés par la Nupes sur les réseaux sociaux passés au crible

La Nupes a lancé une campagne de visuels sur les réseaux sociaux pour dénigrer le bilan du premier quinquennat d’Emmanuel Macron. Mutilations policières, personnes sans domicile fixe ou pauvreté, « 20 Minutes » a passé ces chiffres au crible : dans l’ensemble, ces données sont soit proches de la réalité, soit sous-estimées. Si elles ne sont pas tous imputables à 100 % au quinquennat du président réélu, elles font bien partie de son bilan. (article)

169) 20 Minutes - Non, Amélie de Montchalin n'a pas appelé les Français à « prendre des douches à plusieurs » pour faire des économies d'eau

Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique, est une nouvelle fois visée par une citation parodique. Cette citation sur les Français incités à « prendre des douches à plusieurs » pour limiter la consommation d’eau a été reprise au premier degré. (article)

168) TF1/LCI - Législatives : n'y avait-il que des bulletins macronistes dans les bureaux de vote des Français de Bolivie ?

Des internautes affirment qu’il n’y avait qu'un seul candidat aux législatives proposé aux Français de Bolivie. Une photo montre en effet un seul bulletin, en faveur du candidat de la majorité présidentielle. Le Quai d’Orsay explique que les bulletins des autres candidats "ne sont pas parvenus au bureau de vote". (article)

167) AFP - Dans la majorité, florilège d'attaques et d'approximations sur le programme de la Nupes

Olivier Véran, François Bayrou, Bruno Le Maire… Les membres du gouvernement et de la majorité d’Emmanuel Macron font feu de tout bois contre la Nouvelle Union populaire, écologique et sociale (Nupes) menée par Jean-Luc Mélenchon, son principal rival pour les élections législatives des 12 et 19 juin. Au risque de commettre quelques exagérations ou erreurs sur le programme de cette union des partis de gauche. En voici quelques exemples décortiqués par l'AFP : (article)

166) AFP - Législatives : aucune obligation d'être parlementaire pour être nommé Premier ministre

Candidat au poste de Premier ministre, en tant que leader de la coalition de gauche dénommée Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes), Jean-Luc Mélenchon concentre les critiques des partisans d'Emmanuel Macron pour n'être pas lui-même candidat aux élections législatives des 12 et 19 juin. Mais rien n'oblige le président de la République à choisir un député pour Matignon, à l'image de plusieurs chefs du gouvernement, comme Jean Castex... ou Elisabeth Borne. (article)

165) AFP - Peut-on dire qu'"aucune règle" n'oblige un ministre mis en examen à démissionner ?

Justifiant le maintien au gouvernement d'Eric Dupond-Moretti malgré ses ennuis judiciaires, le député LREM Gilles Le Gendre a affirmé qu'il n'existait "aucune règle institutionnelle" obligeant un ministre mis en examen à quitter ses fonctions. Même si elle n'a jamais été formalisée dans un texte, cette pratique à géométrie variable a eu cours pendant plusieurs années en dépit d'une valeur juridique incertaine, rappellent plusieurs professeurs de droit. Elle avait aussi été réaffirmée par le candidat Emmanuel Macron en 2017 et plusieurs de ses ministres mais l'exécutif a tenté récemment d'en relativiser la portée. (article)

164) 20 Minutes - Législatives 2022 : La réforme des retraites à 60 ans de Mélenchon est-elle "tenable financièrement" ?

Le ministre du Travail, Olivier Dussopt, a estimé sur RTL qu’il n’était pas possible de promettre une "réforme [des retraites] qui coûterait 50 milliards d’euros", comme le défend la Nouvelle Union populaire écologique et sociale. Ces prévisions sont discutées mais plusieurs experts jugent la réforme "possible sous certaines conditions." (article)

163) AFP - Des prévisions européennes de croissance très favorables à la France ? Vrai en 2022, beaucoup moins en 2023

Sur Twitter, le site de campagne de la majorité présidentielle a diffusé un visuel fondé sur les projections de croissance de la Commission européenne et plaçant la France bien au-dessus de la moyenne de l'UE pour 2022, preuve supposée de "l'efficacité de la politique économique" du gouvernement. Ces chiffres sont exacts mais occultent les prévisions de Bruxelles pour l'année 2023 qui sont bien moins favorables à l'exécutif et placent, au contraire, le pays en retrait par rapport à la moyenne du continent et à son voisin allemand. (article)

162) AFP - Sortie de l'UE, drapeau européen: les critiques sans nuances de la majorité contre l'alliance des partis de gauche

A l'image de François Bayrou, les responsables de l'actuelle majorité présidentielle sont vent debout contre la coalition de gauche emmenée par La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon pour les élections législatives. Au risque de forcer le trait sur le programme prêté à cet adversaire, qui revendique de vouloir imposer une cohabitation à Emmanuel Macron. (article)

161) 20 Minutes - Législatives 2022 : Le ministère de l’Intérieur a-t-il refusé d’enregistrer la Nupes pour les élections ?

Jean-Luc Mélenchon et l’alliance de gauche aux élections législatives, la NUPES, se plaignent que leur mouvement n’ait pas été reconnu comme une nuance politique par le ministère de l’Intérieur.Le ministère se justifie par le fait que les candidats du mouvement sont présentés de manière indépendante par les différents partis qui le composent.Selon Bruno Cautrès, cette absence de nuance politique n’influencera pas l’élection ni son résultat. (article)

160)  TF1/LCI - Le prix des pâtes a-t-il augmenté de 44% en un an ?

Le député LFI Adrien Quatennens a affirmé mardi sur France Info, pour illustrer la hausse des prix, que celui des pâtes avait augmenté de 44%. C'est en partie vrai. (article)

159) TF1/LCI - Législatives : la charte imposée aux candidats de la majorité est-elle légale ?

Pour être investis sous l'étiquette "Ensemble", les candidats aux législatives doivent signer 12 engagements communs.Mais une fois élus, les députés ne sont pas liés par cette charte, qui n’a pas de valeur juridique, selon notre partenaire Les Surligneurs. (article)

158) AFP - Attention à ce classement des "villes les plus criminelles d'Europe" dominé par des métropoles françaises 

Douze villes françaises, Nantes et Marseille en tête, figureraient parmi les quinze premières places du "classement des villes les plus criminelles d'Europe", assurent des publications virales sur les réseaux sociaux relayées par plusieurs candidats aux élections législatives pour Reconquête! et le Rassemblement National. Attention : ce classement n'agrège pas des données officielles mais provient d'un site qui se fonde sur des avis subjectifs donnés par des internautes, qui ne sont pas représentatifs de la population générale. Il ne s'agit donc pas de données fiables qui permettraient de présenter des villes comme plus "criminelles" que d'autres, ont souligné plusieurs chercheurs auprès de l'AFP. (article)

157) AFP - Législatives: la charte obligeant les candidats LREM à soutenir les promesses d'Emmanuel Macron est-elle constitutionnelle ?

Alors que les candidats investis par la majorité présidentielle aux élections législatives ont dû signer une charte les engageant à soutenir "l'ensemble des engagements pris par le président", de nombreux internautes dénoncent une mesure "inconstitutionnelle". Selon eux, contraindre des députés de cette manière irait à l'encontre de l'article 27 de la Constitution, qui dispose que "tout mandat impératif est nul". Mais l'instauration d'une charte, pratique qui n'est ni nouvelle ni cantonnée aux candidats de la majorité, n'est qu'un engagement politique et moral vis-à-vis de leur parti, estiment quatre constitutionnalistes interrogés par l'AFP. Elle n'a aucune valeur juridique pour un député. (article)

156) TF1/LCI - Législatives : le ministère de l’Intérieur refuse-t-il d’enregistrer les candidatures de la Nupes ?

Jean-Luc Mélenchon a dénoncé le fait que les candidats ne puissent s'inscrire sous l'étiquette de la Nouvelle Union populaire, écologique et sociale (Nupes). Le ministère de l’Intérieur confirme "ne pas réunir sous une seule nuance politique ces candidats" mais sous leur parti d’origine, à savoir LFI, le PS, ou encore EELV. LFI promet un recours devant le Conseil d’État si ce refus est définitif. (article)

155) TF1/LCI - Les métropoles françaises parmi les plus criminogènes d'Europe ? Gare à ce classement trompeur

À l'approche des législatives, l'extrême-droite tente de mobiliser son électorat autour de thématiques telles que l'insécurité. Des représentants de Reconquête!, à l'image du député RN Bruno Bilde se sont appuyés sur un classement peu enviable pour les villes françaises. Censé prouver que les métropoles de l'Hexagone sont plus dangereuses qu'ailleurs en Europe, il se révèle très peu fiable. (article)

154) 20 Minutes - Législatives 2022 : Faut-il désobéir aux traités européens pour pouvoir mettre en place des cantines locales et bio ?

Les différents partis politiques de gauche se sont unis pour les élections législatives. Quelques points clés de leur programme obligent, selon eux, à une désobéissance aux traités européens.
C'est le cas de l’alimentation bio et locale qu'ils souhaitent mettre en place dans les cantines. Une mesure qui irait à l'encontre de la libre circulation des produits dans l'Union. Peut-on tout de même parler de désobéissance à l’Europe ? 20 Minutes fait le point. (article)

153) TF1/LCI - Une personne fichée S peut-elle se présenter pour devenir députée ?

Dans la 4e circonscription du Nord, le parti d'Eric Zemmour Reconquête! a fait le choix d'investir Patrick Jardin. Père d'une victime du Bataclan, il indique avoir été fiché S par les autorités. Outre le fait qu'il n'est pas censé être au courant d'un tel fichage, rien n'empêcherait qu'il se présente si tel était le cas. (article)

152) 20 Minutes - Législatives 2022 : Congé paternité, "travailleurs Uber"…  La France s'est-elle opposée à une extension de certains droits, comme l'affirme François Ruffin ?

Invité de France Info, François Ruffin, député LFI, a dénoncé des blocages au niveau européen de la France et d’Emmanuel Macron sur trois points : le congé paternité, la taxe sur les transactions financières et le statut des travailleurs des plateformes. 20 Minutes a vérifié ces trois affirmations. (article)

151) TF1/LCI - Emmanuel Macron a-t-il "bloqué" un certain nombre de réformes européennes ?

François Ruffin a accusé Emmanuel Macron de "bloquer" un certain nombre de réformes européennes. Le député LFI accuse le chef de l'État de s'être opposé au "congé paternité", aux "taxes sur les transactions financières" et à la "reconnaissance des salariés d'Uber".
La réalité est plus nuancée. (article)

150) AFP - Les cantines bio empêchées par le droit européen ? Derrière l'erreur de Jean-Luc Mélenchon, l'épineux recours aux producteurs locaux

Justifiant une possible "désobéissance" aux traités communautaires, Jean-Luc Mélenchon affirme notamment que le droit européen rendrait "impossible" le recours au bio dans les cantines scolaires. En réalité, un tel interdit n'existe pas, indiquent à l'AFP acteurs de la filière et experts des marchés publics : des communes font ainsi appel à ce type d'alimentation depuis plusieurs années et la loi fixe même un minimum de 20% de bio dans la restauration collective. Le droit de la concurrence, national comme européen, interdit en revanche de réserver ces marchés aux producteurs locaux, au grand dam de LFI, même si des voies légales existent pour contourner cette règle. (article)

149) TF1/LCI - La chasse ne cause-t-elle la mort que d'une personne par an ?

Président de la Fédération nationale des chasseurs, Willy Schraen juge négligeables les risques liés à la chasse. Seule une personne par an décède de la chasse, a-t-il assuré lors d'une interview. Si l'on constate une diminution des accidents, ce constat se révèle trompeur, notamment parce qu'il ne prend pas en compte les chasseurs tués. (article)

148) 20 Minutes - Pêche : Le Parlement européen a-t-il adopté un amendement "climaticide" sous la pression de la délégation LREM ?

Sur les réseaux sociaux, eurodéputés proches d’Emmanuel Macron et militants écologistes se déchirent sur l’interdiction du chalutage de fond, une méthode de pêche néfaste pour l’environnement. (article)

147) 20 Minutes - Burkini dans les piscines municipales : Laurent Wauquiez peut-il vraiment « couper toute subvention » à Grenoble ?

Le président de la région Auvergne Rhône-Alpes menace la ville de Grenoble de ne plus verser de subvention si le port du burkini devait être autorisé dans les piscine municipales, une mesure qui ne peut être appliquée qu'en cas d'entorse à la loi. (article)

146) TF1/LCI - Toutes les rivières sont-elles polluées au glyphosate, comme l'explique Jean-Luc Mélenchon ?

Sous l'étendard de la Nouvelle Union populaire écologique et solidaire (Nupes), Jean-Luc Mélenchon défend un accord aux législatives dont il vante notamment la portée écologique. Il est urgent d'agir, assure le chef de file des Insoumis, prenant en exemple les cours d'eau français, qui seraient "tous pollués au glyphosate". Si les fleuves et rivières sont largement pollués, le glyphosate est toutefois loin d'être systématiquement relevé. (article)

145) AFP - Retour d'une infox affirmant que Jean-Luc Mélenchon gagne un salaire mensuel de 36.000 €

A la veille du second tour de la présidentielle, une publication a recommencé à abondamment circuler sur Facebook affirmant que Jean-Luc Mélenchon, chef de file de La France Insoumise, gagnait plus de 36.000 € par mois au titre de ses mandats d'eurodéputé et de sénateur. Déjà inexacte lorsqu'elle est apparue il y a plusieurs années, cette affirmation est toujours fausse en 2022 : Jean-Luc Mélenchon n'a plus tous ces mandats, il est député des Bouches-du-Rhône. Il perçoit à ce titre une indemnité nette mensuelle de 5.679,71 €, selon l'Assemblée nationale. (article)

144) TF1/LCI - Législatives 2022 : le candidat Aymeric Caron défend-il un "permis de voter" ?

Le candidat de la Nouvelle Union populaire est accusé, sur la base d’une vidéo, de défendre un "permis de voter" accordé à certains citoyens. En réalité, cet extrait date de 2017, lorsque Aymeric Caron faisait la promotion de son livre "Utopia 21". Ce dernier nous indique assumer ses propos, mais dénonce une tentative de lui nuire. (article)

143) 20 Minutes - Smic : Une personne à temps complet perçoit-elle 1.450 euros ? Pourquoi la déclaration d'Elisabeth Borne n'est pas juste

Au 1er mai, le Smic a été revalorisé pour permettre aux ménages de faire face à l’inflation. La ministre du Travail Elisabeth Borne a mis en avant le fait que chaque français payé au Smic et travaillant à temps complet touche plus de 1.450 euros grâce à la prime d’activité. Il s'agit d'un raccourci. (article)

142) TF1/LCI - La retraite à 65 puis 67 ans est-elle vraiment une "exigence de Bruxelles" ?

Une réforme des retraites dictée par Bruxelles ? C'est ce que laisse entendre Florian Philippot. L'ancien soutien de Marine Le Pen glisse que repousser l'âge légal de départ à 65 puis 67 ans fait partie des exigences de l'Europe. Malgré 5 ans passés au Parlement européen, le président des Patriotes prête à l'UE une influence dont elle ne dispose pas. (article)

141) 20 Minutes - Jean-Luc Mélenchon a un "patrimoine de 2.465.000 euros" ? Gare à l'intox

Le chef de file des Insoumis a rempli une déclaration de patrimoine publique en mars, en vue de l'élection présidentielle. Il y déclare deux biens immobiliers, pour une valeur d'1,2 million d'euros, loin des près de 2,5 annoncés sur les réseaux sociaux. Le texte indique aussi que le député des Bouches-du-Rhône touche "chaque mois" 19.105 euros en tant que député européen et 17.000 euros en tant que sénateur de l'Essonne. Jean-Luc Mélenchon n'occupe plus ces sièges depuis plusieurs années. (article)

140) Les Observateurs de France 24 - Ces images ne montrent pas des députés LREM cachant leurs absences à l’Assemblée nationale

Le 21 avril, plusieurs comptes Twitter opposés au gouvernement actuel ont partagé une vidéo censée montrer une personne falsifiant la présence de députés LREM à l’Assemblée nationale. Mais ces images circulent depuis plusieurs années sur les réseaux sociaux et ont en réalité été tournées à Kiev dans la Rada, le parlement ukrainien. (article)

139) AFP - Une fraude électorale en Martinique pour un défaut d'affichage des résultats? C'est infondé

Y a-t-il eu des fraudes électorales en Martinique? C'est ce que laisse entendre un message qui assure que les présidents des bureaux de vote martiniquais auraient tous suivi l'"instruction du préfet" de ne pas afficher les résultats du second tour. C'est faux : une telle consigne n'a jamais été donnée, dément la préfecture de Martinique, qui assure que les résultats ont bien été affichés, conformément au Code électoral. Le Conseil constitutionnel, qui a examiné les irrégularités signalées et validé les résultats définitifs du scrutin, a annulé 20.594 suffrages lors du second tour mais aucun ne porte sur des défauts d'affichage ou ne concerne des bureaux de vote martiniquais. (article)

138) AFP - Non, Emmanuel Macron n'est pas arrivé en tête sur "100% des appareils de vote électronique"

Emmanuel Macron serait arrivé en tête sur "100% des appareils de vote électronique", prétendent des publications relayées plusieurs centaines de fois sur les réseaux sociaux depuis le second tour de l'élection. C'est faux : Marine Le Pen a devancé le candidat LREM au second tour de la présidentielle dans neuf des 63 communes équipées de machines à voter, selon les résultats officiels validés par le Conseil constitutionnel. Quatre de ces communes ont confirmé à l'AFP que Marine Le Pen est bien arrivée en tête dans des bureaux ayant utilisé des appareils de vote électronique, au premier et second tour de l'élection. Le 10 avril, Emmanuel Macron était arrivé en tête dans 36 villes équipées de machines de vote électronique. (article)

137) AFP - Les bulletins de vote dépouillés après 20h non comptabilisés ? C'est inexact

Les résultats de l'élection présidentielle ont-ils ignoré les bulletins de vote dépouillés après 20h ? C'est ce que prétendent des publications massivement relayées sur Facebook quelques jours après le second tour du scrutin. Puisque "les résultats ont été annoncés à 20h" par les médias, alors que plusieurs bureaux de vote étaient encore ouverts ou en train de comptabiliser les voix, des internautes remettent en cause leur fiabilité. Mais attention : le directeur du pôle politique de l'Ifop a expliqué à l'AFP que les chiffres affichés à 20h à la télévision ne sont que des "projections" calculées par les instituts d'opinion, tandis que les résultats définitifs sont officiellement communiqués, trois jours après le vote en France métropolitaine, par le Conseil constitutionnel. (article)

136) AFP - Non, le Rassemblement national n'a pas fait recompter les votes après le second tour de la présidentielle

Le Rassemblement national a-t-il soupçonné une fraude électorale pour le second tour de l'élection présidentielle ? Dans les jours qui ont suivi les résultats de la victoire d'Emmanuel Macron, de nombreuses publications partagées sur Twitter et Facebook affirment que le parti de Marine Le Pen a demandé le recomptage des bulletins de vote. Contacté par l'AFP, le Rassemblement national a assuré que le mouvement "reconnaissait totalement les résultats" du scrutin et a indiqué ne pas être à l'origine de cette infox. (article)

135) Les Observateurs de France 24 - Non, ces bulletins "Marine Le Pen" déchirés ne sont pas un signe de "fraude électorale"

Depuis le 23 avril, veille du second tour de l’élection présidentielle française, des comptes Twitter et Facebook soutiens de Marine Le Pen ont partagé une vidéo censée démontrer l’existence d’une "fraude électorale". D’après ces comptes, des bulletins de vote au nom de la candidate d’extrême-droite auraient été détériorés et donc comptabilisés comme des bulletins nuls. Mais cette accusation est fausse, cette légère détérioration n’est pas de l’ordre à annuler les votes. (article)

134) AFP - 2 millions de voix qui "disparaissent" pour Marine Le Pen ? Une "erreur informatique" invoque France 2

"Plus de 2.000.000 de voix en faveur de Marine Le Pen disparaissent". Des messages viraux diffusés sur les réseaux sociaux depuis dimanche soir vont de l'étonnement à la dénonciation de "fraude" électorale. Leurs griefs ? Deux séquences sur France 2 : l'une qui créditait Marine Le Pen d'environ 14 millions de voix obtenues, et l'autre, plus tard, dans laquelle la candidate du RN ne réunissait plus que 11,6 millions de voix (au cours de la soirée le nombre de voix pour Emmanuel Macron affiché par la chaîne a lui aussi baissé, dans des proportions plus faibles). Interrogée par l'AFP sur cette différence, la chaîne a invoqué une "erreur informatique rapidement corrigée", due notamment à des résultats de communes comptés plusieurs fois. Au final, Marine Le Pen, malgré un score historique, a reconnu sa défaite après avoir réuni 13,3 millions de voix contre 18,8 millions pour Emmanuel Macron, selon les derniers chiffres du ministère de l'Intérieur. (article)

133) AFP - Non, l'élection n'a pas été "truquée" à l'aide de bulletins légèrement déchirés

Des images de bulletins de vote légèrement déchirés retrouvés dans des professions de foi ont beaucoup circulé sur les réseaux sociaux depuis le 21 avril pour affirmer que le 2e tour de l'élection présidentielle en France était "truqué". Selon des internautes, de tels bulletins sont considérés comme nuls lors du dépouillement. Le ministère de l'Intérieur a expliqué à l'AFP le 25 avril qu'une telle marque "ne devrait pas constituer une cause de nullité". La préfecture du Nord, département d'où proviennent certaines des images, a confirmé avoir reçu des signalements de "bulletins légèrement endommagés" dans des professions de foi, mais souligne de toute façon que dans les communes concernées "d'autres bulletins étaient disponibles en quantité suffisante" dans les bureaux de vote. (article)

132) AFP - "Une loi empêchera de devenir propriétaire à partir de 2025" : attention aux infox sur la proposition de loi Lagleize

Une proposition de loi du député MoDem Jean-Luc Lagleize est relayée par des internautes assurant que celle-ci empêchera, dès 2025, tout particulier de devenir propriétaire et permettra l'expropriation des personnes possédant déjà des biens immobiliers. C'est faux : ce texte, qui n'est pas adopté à ce jour, vise à réduire les prix des propriétés en zone tendue en généralisant un dispositif déjà existant qui offre la possibilité, pour certains logements, de devenir propriétaire des murs mais pas du terrain. (article)

131) AFP - Présidentielle : fermeture des bureaux, résultats, carte d'électeur... Retour sur quelques idées reçues avant le 2nd tour

Des électeurs qui votent après l'heure, des bureaux qui n'affichent pas de résultats, la société Dominion... Avant le second tour de l'élection présidentielle, revenons sur quelques affirmations autour du déroulement du scrutin qui ont marqué les semaines menant au premier tour, et qui pourraient ressurgir dimanche 24 avril. (article)

130) AFP - Eoliennes au large du Touquet : de quoi parlait Marine Le Pen lors du débat face à Emmanuel Macron ?

Lors du débat de l’entre-deux tours, Marine Le Pen a accusé Emmanuel Macron de "vouloir [...] mettre" des éoliennes en mer "sur toutes les côtes, sauf en face du Touquet", où le couple présidentiel possède une maison. Selon la candidate du Rassemblement national, ce projet serait le seul à avoir été suspendu par le chef de l’Etat, ce qu'a contesté son rival. Cette décision a bien été actée en 2017 par le gouvernement peu après l’arrivée d'Emmanuel Macron au pouvoir mais elle se conformait à un avis préfectoral rendu à la fin du quinquennat de François Hollande. (article)

129) 20 Minutes - Attention à cette estimation douteuse qui donne Marine Le Pen gagnante

Deux jours avant le second tour, un graphique, très populaire sur Facebook et Twitter, montre Marine Le Pen en tête. Mais attention, car il ne s’agit pas d’un sondage mais d’une « estimation basée sur une étude méthodologique e-score, e-reputation », sans que ne soit précisée la méthodologie pour parvenir à ce résultat. (article)

128) AFP - Non, 22 500 gilets jaunes n'ont pas été privés de leur droit de vote

Des dizaines de milliers de gilets jaunes privés de droit de vote pour la présidentielle ? C'est ce qu'affirme un gilet jaune dans une vidéo relayée plusieurs milliers de fois depuis le 15 avril. Ils seraient selon lui plus de 22.500 à avoir été condamnés à cause d'une "loi Macron de 2020". Rien ne vient étayer à ce jour cette accusation qui fait état d'un nombre disproportionné au regard des 3200 condamnations prononcées contre des gilets jaunes entre novembre 2018 et novembre 2019 selon les données du ministère de la Justice. (article)

127) Médiacités - Emmanuel Macron est-il responsable d'une augmentation de la contribution française nette à l'UE, comme l'affirme Marine Le Pen ?

La candidate RN laisse entendre qu’Emmanuel Macron est responsable d’une forte hausse de la contribution française nette à l’Union européenne. Elle veut baisser celle-ci de 5 milliards d’euros si elle est élue. Mais cette contribution est indépendante des chefs d’Etat tandis que la possibilité d’obtenir rapidement un rabais apparaît impossible. (article)

126) AFP - Mélenchon veut se faire "élire Premier ministre" ? Un raccourci qui vise à la mobilisation pour les législatives

Quelques jours après son élimination au premier tour de la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon a demandé aux Français de l'"élire Premier ministre" à l'occasion de ce "troisième tour" que constitueraient les élections législatives prévues les 12 et 19 juin. Si, en réalité, le Premier ministre n'est pas élu, mais nommé par le président, il doit également bénéficier de la confiance de la majorité de l'Assemblée. (article)

125) TF1/LCI - Débat du second tour : dette, industrie, école... Qui a dit vrai entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen ?

Tant dans leurs programmes que dans leurs analyses, Emmanuel Macron et Marine Le Pen affichent des divergences. Lors du débat de l'entre-deux-tours, les deux candidats se sont opposés sur des sujets de fond à plusieurs reprises. Dette, éducation ou encore réforme de la Constitution, l'équipe des Vérificateurs a passé au crible leurs déclarations. (article

124) AFP - Dette, chômage, et TVA... Retour sur les affirmations contestées du débat Macron-Le Pen

Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont ferraillé à coups de chiffres et d'accusations sur l'emploi, l'énergie, ou encore le bilan du président sortant lors du débat télévisé de l'entre-deux-tours tenu le 20 avril 2022. Retour sur une sélection d'affirmations contestées. (article)

123) TF1/LCI - Marine Le Pen assure "n'avoir jamais été climatosceptique", à raison ?

Critiquée par Emmanuel Macron, la candidate nie avoir été sceptique sur le changement climatique. Pourtant, ses positions passées n’ont pas toujours été si claires. Ainsi, en 2012, Marine Le Pen minimisait la responsabilité de l’activité humaine dans ce phénomène. (article)

122) AFP - 9000 km de petites lignes "refaits à neuf" comme l'affirme le gouvernement ? Plutôt un objectif à long terme

Plus de 9000 km de petites lignes refaits à neuf selon Jean Castex ? D'ici fin 2022, ce sont plutôt 1500 km qui auront été rénovés. Les 9000 km font partie d'un plan à 10 ans. (article)

121) AFP - Marine Le Pen et la "priorité nationale", le Conseil constitutionnel peut-il s'opposer à un référendum contournant le Parlement ?

Marine Le Pen propose un référendum en appelant au peuple pour réviser la Constitution, et notamment y faire entrer le principe de "priorité nationale". La candidate du RN a déclaré que le Conseil constitutionnel ne pourrait s'y opposer car il "n'a pas la capacité de regarder le contenu d'un référendum", et a fait valoir que la Constitution a déjà été changée par un vote du peuple en 1962. Des experts expliquent toutefois que la jurisprudence sur les pouvoirs du Conseil a évolué depuis, même si elle ne permet pas de trancher entièrement la question. (article)

120) AFP - Les explications contestables d'Emmanuel Macron sur les origines de la baisse des APL de 2017

Emmanuel Macron a assuré que cette mesure controversée trouvait son origine dans une "décision" budgétaire prise par son prédécesseur et sur laquelle il n'avait pas souhaité revenir.  Voté fin 2016, le dernier budget de l'ère Hollande n'avait toutefois prévu aucune baisse des aides au logement qui se serait imposée au gouvernement formé après l'élection de M. Macron en mai 2017. (article)

119) AFP - Faut-il "sauver" le système des retraites ? Les projections sont moins alarmistes

Les soutiens d'Emmanuel Macron martèlent que le "système des retraites" est menacé pour justifier la mesure du candidat sortant de repousser l'âge légal de départ à 65 ans. Mais si la question du financement des retraites est une problématique constante, ces affirmations se heurtent aux projections de moyen et de long terme. (article)

118) AFP - Un tweet des Républicains appelant à cesser d'envoyer "des chèques de zéro euro" à Valérie Pécresse ? C'est un montage parodique

Une capture d'écran prétend montrer un tweet des Républicains publié après la défaite de Valérie Pécresse à la présidentielle. "Nous demandons aux plaisantins qui envoient des chèques de 0 euro ou encore de 1 centime de cesser", y affirmerait le parti dont la candidate a lancé un appel aux dons pour "boucler" le financement de sa campagne. Mais il s'agit d'un "montage grossier", comme l'indiquent Les Républicains à l'AFP. Ce faux tweet humoristique a été réalisé par le site parodique Nordpresse. (article)

117) AFP - Une "fraude" à Pau parce qu'un bureau n'a pas affiché de résultats ? Insuffisant selon des experts

"Fraude électorale ? Une association d’observation des élections signale une probabilité d’infraction à l’article R67 du code électoral sur la Ville de Pau". Des messages de ce type ont pullulé sur les réseaux sociaux lors du 1er tour de la présidentielle le dimanche 10 avril. Ils reprochent à des bureaux de vote de la ville de ne pas avoir affiché les résultats du scrutin, laissant cette tâche au bureau centralisateur. Mais les juristes et experts interrogés estiment tous qu'un défaut d'affichage, même avéré, ne constituerait pas à lui seul "une fraude", et le Conseil constitutionnel n'a pas invalidé de voix pour ce type de motif, selon sa décision relative aux résultats du premier tour de scrutin. (article)

116) Les Observateurs de France 24 - Des bulletins pour Éric Zemmour invalides à cause d’une tache ? Pas si simple

La veille du premier tour de l’élection présidentielle en France, des internautes ont affirmé que les électeurs du candidat Éric Zemmour avaient été victimes d’une tentative de fraude. Pour preuve, ils partagent le 10 avril la photo de deux bulletins de vote au nom du candidat qui portent une petite tache, estimant que cela pourrait invalider ce bulletin s’il était mis dans une urne. Ces allégations de fraude sont pourtant trompeuses. (article)

115) TF1/LCI Changer la Constitution en évitant le Parlement : Marine Le Pen le souhaite, mais est-ce possible ?

Marine Le Pen souhaite faire évoluer la Constitution par le biais d'un référendum. Emmanuel Macron lui répond que c'est impossible, puisqu'un nouveau texte devrait être soumis au préalable aux parlementaires. TF1info a fait le point avec une constitutionnaliste, qui donne raison au chef de l'État. (article)

114) TF1/LCI Machines à voter : les résultats des communes équipées sont-ils favorables à Emmanuel Macron ?

Le recours de 66 communes aux machines à voter lors du premier tour de l'élection en a inquiété certains. Les plus sceptiques affirment qu'elles ont pu servir à faire grossir le score d'Emmanuel Macron. Qu'en est-il ? Réponse, infographie à l'appui. (article)

113)  TF1/LCI Bulletins dérobés, radiation, attente : des recours sont-ils possibles contre le résultat de l'élection ?

Parmi les 26% de Français qui se sont abstenus, combien souhaitaient s'exprimer ? Impossible de le savoir. Mais la journée du dimanche 10 avril a été ponctuée de témoignages de problèmes rencontrés dans les bureaux de vote. Si bien que dans les rangs de Jean-Luc Mélenchon, l'éventualité de faire un recours a traversé les esprits dimanche soir. L'occasion de faire un point sur ce dispositif. (article)

112) Euronews - La retraite à 65 ans permet-elle de diminuer le chômage des seniors ?

L'un des points majeurs du programme d'Emmanuel Macron : le départ à la retraite des Français à 65 ans. Une mesure qui permettrait de « travailler plus » a promis le président-candidat, mais également de réduire le taux de chômage des seniors. Richard Ferrand, membre central de l'équipe de campagne d'En marche ! s'était lui aussi exprimé sur cette mesure dans la matinale de France Inter. Cependant, plusieurs experts estiment qu'il s'agit d'une affirmation trompeuse jouant sur les statistiques. (article)

111) AFP - Non, un taux d'abstention très élevé ne peut pas invalider le scrutin de l'élection présidentielle

Une semaine avant le premier tour de la présidentielle, alors que les sondages prévoient un taux d'abstention à 30%, des rumeurs circulent au sujet de la possibilité d'une invalidation de l'élection liée à la faible participation. C'est faux : dans le droit français, l'abstention n'est pas un motif de nullité d'une élection politique, ont expliqué des avocats à l'AFP. Une interprétation confirmée par le Conseil constitutionnel - l'institution chargée de veiller à la régularité de l'élection du président de la République - qui précise de plus qu'aucun jugement pouvant étayer cette allégation, n'a été rendu à ce jour. (article)

110) TF1/LCI - Est-il vrai que la France est le pays "qui paie le plus cher son électricité" ?

Le candidat écologiste a regretté sur LCI que la France soit le pays européen à payer son électricité "le plus cher". Yannick Jadot faisait référence au prix de marché de l’électricité sur le marché du gros. Cet indicateur ne rend pas compte de la réalité des prix pour les consommateurs. (article)

109) Médiacités - Emmanuel Macron a-t-il, comme il l'affirme, tenu toutes ses promesses de campagne en matière de moralisation de la vie publique ?

Le président-candidat vante son bilan en matière de moralisation de la vie publique. Il affirme avoir tenu toutes ses promesses de campagne. Mais la balance entre les reformes mises en œuvre et celles abandonnées au cours du quinquennat n’apparaît pas très favorable (article)

108) AFP - Apprentissage dès 12 ans : vraie proposition de Macron ou "fake news" de Mélenchon ?

Accusé par Jean-Luc Mélenchon de vouloir envoyer des "gosses de 12 ans en apprentissage", Emmanuel Macron a démenti lundi, reprochant au candidat LFI de relayer une "fake news". Qu'en est-il réellement ? La mesure ne figure pas dans le programme officiel du chef de l'Etat. Mais ce dernier a insisté jeudi dernier sur le besoin de "mieux faire connaître" les métiers qui peinent à recruter, prônant un triptyque "alternance, apprentissage et orientation dès la 5e". Une formule ambigüe qui a semé la confusion (article)

107) AFP - "Il faut éviter de me toucher" : attention à cette vidéo de Jean-Luc Mélenchon sortie de son contexte

Des internautes relayent une vidéo montrant Jean-Luc Mélenchon lancer aux personnes qui l'entourent, lors d'une apparition publique : "Il faut éviter de me toucher là, les gens !" A en croire ces publications, la séquence montrerait le dégoût du candidat de la France insoumise (LFI) pour le "peuple". Si ces images sont authentiques, elles sont sorties de leur contexte. Elles n'ont pas été filmées pendant la campagne actuelle, mais en septembre 2020, à Marseille, au moment où la ville subissait un rebond épidémique du Covid-19. Jean-Luc Mélenchon avait explicitement demandé à garder ses distances par respect des gestes barrières, comme le confirme à l'AFP la journaliste de "La Provence" à l'origine de ces images (article)

106) AFP - Emmanuel Macron et les cabinets de conseils: vrais et faux arguments d'une polémique de campagne

Emmanuel Macron, son gouvernement et sa majorité n'en finissent plus de se justifier à propos des dépenses de l'exécutif au profit des cabinets privés de conseil, dont le total a doublé durant le quinquennat pour avoisiner les 900 millions d'euros en 2021, selon une commission d'enquête sénatoriale. Certains des arguments employés sont inexacts et d'autres à nuancer (article)

105) AFP - Non, Jean Castex n'a pas été "surpris en train de faire campagne illégalement" pour Emmanuel Macron

A l'approche du scrutin présidentiel, des internautes reprochent à Jean Castex - vidéo à l'appui - d'avoir distribué illégalement des tracts de soutien à Emmanuel Macron. Selon eux, il aurait ainsi enfreint la période de réserve imposée aux membres du gouvernement depuis le 18 mars. Si cette séquence est authentique, Jean Castex n'a pas enfreint la période de réserve, comme le soulignent deux juristes à l'AFP. Il reste libre de soutenir un candidat à condition de le faire distinctement de son statut de ministre et sans recourir à des moyens publics. Deux critères qui étaient réunis lors de son déplacement au Raincy, selon Matignon et ce déplacement a été géré par l'équipe de campagne et non les services du Premier ministre d'après un journaliste de l'AFP (article)

104) AFP - Mélenchon ouvrirait la porte à un vote Le Pen contre Macron ? Son entourage le dément et l'article a été corrigé

"Mélenchon n'exclut pas de soutenir Le Pen au second tour contre Macron", "La preuve que les extrêmes se rejoignent".... Des internautes fustigent une prétendue ouverture du candidat LFI à l'idée de soutenir la candidate du Rassemblement national dans un hypothétique second tour face au président sortant. A l'appui de ces affirmations ? Un article du quotidien Ouest-France, qui a invoqué une "erreur de titre" et amendé son papier. L'entourage du candidat a par ailleurs fermement rejeté l'hypothèse d'un soutien à Marine Le Pen (article)

103) AFP - Gabriel Attal, McKinsey et la TVA : attention à cette déclaration parodique prêtée au porte-parole du gouvernement

Massivement relayée sur les réseaux sociaux, une publication prête à Gabriel Attal une déclaration selon laquelle il est impossible que McKinsey n'ait "pas payé d'impôts en France", dans la mesure où le gouvernement payait "avec de la TVA" les factures envoyées par le cabinet de conseil. Il s'agit cependant d'une infox : interrogé à plusieurs reprises sur le recours aux consultants de l'Etat, le porte-parole du gouvernement n'a jamais tenu de tels propos. Si elle a été prise au sérieux par de nombreux internautes, cette déclaration émane en réalité d'un compte Twitter ouvertement parodique, habitué à détourner des prises de paroles de responsables politiques (article)

102)  Fact & Furious - Jean Castex a-t-il tenté de dissimuler des tracts Emmanuel Macron devant les caméras ?

Des publications affirment que Jean Castex a dissimulé des tracts d'Emmanuel Macron lors d'un déplacement dans les rues du Raincy en Seine-Saint-Denis le 24 mars. C'est faux. L’objet de ce déplacement était précisément de faire campagne pour Emmanuel Macron. De plus, l’évènement a été largement couvert par la presse et la télévision. (article)

101) TF1/LCI - Université : y a-t-il une "baisse de l'investissement" par étudiant ?

Yannick Jadot a regretté, ce mardi sur LCI, la baisse de "l'investissement par étudiant" en France. C'est vrai, l'investissement pour chaque étudiant diminue, mais le budget alloué aux universités augmente. Plus précisément, la dépense publique en la matière augmente moins vite que le nombre d'étudiants. (article)

100) Médiacités - "Jean-Luc Mélenchon a été un soutien aux positions de Poutine", selon Anne Hidalgo. Qu'en est-il ? 

A l’instar de nombreuses personnalités, la candidate socialiste à la présidence a accusé son rival insoumis de s’être aligné sur la diplomatie du président russe. Jean-Luc Mélenchon rétorque que ses propos sont souvent caricaturés. L’occasion de revenir sur ses déclarations lors de trois conflits, en Crimée, en Syrie et en Ukraine. (article)

99) TF1/LCI - Réforme des retraites : le taux d'emploi des travailleurs de 60 à 65 ans est-il "de 30 %" ?

Nicolas Dupont-Aignan a rappelé ce lundi qu'il était opposé à un report de l'âge de départ à la retraite. Pour le candidat à l'Élysée, une telle réforme mettrait en difficulté les travailleurs de 60 à 65 ans, chez qui le taux d'emploi serait de "30%". Ce chiffre est confirmé par les statistiques sur l'emploi des seniors. (article)

98) AFP  - Non, la "société Dominion" n'a pas été mandatée pour "compiler les résultats de l'élection 2022"

Le ministre de l'Intérieur aurait "confirmé" que "la société Dominion", qui fournit du matériel de vote électronique serait mandatée pour "compiler les résultats de l'élection 2022" en France, prétendent des publications relayées par des milliers d'internautes. Cette société avait été accusée par Donald Trump et ses soutiens d'avoir facilité des fraudes lors des élections américaines de 2020, ce qui, un et demi plus tard, n'a pas été prouvé. Le ministère de l'Intérieur ainsi que l'entreprise ont cependant démenti l'affirmation auprès de l'AFP. (article)

97) AFP - Présidentielle: bataille et querelles de chiffres autour de la baisse du chômage

Candidat pour un second mandat, Emmanuel Macron se prévaut d'une importante baisse du chômage au cours de son quinquennat. Mais certains de ses opposants multiplient les arguments pour relativiser, voire minorer cette amélioration. Tour d'horizon. (article)

96) Les Vérificateurs - A-t-on passé 60% du quinquennat sous le régime de l’état d’urgence ?

Selon Jean-Luc Mélenchon, l'état d'urgence a été en place durant 60% du mandat d'Emmanuel Macron. En réalité, ses propos sont trompeurs. Les 72 mois auxquels le candidat La France insoumise se réfère correspondent à une période de six ans et non cinq, soit la durée du quinquennat. Par ailleurs, le déclenchement soudain de la pandémie de covid 19 a prolongé l'état d'urgence, adopté dès mars 2020 en raison de la crise sanitaire. (article)

95) Médiacités - La France dispose-t-elle de "suffisamment de gaz jusqu'à l'hiver prochain" en cas d'embargo sur les hydrocarbures russes, comme l'affirme Yannick Jadot ?

Partisan d'un embargo sur les hydrocarbures russes en réaction à l'invasion de l'Ukraine, Yannick Jadot affirme que la France dispose de suffisamment de gaz "jusqu'à l'hiver prochain". Si le niveau de dépendance de la France au gaz russe lui permettrait théoriquement de s'en passer, l'Europe dans son ensemble n'y est pas prête. La France serait donc touchée par des coupures en cas de pénurie de gaz au niveau européen. (article)

94) Fact & Furious - Non, Pôle Emploi ne cherche pas 5.000 figurants pour le meeting d’Emmanuel Macron à Paris

Des internautes dénoncent  une prétendue annonce de Pôle Emploi visant à recruter "5.000 figurants pour le meeting de Macron le 2 avril à Paris". C'est faux : cette affirmation provient d’un site parodique et l'offre portant ce numéro sur le site de Pôle Emploi n’a rien à voir avec ce qui est affirmé. (article)

93) AFP - Les raccourcis d'Emmanuel Macron autour de la mise en examen d'Eric Dupond-Moretti

Défendant le maintien en poste de son garde des Sceaux, soupçonné de "prise illégale d'intérêts", Emmanuel Macron a assuré que la règle selon laquelle un ministre mis en examen devait démissionner n'avait plus de raison d'être depuis une loi de 2013 et a déploré que cette enquête soit examinée par une juridiction où les syndicats de magistrats siègeraient "eux-mêmes". Cette double affirmation est sujette à caution. (article)

92) AFP - Des dépenses pour des cabinets de conseil déjà en "baisse de 15%" selon Macron ? Une promesse qui reste à tenir

Emmanuel Macron a laissé entendre qu'une "baisse de 15%" des sommes consacrées par l'Etat aux cabinets de conseil privés avait déjà été opérée. Un rapport d'une commission d'enquête sénatoriale établit pourtant que ces dépenses ont "plus que doublé" entre 2018 et 2021, avec un montant global inédit atteint en 2021. L'équipe du candidat indique à l'AFP que M. Macron faisait référence à une circulaire prise par Jean Castex le 19 janvier 2022. (article)

91) 20 Minutes - A 65 ans, est-on « souvent en pleine forme », comme l’affirme Eric Woerth ?

Le député, qui a rallié Emmanuel Macron, a ainsi défendu le recul de l'âge légal de départ à la retraite promis par le président-candidat. Si les hommes âgés de 65 ans avaient en 2020 une espérance de vie sans incapacité – en bonne santé – de dix ans et les femmes de douze ans, ces chiffres ne permettent pas de savoir s’il existe des différences selon le métier exercé. (article

90) 20 Minutes - Le droit du sol peut-il être supprimé à Mayotte comme le propose Eric Ciotti ?

Eric Ciotti s’est engagé à « faire supprimer le droit du sol » dans le 101e département français en cas de victoire de Valérie Pécresse. Mais cette suppression serait contre à l'ordre constitutionnel, comme l'explique 20 Minutes. (article

89) AFP - Emmanuel Macron a-t-il "doublé" la production de charbon, comme l'affirme Marine Le Pen?

Marine Le Pen assure qu'Emmanuel Macron est responsable d'un "doublement" de la production d'électricité à base de charbon. Cette affirmation générale prête à confusion : entre 2017 et 2021, la production d'électricité à base de ce combustible polluant a en réalité été divisée par 2,5 et représente moins de 1% du mix électrique en France. (article)

88) TF1 - En matière d'énergies renouvelables, la France fait-elle figure de "dernier de la classe" en Europe, comme l'assure Anne Hidalgo ?

La maire de Paris raille un manque de volontarisme d'Emmanuel Macron dans le développement des énergies renouvelables. Elle assure que la France est le pays d'Europe le plus en retard. Si la part du renouvelable dans le mix énergétique français est inférieur à la moyenne européenne, une dizaine de pays font pire. (article

87) AFP - Pas d'aléas dans le nucléaire? Attention à cette affirmation d'Emmanuel Macron

Contrairement à l'éolien ou au solaire, générer de l'électricité par le nucléaire ne serait pas "sujet à des aléas", a affirmé Emmanuel Macron. Le parc nucléaire français n'a pourtant pas été épargné ces dernières décennies par des aléas techniques ou climatiques ayant pu avoir un impact sur la production d'énergie, soulignent des experts contactés par l'AFP. (article)

86) Médiacités - Les réfugiés de la guerre en Ukraine️ accueillis en France sont-ils pour un tiers non-ukrainiens ?

Récent soutien d’Éric Zemmour, la nièce de Marine Le Pen s’appuie sur un article du Figaro pour affirmer que les réfugiés de la guerre en Ukraine accueillis en France sont pour un tiers non-ukrainiens. Les décomptes officiels font au contraire état d’une proportion extrêmement minoritaire. (article

85) TF1- Huit candidats, huit vérifications : le fact-checking de l'émission "La France face à la guerre" sur TF1

Huit candidats à l'élection présidentielle participaient le lundi 14 mars à l'émission de TF1, "La France face à la guerre". De l'Ukraine au pouvoir d'achat en passant par la centrale nucléaire de Fessenheim et l'éolien, l'équipe des Vérificateurs a passé leurs propos au crible. (article

84) Médiacités - L'immigration à bas coût est utilisée pour peser à la baisse sur les salaires ? Attention à cette affirmation très simpliste de Marine Le Pen

La candidate du RN affirme comme une évidence l’existence d’un lien entre immigration et baisse des salaires des natifs. Pour savoir ce qu’il en est, Veracités s’est plongé dans l’abondante littérature économique sur la question, a interrogé des économistes spécialisés et a regardé plus particulièrement le cas de la France. (article)

83) AFP - Projet Macron de retraite à 65 ans : à gauche, vérités et approximations des opposants

Les candidats de gauche à l'élection présidentielle sont unanimement opposés au projet d'Emmanuel Macron de repousser l'âge de la retraite à 65 ans, qu'ils considèrent comme une régression sociale. Si certains de leurs arguments sont exacts, d'autres sont imprécis, voire erronés, et certains sont difficilement vérifiables. (article)

82) AFP - Non, la RTS n'a pas réalisé de sondage prêtant 12% d'intentions de vote à Emmanuel Macron au 1er tour

Un visuel relayé sur Facebook prétend montrer les résultats d'un sondage de la Radio Télévision Suisse (RTS) de mars 2022 créditant Emmanuel Macron de 12% d'intentions de vote au premier tour de la présidentielle. Un score qui le verrait éliminé dès le 10 avril, tandis que Jean-Luc Mélenchon (22%) et Marine Le Pen (17%) accéderaient au second tour. Mais la RTS n'a jamais réalisé un tel sondage, comme elle l'indique à l'AFP, et le président sortant est crédité au 16 mars, selon les derniers sondages français, d'environ 30% d'intentions de vote au premier tour du scrutin. (article)

81) AFP - Rouler "un jour sur deux" pour limiter la facture d'essence ? Attention à cette fausse citation prêtée à Bruno Le Maire

Bruno Le Maire a-t-il demandé aux Français de rouler "un jour sur deux" afin de réduire leur facture d'essence ? Alors que les prix à la pompe flambent à cause de la guerre en Ukraine, des dizaines de publications sur Facebook accusent le ministre de l'Economie d'avoir tenu de tels propos. Ces propos ont toutefois été inventés et proviennent d'un compte parodique sur Twitter. Ces derniers jours, d'autres fausses citations attribuées à des ministres ont circulé sur le sujet sensible de la hausse des prix de l'essence. (article)

80) AFP - TotalEnergies "installé" en Russie grâce à Emmanuel Macron ? Les approximations de Yannick Jadot

Emmanuel Macron a-t-il "installé" TotalEnergies en Russie en sa qualité de ministre de l'Economie puis de chef de l'Etat ? C'est ce qu'a soutenu le candidat écologiste Yannick Jadot, qui accuse le groupe d'être "complice" de crimes de guerre en Ukraine. Son affirmation est toutefois sujette à caution: la multinationale française est présente depuis 1991 sur le territoire russe, où elle a développé des activités gazières bien avant l’entrée en politique de M. Macron. En tant que compagnie privée, TotalEnergies suit par ailleurs sa propre stratégie commerciale, même si son développement revêt aussi une dimension politique, selon des spécialistes interrogés par l'AFP. (article)

79) AFP - Non, l'arme nucléaire n'a pas permis à la France d'être membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU, comme l'affirme Fabien Roussel

La France serait-elle devenue membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies parce qu'elle détient l'arme nucléaire ? C'est ce qu'a affirmé le candidat communiste à l'élection présidentielle Fabien Roussel le 8 mars sur CNEWS. Mais c'est faux : lors de la création de l'ONU en 1945, seuls les Etats-Unis disposaient de la bombe atomique. Les membres permanents du Conseil de sécurité ont été choisis parmi les vainqueurs de la Deuxième Guerre mondiale, expliquent les experts interrogés par l'AFP. Ce n'est qu'en 1960 qu'a eu lieu le premier essai nucléaire français. (article)

78) AFP - Attention à cette citation parodique sur le prix de l'essence attribuée à Agnès Pannier-Runacher

"Baisser les taxes sur le carburant est inutile". Alors que le prix des carburants s'envolent en France, la ministre déléguée chargée de l'Industrie Agnès Pannier-Runacher aurait fait cette "annonce aux Français" en appelant plutôt à "recourir au télétravail" pour "faire des économies", selon des publications partagées des milliers de fois depuis le 9 mars. Mais cette citation, prise au premier degré par de nombreux internautes, a été inventée par un compte parodique. (article)

77) AFP - La hausse des violences sexuelles liée à l'immigration ? L'affirmation infondée d'Eric Zemmour

Depuis le début de la campagne, Eric Zemmour a déclaré à plusieurs reprises que les violences sexuelles avaient "explosé" du fait de l'immigration. Or, si les violences sexuelles en France ont bien doublé depuis le début des années 2010, cette forte hausse est d'abord liée à la libération de la parole des victimes et à une facilitation des dépôts de plainte, comme l'expliquent des études du ministère de l'Intérieur, de l'Insee ou de l'Ined. Le candidat fonde par ailleurs ses propos sur un échantillon très limité portant uniquement sur les violences sexuelles dans les transports en commun. (article)

76) AFP - Les imprécisions de Jean-Luc Mélenchon sur les origines et le coût de la guerre au Mali

Jean-Luc Mélenchon a récemment assuré que François Hollande portait la responsabilité d'avoir "déclenché la guerre au Mali" et clamé que l'intervention française dans ce pays avait coûté 8 milliards d'euros. Cette double affirmation est sujette à caution : si l'ancien président socialiste a bien pris la décision d'engager militairement la France au Mali en 2013, il l'a fait à la demande des autorités de Bamako qui étaient déjà aux prises avec les jihadistes. Loin d'être consolidé, le chiffre de 8 milliards d'euros est par ailleurs une simple estimation qui ne fait pas l'unanimité. Fin 2021, le candidat LFI lui-même préférait parler de 5 milliards. (article)

75) AFP - 5%, 9% ou 23% ? L'écart salarial hommes-femmes, réalité à géométrie variable selon les candidats à l'Elysée

5%, 9% ou 23 %? A l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, des candidats à la présidentielle ont évoqué l'écart salarial entre femmes et hommes en se fondant sur des données pouvant varier du simple ou double. Si ces chiffres sont tous justes, ils recouvrent toutefois des périmètres et réalités différentes, explique l'Insee. (article)

74) AFP - Trois fois plus de femmes à l'Assemblée depuis 2017 ? La grosse exagération d'Emmanuel Macron

Le nombre de femmes élues à l'Assemblée nationale serait passé de 11% à 38% durant le mandat d'Emmanuel Macron, à en croire le président de la République, interrogé lundi 7 mars sur LCI. Si la présence féminine y a établi un nouveau record en 2017, en réalité le Palais-Bourbon comprenait déjà plus d'un quart de députées avant son arrivée au pouvoir. Le chef de l'Etat, qui entend faire de l'égalité femmes-hommes "à nouveau la grande cause" d'un second quinquennat, était interrogé sur l'absence remarquée de parité au sein de sa garde rapprochée, particulièrement à l'Elysée. (article)

73) Médiacités - "Ils interdisent la construction de maisons individuelles". C'est exagéré.

Le candidat communiste Fabien Roussel a accusé Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon de s’être inspirés d’un scénario de l’association négaWatt sur la transition énergétique qui retirerait aux gens le droit de bâtir leur maison d’ici 2050. Cette présentation apparaît exagérée même si des changements dans nos modes d’habitation pourraient être imposés. (article)

72) AFP - L'OTAN a-t-elle rompu un accord passé à la fin de la Guerre froide prévoyant qu'elle n'étendrait pas ses frontières à l'Est ?

En pleine invasion de l'Ukraine par la Russie, de nombreux internautes soutiennent qu'"un document officiel de 1991, récemment déclassifié", prouverait la rupture par l'OTAN d'un "accord écrit" avec les Soviétiques promettant de ne pas élargir l'alliance politico-militaire au-delà des frontières de l'Allemagne réunifiée. Mais il n'existe aucune trace d'une telle promesse manuscrite contraignante, réfutent des chercheurs interrogés par l'AFP. (article)

71) AFP - Une résolution au Conseil de sécurité sur les violations du droit par Moscou ? C'est plus complexe que ça

Dans son adresse aux Français sur la guerre en Ukraine, à la veille de son entrée officielle en campagne, Emmanuel Macron a salué le fait qu'une "résolution a été votée au Conseil de sécurité des Nations unies, sur les violations du droit international commises par Moscou". Cet organe exécutif de l'ONU n'a toutefois pas adopté de résolution condamnant l'invasion par la Russie, qui dispose d'un droit de veto. Le Conseil a convoqué dans une résolution l'Assemblée générale de l'ONU, pour que tous les pays membres se prononcent sur une autre résolution, exigeant cette fois le retrait des troupes russes. Une procédure relativement rare, qui permet en un sens d'esquiver un veto, mais la résolution adoptée massivement en bout de chaîne par l'Assemblée est non contraignante. Explications. (article)

70) AFP - Le député Mélenchon gagne-t-il 4.000 euros par mois ? Oui, mais après prélèvement à la source

Interrogé sur son "salaire" de député, le candidat de La France insoumise a répondu gagner 4.000 euros par mois, soit "la paie d'un cadre de bon niveau". Les députés comme les sénateurs touchent une indemnité nette mensuelle de 5.679,71 euros. Mais dans sa réponse, M. Mélenchon a tenu compte de l'impôt sur le revenu prélevé à la source, précise son entourage à l'AFP. Pour l'élection présidentielle de 2022, outre la déclaration de patrimoine, les candidats devront désormais également déposer une déclaration d'intérêts. Ces documents seront rendus publics au moins quinze jours avant le premier tour. (article)

69) Factoscope - Près de 2 millions d'étrangers entrés légalement en France pendant le quinquennat d'Emmanuel Macron ? Cette estimation d'Eric Ciotti est erronnée

Éric Ciotti, député et conseiller départemental des Alpes Maritimes, critique la politique d'Emmanuel Macron en matière d'immigration. Il assure qu'en cinq ans, deux millions de personnes venant de pays étrangers ont pu rentrer en toute légalité sur le sol français. D'après le ministère de l'Intérieur et l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA), son estimation sur le nombre de personnes entrées en France est erronée et doit être revue à la baisse. (article)

68) Factoscope - Les budgets de l'armée, de la police et de la justice représenteraient, additionnés, 6 % du budget de l'État en France ? Les calculs erronés d'Eric Zemmour

Quelques jours après le début de l’invasion de l'Ukraine par la Russie, le candidat à l’élection présidentielle Éric Zemmour a fait le constat que les parts du budget de l’armée, de la police et de la justice en France ne représentaient que 6 % du budget de l'État. Un pourcentage, qui n'est pas à la hauteur, selon lui, du devoir de puissance du pays. Le leader du parti Reconquête! s'est toutefois trompé dans ses calculs. (article)

67) AFP - Fin de l'anonymat des parrainages pour la présidentielle ? Les critiques trompeuses de certains candidats

Plusieurs candidats à la présidentielle rencontrant des difficultés dans la quête des 500 parrainages incriminent une loi de 2016, adoptée durant le mandat de François Hollande, qui aurait mis fin à l'anonymat de ces signatures d'élus. Ce qui est inexact : la loi a en réalité modifié les conditions de leur publicité. Reste que le nombre de parrainages accordés s'oriente à la baisse, sur fond de violences croissantes contre les élus. (article)

66) Médiacités - "20 % des Ehpad qui n’ont même pas d’infirmière de nuit" - C'est bien plus

"Il y a 20 % des Ehpad qui n’ont même pas d’infirmière de nuit", a affirmé Anne Hidalgo dans une émission sur France 5. C'est encore pire, explique Médiacités. 13,8 % des Ehpad disposaient d’une infirmière de nuit en 2013, selon la dernière enquête de référence sur le sujet. L'équipe de campagne de la candidate a reconnu une erreur, avançant que cette dernière avait "inversé sa phrase". (article)

65) Médiacités - La France, pays d'Europe qui subventionne le moins son agriculture biologique ? À nuancer

Selon le candidat écologiste Yannick Jadot, la France est le pays d’Europe qui subventionne le moins son agriculture biologique. Les indicateurs disponibles, contradictoires, ne permettent pas d’avoir une vision aussi tranchée. (article)

64) TF1- Présidentielle : un courrier prouve-t-il des "pressions" des Républicains sur des élus prêts à parrainer Zemmour ?

Document à l'appui, des internautes affirment ce mardi 22 février que Les Républicains font "pression" sur les maires qui choisiraient de parrainer Eric Zemmour. Le courrier est authentique, mais n'a aucun lien avec la course aux parrainages. Cette "procédure disciplinaire" vise un militant LR pour "utilisation frauduleuse du logo du parti". (article)

63) Fact & Furious - Taux de chômage à 7,4% : le vrai du faux dans les commentaires sur les derniers chiffres de l’INSEE

L’INSEE a publié le 18 février les chiffres du chômage en France pour le 4e trimestre 2021. Selon l’institut, le nombre de chômeurs au sens du BIT a diminué de 189 000 par rapport au trimestre précédent, à 2,2 millions de personnes. Le taux de chômage, quant à lui, a diminué de 0,6 point à 7,4 % de la population active. Ces chiffres ont été largement commentés sur les réseaux sociaux et ont fait l’objet de nombreuses réfutations erronées. (article)

62) AFP  - Des sanctions pénales "plus faibles" dans les quartiers sensibles? L'affirmation douteuse de Valérie Pécresse

Affirmant s'appuyer sur différents "rapports", Valérie Pécresse a soutenu que les sanctions pénales étaient "plus faibles" dans les quartiers sensibles, justifiant ainsi sa proposition d'y alourdir les peines encourues par les délinquants. Cette affirmation est sujette à caution : les statistiques officielles font défaut sur ce point précis et la seule étude universitaire d'envergure sur le sujet conclut que les condamnations sont, en réalité, plus lourdes dans les juridictions soumises à une plus forte délinquance. Sollicitée par l'AFP pour savoir sur quels documents se fondait la candidate, son équipe n'a pas donné suite. (article)

61) AFP  - Attention à ce visuel trompeur sur les mesures de "sobriété énergétique" attribuées à l'association négaWatt

Un visuel portant sur la "sobriété énergétique" préconisée par l'association négaWatt prétend lister les changements d'habitude que les Français devraient s'appliquer pour lutter contre le réchauffement climatique. Un scénario inspirant le programme en matière de transition énergétique de Jean-Luc Mélenchon et qui suscite l'inquiétude d'internautes, sur fond de débats autour de la fin ou non du nucléaire. Or ce visuel est trompeur : il omet de dire qu'il s'agit d'un scénario à l'horizon 2050 et non dans la foulée de l’élection présidentielle. Il y rajoute, selon le porte-parole de l’association interrogé par l'AFP, des mesures, telles que la diminution de 50% des voitures individuelles et une diminution globale importante de la production industrielle, absentes de ce rapport. (article)

60) AFP - TGV médicalisés: derrière la "phrase malheureuse" d'Olivier Véran, l'embarrassant débat autour des cabinets de conseil

Olivier Véran a rapidement reconnu que le secteur privé n'avait pas pris part aux opérations des TGV médicalisés au début de la pandémie en 2020, contrairement à ce qu'il avait déclaré sur France Info. Derrière cette "phrase malheureuse", se pose plus largement la question de la place accordée par l'exécutif aux cabinets de conseil, objet d'une commission d'enquête au Sénat et d'un livre d'enquête paru le 17 février. (article)

59) Euronews - Energies renouvelables : la France, seul pays de l'UE à n'avoir pas atteint l'objectif

La France est-elle le seul pays à ne pas avoir atteint ses objectifs 2020 de réduction des gaz à effet de serre ? Un internaute demande de vérifier cette affirmation qu'il attribue au candidat écologiste du parti Europe Ecologie les Verts Yannick Jadot. Sa question ne reprend pas tout à fait correctement l'information donnée par le candidat. Celui-ci a, en fait, avancé à plusieurs reprises que la France est le seul Etat membre de l'Union européenne à n'avoir pas "rempli ses obligations sur les énergies renouvelables". Une information exacte si l'on se base sur les chiffres communiqués par l'Agence européenne de l'environnement. (article)

58) Les Observateurs / France 24 - Ces images ne montrent pas un "faux bain de foule" organisé pour Emmanuel Macron le 16 février

Depuis le 17 février, deux photos censées avoir été prises lors du déplacement d’Emmanuel Macron mercredi 16 février à Toulouse ont été partagées par de nombreux comptes Twitter et Facebook pour dénoncer la mise en scène d’un "faux bain de foule". Mais ces images qui ont récolté plusieurs milliers de "likes" ne sont pas récentes, elles ont en fait été prises en 2017. (article)

57) AFP - Richard Ferrand n'a pas nommé au Conseil constitutionnel "la magistrate qui a classé sa plainte" mais l'ex-supérieure hiérarchique du procureur en question

Le député François Ruffin, membre du groupe La France insoumise, a accusé le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand d'avoir proposé, pour intégrer le Conseil constitutionnel, "la magistrate qui a classé la plainte" le visant dans l'affaire des Mutuelles de Bretagne. Véronique Malbec était en réalité la supérieure hiérarchique du procureur ayant pris cette décision. Mais la polémique demeure, en raison du lien hiérarchique entre les procureurs généraux et les procureurs de leur ressort. (article)

56) AFP - Le français n'est pas la "deuxième langue la plus parlée dans le monde", comme l'affirme Marine Le Pen

Bien qu'elle soit la seule – avec l'anglais – à être présente sur cinq continents, la langue française est en réalité classée au cinquième rang mondial en termes de locuteurs, d'après l'Organisation internationale de la francophonie (OIF) et le directeur de l'Observatoire démographique et statistique de l'espace francophone (ODSEF). En revanche, elle est la deuxième langue à être apprise à travers le monde et le nombre de ses locuteurs est croissant en Afrique. (article)

55) BFM TV/RMC - Eric Zemmour peut-il être candidat officiel à l'élection présidentielle avec un casier judiciaire ?

En tant que journaliste et polémiste, Eric Zemmour a souvent été poursuivi et condamné. Mais ces condamnations, anciennes ou à venir, ne l'empêchent pas d'être candidat étant donné qu'il n'a pas été condamné à ce stade à une peine d'inéligibilité. (article)

54) Médiacités - Peut-on s'affranchir du droit européen sans sortir de l'UE, comme l'affirment plusieurs candidats à la présidentielle ?

Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen, Eric Zemmour et Valérie Pécresse prétendent qu'il est possible de restaurer la pleine souveraineté juridique de la France tout en restant dans l'Union européenne. Cependant, actionner "l'option de retrait de l'UE" serait très compliqué, et réviser la Constitution pour y insérer des dispositions contraires aux valeurs de l'Union Européenne contredirait un engagement international de la France. S'il n'existe pas de procédure d'exclusion d'un pays en cas de non-respect du droit européen, des sanctions peuvent en revanche être prises, notamment financières. (article)

53) TF1/LCI - Reste à charge : est-il vrai qu'un Français sur trois ne peut plus se soigner ?

Invité du Grand Jury sur LCI, le président par intérim du Rassemblement National (RN) Jordan Bardella a assuré que Marine Le Pen supprimerait l'aide médicale d'État aux clandestins une fois élue. Il a aussi expliqué qu'en parallèle, un Français sur trois n'a plus les moyens de se soigner. Cette proportion est cependant délicate à évaluer, et si le président du RN pointe du doigt un "reste à charge trop important", il faut souligner que la France est le pays d'Europe dans lequel il demeure le plus faible. (article)

52) Fact & Furious - Non, Emmanuel Macron n'était pas seulement un "collaborateur" quand General Electric a racheté la filière énergie d’Alstom

Interpellé le 10 février 2022 à Belfort au sujet du rachat, en 2014, de la filière énergie d'Alstom par le conglomérat américain General Electric, le Président de la République Emmanuel Macron a affirmé qu'il n'était alors qu'un "collaborateur". C'est inexact : Emmanuel Macron a supervisé les négociations comme secrétaire général adjoint de l'Elysée, et a officiellement validé le rachat comme ministre de l'Economie. (article)

51) AFP - Les juifs français "protégés" par Pétain ? La thèse d'Eric Zemmour récusée par les historiens

Eric Zemmour a affirmé que Pétain avait "protégé les juifs français" pendant l'Occupation, en procédant à un "troc sinistre"avec les nazis au détriment des juifs étrangers. Cette thèse, brandie pour la première fois par la défense du maréchal à son procès en 1945, est dénuée de tout fondement, selon plusieurs historiens interrogés par l'AFP. Elle est notamment contredite par l'arrestation avérée d'enfants français lors de la rafle du Vel d'Hiv de 1942 et fait fi du système de ségrégation mis en œuvre dès 1940 par le régime de Vichy et frappant tout particulièrement les juifs français. (article)

50) AFP - Campagne présidentielle : Emmanuel Macron, quasi candidat, "triche-t-il avec les règles juridiques" ?

Emmanuel Macron, qui n'est pas encore officiellement candidat, fait-il campagne pour la présidentielle aux frais de l'Etat comme l'affirment plusieurs élus de droite qui dénoncent une "tricherie" et un "détournement de fonds publics" ? Ces accusations sont "prématurées" d'un point de vue juridique dans la mesure où tout candidat a jusqu'au 24 juin pour déclarer la totalité des dépenses engagées pour la campagne depuis le 1er juillet 2021. Elles seront ensuite passées au crible par la Commission des comptes de campagne qui pourra les retoquer ou les rejeter en cas de manquements ou d'irrégularités comme ce fut le cas pour Nicolas Sarkozy en 2012. (article)

49) Fact & Furious - Ukraine : la Russie a-t-elle déclaré que Macron n'était pas l'interlocuteur approprié ?

Le Kremlin aurait démenti toute concession de la part de Vladimir Poutine à l'égard d'Emmanuel Macron dans le cadre de la crise ukrainienne, selon un tweet de l'avocat Juan Branco. C'est vrai : le porte parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a bien démenti tout accord ou engagement de la Russie après l'échange entre les deux présidents à Moscou. Mais rien ne prouve que la citation mise en avant par l'avocat, provenant du média El País, ait effectivement été prononcée par le Kremlin. (article)

48) AFP - Peut-on réviser la Constitution pour rejeter "une partie du droit européen" comme le veut Marine Le Pen ?

Afin d’appliquer des mesures de son programme actuellement incompatibles avec le droit européen, Marine Le Pen souhaite que les textes internationaux "contraires à la Constitution" selon elle – y compris ceux déjà en vigueur – ne puissent pas s'appliquer en droit interne. En l'état actuel, cette règle serait quasiment impossible à mettre en oeuvre s’agissant du droit européen, sauf à quitter l’UE, selon les juristes interrogés par l'AFP. (article)

47) AFP - 40 millions de migrants entrés dans l'UE sans contrôle ? L'affirmation erronée de Valérie Pécresse

Evoquant des "chiffres hallucinants", Valérie Pécresse a assuré que "pas loin de 40 millions" de migrants étaient entrés dans l'espace Schengen en 2021 "sans aucun contrôle". Cette affirmation ne cadre toutefois avec aucune donnée officielle sur l'immigration illégale et repose sur une interprétation erronée des propos d'une commissaire européenne au sujet d'un fichier de police partagé par 30 pays. Jointe par l'AFP, l'équipe de la candidate concède que sa "langue a fourché". (article)

46) AFP - Non, le prix de la baguette de pain n'est pas encadré comme l'a affirmé le député LFI Alexis Corbière

Interrogé sur la polémique autour du blocage par le groupe Leclerc du prix de la baguette de pain à 29 centimes d'euros dans ses enseignes, le député La France Insoumise Alexis Corbière a affirmé que les prix de la baguette étaient actuellement "encadrés". Cette assertion est fausse : si l’État a décidé du prix du pain pendant de nombreux siècles, celui de la baguette est libre depuis 35 ans, comme l'ont expliqué à l'AFP l'historien Steven Kaplan et la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française. (article)

45) AFP - Poursuivi "par la justice" pour avoir dénoncé l'islamisme à Trappes ? L'affirmation trompeuse de Jordan Bardella

Mis en examen pour diffamation pour des propos sur l'islamisme à Trappes, le président du RN Jordan Bardella assure être poursuivi par "la justice de notre pays" afin de le "faire taire". C'est toutefois trompeur : en matière de diffamation, la justice n'a pas de pouvoir sur la mise en examen ou le déclenchement des poursuites, qui sont automatiquement notifiées après le dépôt d'une plainte, expliquent à l'AFP trois avocats et un universitaire spécialisés en droit de la presse. (article)

44) AFP - "Qu'est-ce que l'ambassadeur du Mali fait encore en France", demandent Pécresse et Marine Le Pen ? Il est parti en 2020

La candidate du Rassemblement national, Marine Le Pen, et celle des Républicains, Valérie Pécresse, ont réclamé l'expulsion de l'ambassadeur du Mali en France, après celle de l'ambassadeur français annoncée par la junte au pouvoir à Bamako. Mais le Mali n'a plus d'ambassadeur en France depuis février 2020. Le pays y est représenté depuis cette date dans l'Hexagone par un chargé d'affaires. L'entourage de la candidate LR dénonce depuis une "réaction timide" des autorités françaises, faute de "mesure réciproque". (article)

43) AFP - "99%" des Français payent-ils des droits de succession ? Le diagnostic erroné de Christiane Taubira

La candidate à la présidentielle Christiane Taubira a affirmé que "99,9%" des Français acquittaient des droits de succession et qu'il fallait engager une réforme afin que ceux ayant "travaillé toute leur vie" puissent léguer leur patrimoine sans être taxé. Cette proportion est toutefois inexacte : contrairement à une idée reçue, seule une minorité de ménages s'acquittent des impôts de succession principalement parce que l'héritage qu'ils perçoivent est trop faible pour être imposé, selon les experts et rapports consultés par l'AFP. (article)

Janvier

42) AFP - Avec Jadot ou Mélenchon, le prix de l'électricité "va doubler, voire tripler": sur quoi repose cette affirmation de Roussel ?

Le prix de l'électricité va-t-il "doubler, voire tripler" si Yannick Jadot ou Jean-Luc Mélenchon accède à l'Elysée, comme le prétend Fabien Roussel ? Le dirigeant communiste, seul candidat de gauche à prôner la construction de nouveaux réacteurs nucléaires, s'inspire des travaux discutés de RTE, le gestionnaire des réseaux de transport de l'électricité, sur la production d'énergie à l'horizon 2050. Interrogé par l'AFP, l'entourage du candidat a nuancé les propos de M. Roussel. (article)

41) AFP - Crack à Paris: la mairie peut-elle saisir la Cour européenne des droits de l'Homme, comme l'affirme Anne Hidalgo ?

La candidate à la présidentielle Anne Hidalgo a affirmé que la ville de Paris, dont elle est maire, allait saisir la CEDH pour dénoncer la gestion par l'Etat de la crise du crack dans le nord-est de la capitale. Un tel recours est toutefois voué à l'échec : aux termes d'une jurisprudence constante, une collectivité territoriale n'est pas habilitée à saisir cette juridiction et il faudrait en outre que toutes les voies de recours aient été épuisées sur ce dossier en droit interne, ce qui n'est, en l'espèce, pas le cas. (article)

40) AFP - Les approximations de Gérald Darmanin sur les dangers du cannabis

Opposant résolu à la légalisation du cannabis, Gérald Darmanin a soutenu que l'ensemble des "substances" dérivées de cette plante étaient très nocives pour la santé. Cette affirmation est sujette à caution : elle fait l'impasse sur les vertus du cannabis thérapeutique, déjà autorisé dans de nombreux pays et actuellement expérimenté en France avec l'aval du gouvernement, et entretient une confusion entre la molécule psychotrope du cannabis et le CBD. (article)

39) AFP - "Pas d'émeutes urbaines" depuis 2017 dixit Darmanin... mais de nombreuses violences, et des "gilets jaunes" inédits

Le ministre de l'Intérieur a affirmé que la France n'avait "pas connu d'émeutes urbaines" durant le quinquennat d'Emmanuel Macron. Si elle n'a pas vécu de situation comparable aux émeutes de 2005 dans les banlieues, la France n'en a pas moins connu de nombreux épisodes de violences urbaines ainsi que des manifestations d'un niveau de violence inédit pendant la crise des Gilets Jaunes, alors qualifiées d'"émeutes" par les prédécesseurs du ministre Place Beauvau. (article)

38) AFP - 100% des logements des Crous rénovés par le gouvernement ? Le chiffre ambigu de Frédérique Vidal

L'exécutif actuel a-t-il "rénové 100% des logements des Crous", comme l'a affirmé la ministre Frédérique Vidal ? Si le gouvernement assure que ces opérations seront parachevées en 2024, grâce au plan de relance post-pandémie, la lente rénovation de ces logements universitaires est un chantier de longue date des pouvoirs publics, notamment depuis l'opération Campus lancée en 2007-2008. (article)

37) AFP - "De nombreux établissements spécialisés" pour enfants handicapés "fermés" ? Les approximations d'Eric Zemmour

Pour justifier sa sortie sur la scolarisation des enfants handicapés, Eric Zemmour a soutenu que "sous prétexte de l'inclusion à tout prix", "on ferme de nombreux centres spécialisés". Une affirmation qui n'est corroborée par aucun des acteurs interrogés par l'AFP, même si la plupart d'entre eux pointent un manque de moyens généralisé pour le secteur. (article)

36) AFP - 40% de non vaccinés faute d'accès à la vaccination ? Un phénomène complexe, pas de chiffre précis

"40% des personnes non vaccinées" en raison des difficultés d'accès à la vaccination ? Ce pourcentage a été abondamment repris par certains médias et des personnalités politiques récemment. En réalité, il n'existe pas de chiffres qui permettent de mesurer ce phénomène précisément, a expliqué à l'AFP le chercheur qui a publié une étude sur le profil des non-vaccinés. Pour autant, les difficultés d'accès à la vaccination représentent un problème bien réel et certainement sous-estimé actuellement, relèvent le chercheur et des associations. (article)

35) AFP - "Première campagne de militant" pour Chirac en 1995 ? L'introuvable engagement du nouveau porte-parole d'Eric Zemmour

Alors que le polémiste d'extrême-droite revendique d'être le "candidat du RPR", le parti de droite lointain ancêtre des Républicains (LR) de Valérie Pécresse, son nouveau porte-parole Guillaume Peltier, transfuge de LR, a affirmé avoir connu sa "première campagne de militant" chez Jacques Chirac en 1995. Un épisode qui n'a pas laissé de trace dans les archives des Jeunes RPR de l'époque, ni dans les nombreuses interviewes ou dans le livre de M. Peltier. (article)

34) AFP - Moins d’élus FN sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande ? Les limites de la démonstration de Gabriel Attal

Le Rassemblement national a eu "moins d'élus à toutes les élections intermédiaires" durant le quinquennat d'Emmanuel Macron "par rapport aux mêmes élections sous François Hollande", a déclaré le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal le 9 janvier. Si le parti de Marine Le Pen a subi des revers aux municipales, régionales et départementales, il a cependant gagné plus d'un demi-millions d'électeurs lors des élections européennes de 2019. Le RN a également conquis la ville de Perpignan en 2020. Et jamais l'extrême-droite n'a été mesurée à un tel étiage dans les sondages à moins de cent jours de la présidentielle. (article)

33) AFP - Un milliard d'euros contre les violences faites aux femmes ? Le chiffre difficilement vérifiable de Jean Castex

Le Premier ministre Jean Castex affirme que le budget de la lutte contre les violences faites aux femmes --priorité affichée de l'exécutif-- s'élève à un milliard d'euros, montant réclamé de longue date par les associations. Si l'enveloppe globale allouée aux inégalités hommes-femmes s'échelonne, selon les modes de calculs, entre 1,3 et 1,9 milliard d'euros, la part exacte consacrée aux seules violences conjugales n'est toutefois plus officiellement chiffrée et ne peut pas, en l'état, être indépendamment vérifiée. (article)

32) AFP - Macron, Pompidou et le verbe "emmerder": les limites du parallèle établi par LREM

Après la sortie d'Emmanuel Macron contre les non-vaccinés, des responsables de la majorité ont tenté de minimiser ses propos en affirmant que le chef de l'Etat s'inscrivait dans l'héritage de Georges Pompidou qui aurait appelé à "cesser d'emmerder les Français". Cette référence est toutefois sujette à caution: si ces propos prêtés à Pompidou sont souvent invoqués, ils n'ont pas été tenus publiquement, ont été rapportés à un seul journaliste et n'ont jamais été authentifiés. (article)

31) AFP - Le pavoisement aux seules couleurs européennes est-il proscrit en droit français ?

Le récent déploiement du seul drapeau européen sous l'Arc de Triomphe a fait polémique et mis l'exécutif sur la défensive. Mais enfreint-il un "décret", comme l'affirme Jean-Luc Mélenchon, voire un principe "reconnu par les lois de la République" selon les mots de Marine Le Pen ? Si cette pratique semble contrevenir à certains usages, elle n'est toutefois pas explicitement interdite en droit français, selon les documents et experts consultés par l'AFP. (article)

Décembre

30) AFP - Transphobie et anti-macronisme: histoire de l'infox très virale visant Brigitte Macron

Depuis plusieurs semaines, une infox aux relents transphobes vise Brigitte Macron et circule massivement sur les réseaux sociaux, relayée notamment par la sphère complotiste et covido-sceptique. (article)

29) AFP - Les inexactitudes d'Eric Zemmour sur les "90%" de jeunes de banlieue originaires du Maghreb ou d'Afrique

Pour étayer sa thèse du "grand remplacement", Eric Zemmour soutient que 80 à 90% des moins de 18 ans sont d'origine maghrébine ou africaine en banlieue parisienne et affirme se fonder sur un rapport d'un organisme rattaché à Matignon. Deux de ses auteurs joints par l'AFP observent toutefois que leurs travaux ne font pas état d'un tel chiffre et indiquent que la proportion des jeunes d'origine "extra-européenne" se situe à 37,4% dans une zone couvrant l'Ile-de-France. (article)

28) AFP - Non, la règle des 500 parrainages pour la présidentielle ne figure pas dans la Constitution

Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand (LREM) affirme qu'Eric Zemmour ne pourrait se soustraire à la règle des 500 parrainages pour la présidentielle notamment au motif qu'elle figurerait "dans la Constitution". C'est toutefois inexact: cette exigence n'a pas été posée par la Loi fondamentale mais par une loi votée en 1976 et dénuée de valeur constitutionnelle. (article)

27) AFP - Non, l'Insee n'a pas recensé "22 % de nouveaux-nés portant un prénom musulman" en France

L'Insee a-t-il recensé "22% de nouveaux-nés" portant un prénom musulman en France "contre moins d'1% dans les années 60" comme l'a affirmé Eric Zemmour dimanche à Villepinte ? S'il met bien à jour chaque année un fichier des prénoms, l'institut national des statistiques n'a jamais établi un classement basé sur "des critères ethno-religieux" et juge un tel référentiel "discutable". Deux chercheurs qui ont travaillé sur la question reconnaissent que la tâche est délicate. (article)

26) AFP - La Sécurité sociale créée par un ministre communiste ? Attention à ce raccourci historique

Les prétendants à l'Elysée Fabien Roussel (PCF) et Jean-Luc Mélenchon (LFI) ont tous deux soutenu que la Sécurité sociale avait été créée par le communiste Ambroise Croizat. Mais cette affirmation est une "fiction historique", estiment trois historiens auprès de l'AFP. Si cet ancien ministre et syndicaliste y a largement contribué, la naissance de "la Sécu" est en réalité le fruit d'un consensus entre les différents partis politiques de l'époque et a été actée en octobre 1945 avant la nomination d'Ambroise Croizat comme ministre du Travail. Lui-même jugeait cette réforme trop cruciale pour que "quiconque puisse en réclamer la paternité exclusive". (article)

Novembre

25) AFP - Gérald Darmanin a-t-il "fait arrêter" les lacérations des tentes de migrants ?

En plein débat sur le sort des migrants, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a assuré avoir "fait arrêter" les lacérations de leurs tentes lors des évacuations de campements dans le nord de la France. Un certain flou demeure toutefois sur la date à laquelle ces consignes auraient été transmises et plusieurs acteurs de terrain assurent que ces pratiques perdurent encore aujourd'hui. (article)

24) AFP - Non, "Joyeux Noël" n'a pas été banni par la maire écologiste de Besançon

"Joyeux Noël" a-t-il été banni au profit de "fantastique décembre" par la nouvelle maire écologiste de Besançon comme l'affirme le député et candidat à la primaire de la droite Eric Ciotti qui y voit une remise en cause des "traditions chrétiennes" de la France ? Attention : "fantastique décembre" renvoie à une opération organisée par l'office des commerçants de la ville et remonte à 2019, avant l'arrivée des écologistes à la tête de la municipalité. Le terme de "Noël" apparaît également dans des communiqués de la mairie qui affirme n'y voir aucun "problème". (article)

23) AFP - Non, Gabriel Attal n'a pas annoncé la mise en place du vote électronique pour l'élection présidentielle

Une vidéo de Gabriel Attal a été partagée des milliers de fois en 24 heures, notamment par le candidat à l'Élysée Florian Philippot, comme preuve que le porte-parole du gouvernement aurait annoncé le 22 novembre "la mise en place du vote électronique pour la présidentielle", faisant ainsi craindre "des fraudes massives". C'est faux : cet extrait est un montage utilisant un habillage ressemblant à celui de BFMTV et des images extraites d'une conférence de presse de février au sujet d'un amendement, depuis rejeté, qui visait à autoriser le vote par anticipation sur des machines à voter. "Aujourd'hui, ce n'est plus à l'ordre du jour", a indiqué le cabinet de Gabriel Attal à l'AFP le 23 novembre. (article)

22) AFP - Non, la contamination de Jean Castex au Covid ne "prouve pas" l'inefficacité du vaccin

L'annonce de la contamination au Covid-19 du Premier ministre Jean Castex lundi soir a suscité une vague de réactions, certains y voyant la "preuve" de l'inefficacité et de l'inutilité de la vaccination contre le coronavirus. Attention : les vaccins actuels n'ont jamais eu vocation à éradiquer totalement le virus et sa transmission mais à empêcher les formes graves de la maladie, rappellent les épidémiologistes contactées par l'AFP. (article)

21) AFP - Le nom d'Eric Zemmour a-t-il été "acclamé" lors d'une réunion organisée par le Crif ?

Dans un tweet, Jean-Luc Mélenchon soutient que "le nom de Zemmour a été acclamé" lors de la récente convention du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif). La vidéo de l'événement montre une autre réalité : des propos attribués au polémiste --mais pas son nom-- ont été brièvement applaudis par une partie du public lors d'une table ronde, pendant laquelle le président du Crif a par ailleurs lui aussi été applaudi après avoir durement critiqué M. Zemmour. (article)

20) AFP - Attention aux interprétations trompeuses des chiffres de ce rapport de l'ATIH

Le rapport d'une agence administrative rattachée à plusieurs ministères, indiquant que les patients admis pour Covid ont constitué 2% des hospitalisations totales sur l'année 2020, est abondamment cité, par des politiques et sur les réseaux sociaux, pour justifier le fait que l'épidémie a pu être exagérée par les autorités. Mais il s'agit d'une moyenne ne tenant pas compte des pics de l'épidémie, de la disparité de répartition des cas sur le territoire, du temps d'hospitalisation, de la proportion de décès ni du poids des patients Covid dans les services de réanimation. (article)

19) AFP - Bruno Le Maire a-t-il raison de dire que le lobby nucléaire "n'existe pas"?

Défendant la décision de construire de nouvelles centrales dans l'Hexagone, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a assuré que le lobby du nucléaire "n'existait pas", provoquant les protestations d'élus écologistes. A Paris comme à Bruxelles, des organisations et entreprises défendent bel et bien les intérêts de la filière auprès des pouvoirs publics, un mode d'action mal vu en France mais adopté par de nombreux autres secteurs industriels et par des ONG. (article)

18) AFP - Les raccourcis historiques d'Eric Zemmour sur De Gaulle et l'Algérie

Selon Eric Zemmour, Charles de Gaulle aurait "donné" l'indépendance à l'Algérie pour éviter une vague migratoire qui aurait risqué de transformer son village en "Colombey-les-deux-Mosquées". Nouvelle variante de la théorie du "grand remplacement", cette affirmation repose toutefois sur l'extrapolation de propos privés qui ne reflètent pas la politique algérienne du Général, selon plusieurs historiens interrogés par l'AFP. (article)

Octobre

17) AFP - Michel Barnier a-t-il raison de dire que la Constitution prime sur le droit européen ?

Défendant comme d'autres candidats le retour à une forme de "souveraineté juridique" face à Bruxelles, Michel Barnier martèle que la Constitution de 1958 prime sur le droit européen. C'est toutefois loin d'être aussi simple : la jurisprudence communautaire soutient le contraire et les tribunaux français entretiennent une certaine ambiguïté sur le sujet. (article)

16) AFP - Les Français travaillent moins que leurs voisins ? Les limites de l'affirmation d'Emmanuel Macron

La France travaille-t-elle moins que les autres pays, comme l'a déclaré Emmanuel Macron mardi ? Si cette affirmation est confirmée par certains indicateurs, d'autres données brossent un tableau bien différent et plus nuancé. Les économistes interrogés par l'AFP appellent à la prudence en matière de comparaisons entre pays sur ce sujet. (article)

15) AFP - L'UE a-t-elle conditionné des milliards d'euros d'aide à la France à une réforme des retraites ?

Tenant d'une ligne souverainiste, le candidat à la présidentielle Arnaud Montebourg assure que la Commission européenne exige de la France une réforme des retraites en contrepartie de son aide financière pour relancer son économie. Si ce dossier est suivi de près à Bruxelles, une telle conditionnalité n'a pas été formalisée dans les documents liés au plan européen post-Covid. (article)

14) AFP - La pauvreté a baissé en 2019 en France ? Les limites du satisfecit d'Olivier Véran

Citant une étude de l'Insee, le ministre de la Santé Olivier Véran affirme que l'année 2019 a vu les revenus augmenter et la pauvreté diminuer, illustrant l'efficacité de la stratégie gouvernementale. Si le niveau de vie a effectivement augmenté cette année-là, en partie grâce aux mesures d'urgence prises en réponse aux "gilets jaunes", d'autres indicateurs officiels dessinent une évolution de la pauvreté bien plus contrastée. (article)

13) AFP - Non, les Pandora Papers n'ont pas mis au jour 11.300 milliards de dollars d'évasion fiscale

Depuis les premières révélations des Pandora Papers, le chiffre de "11.300 milliards de dollars" est présenté sur les réseaux sociaux comme le montant dissimulé par près de 330 personnes mises en causes par cette vaste enquête journalistique ou comme une estimation de la fraude fiscale mondiale. Ce montant provient en réalité d'une évaluation par l'OCDE du total des avoirs placés sur des comptes "offshore", dont une partie l'a été en toute légalité. (article)

12) AFP - Y a-t-il "150 milliards d'euros" de réserves disponibles pour le système de retraites?

Numéro 2 de La France insoumise (LFI), le député Adrien Quatennens récuse toute urgence financière à réformer les retraites au motif que le système disposerait de réserves de "150 milliards d'euros". Ce montant renvoie en réalité aux réserves constituées par le secteur privé et les professions libérales et sur lesquelles les pouvoirs publics n'ont, en l'état de la législation actuelle, aucun contrôle. (article)

11) AFP - La fraude aux prestations sociales a-t-elle été évaluée "entre 14 et 45 milliards d'euros" ?

Selon une sénatrice LR, plusieurs travaux parlementaires auraient démontré que la fraude aux prestations sociales pourrait atteindre de 14 à 45 milliards d'euros par an. Ce chiffre colossal n'a toutefois été formalisé dans aucun rapport de députés ou de sénateurs consacré à ce sujet sensible, dont s'est récemment emparé Eric Zemmour et sur lequel peu d'estimations officielles existent. (article)

Septembre

10) AFP - Non, la France n'accueille pas un nombre d'immigrés légaux "équivalent" à la ville de Lyon chaque année

Le président par intérim du RN Jordan Bardella assure que le nombre d'immigrés accueillis chaque année légalement en France équivaut à la population de la ville de Lyon. Cette affirmation est contredite par les chiffres officiels et occulte par ailleurs le fait que des dizaines de milliers d'étrangers quittent en parallèle le pays chaque année. (article)

9) AFP - Le logement social "financé par les Français"? L'affirmation inexacte de Marine Le Pen

Marine Le Pen soutient que les logements sociaux, étant "financés par les Français", doivent leur être réservés en "priorité". Cette affirmation est toutefois inexacte : via l'impôt, l'épargne ou le versement de loyers, les étrangers résidant en France contribuent eux aussi au financement des HLM. (article)

8) AFP - Non, Anne Hidalgo ne s'est pas fait retirer son permis pour excès de vitesse

La photo d'un article affirmant que la maire de Paris et candidate socialiste à la présidentielle 2022 Anne Hidalgo se serait fait "retirer son permis de conduire pour excès de vitesse" est partagée des milliers de fois sur les réseaux sociaux depuis le 17 septembre. Contrairement à ce que plusieurs médias ont affirmé, la rumeur n'a pas pour origine un poisson d'avril du Parisien. Il s'agit en réalité d'un canular publié en 2015 sur un groupe Facebook, qui est depuis régulièrement pris au sérieux par des internautes. (article)

7) AFP - D'où viennent les 52 milliards d'euros de pouvoir d'achat vantés par LREM ?

En présentant son budget 2022, l'exécutif a chiffré la baisse de la fiscalité des ménages à 26 milliards d'euros sur le quinquennat. Dans le même temps, des députés LREM assurent que ces réformes conduisent à une hausse du pouvoir d'achat de 52 milliards d'euros sur cette période. Ce dernier chiffre et son interprétation prêtent toutefois à confusion, selon des experts. (article)

6) AFP - La France était-elle en excédent budgétaire quand Valérie Pécresse était ministre du Budget ?

Des proches de Valérie Pécresse affirment que la France a connu son dernier excédent budgétaire en 2011 quand leur championne était ministre du Budget. Si les dépenses de l'Etat ont alors connu un court reflux, les comptes publics cette année-là affichaient encore un déficit chronique dans le pays depuis près de cinquante ans. (article)

5) AFP - Places de prison, nombre de détenus: les imprécisions de Gérald Darmanin

Défendant la fermeté pénale de l'exécutif, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a assuré que 7.000 nouvelles places de prison avaient été construites depuis l'arrivée au pouvoir d'Emmanuel Macron et qu'il y avait aujourd'hui plus de personnes détenues qu'en 2017. Ces deux affirmations sont toutefois contredites par les chiffres officiels. (article)

4) AFP - Quand Emmanuel Macron revisite les origines du Beauvau de la sécurité

En clôturant le Beauvau de la sécurité, Emmanuel Macron a assuré avoir lancé cette grande concertation pour renouer le lien police-population mais aussi pour répondre à "l'intolérable combat" mené par "certains" contre les forces de l'ordre. En réalité, le chef de l'Etat avait fait cette annonce-surprise fin 2020 alors qu'il était lui-même pris à partie par les syndicats policiers pour avoir admis l'existence de contrôles au faciès. (article)

3) AFP - La France accorde-t-elle vraiment moins d'aide aux agriculteurs bio qu'aux autres ?

Candidat à la primaire écologiste, Yannick Jadot a critiqué le système d'allocation des aides agricoles en affirmant que la France était le seul pays européen à accorder plus de subventions à un agriculteur en conventionnel qu'en bio. Contestée par le gouvernement et la FNSEA, cette affirmation est toutefois, en partie, corroborée par des chiffres de la Commission européenne. (article)

2) AFP - Les sondages donnent-ils seulement la parole aux électeurs certains d'aller voter ?

L'eurodéputé LFI Manuel Bompard accuse certains sondeurs de se livrer, dans leurs enquêtes sur la présidentielle, à un "tripatouillage" en relayant seulement les intentions de vote des électeurs certains à 100% de se rendre aux urnes, ce qui fausserait les résultats et sous-évaluerait le poids de l'électorat populaire. Qu'en est-il vraiment ? (article)

1) AFP - Attention aux propos d'Eric Ciotti sur l'"automaticité" des titres de séjour et les expulsions

"Ce n'est plus possible qu'on ait la nationalité de façon automatique, qu'on ait des titres de séjour de façon automatique, ce n'est plus possible qu'il n'y ait plus d'expulsions", a déclaré jeudi le député LR Eric Ciotti. Attention: ces affirmations sont "approximatives", selon l'Office français de l'immigration et de l'intégration (OFII) qui met en avant les conditions requises pour la grande majorité des demandeurs. Les expulsions d'étrangers en situation irrégulière se sont quant à elles poursuivies en 2020, à un rythme certes moindre compte tenu des contraintes liées à la crise sanitaire, selon les données du ministère de l'Intérieur. (article)