Affaire Sarah Halimi : la prise de drogues entraîne-t-elle une irresponsabilité pénale ?

Publié le 20/04/2021 à 19:45

Emmanuel Macron a dit dimanche souhaiter un changement de la loi pour que l'abolition du discernement causé par une prise de stupéfiants n'exonère pas de sa responsabilité pénale, après la décision de la Cour de cassation dans le meurtre de Sarah Halimi, sexagénaire juive tuée en 2017 à Paris. D'autres personnalités politiques ou publiques ont également critiqué la décision de la Cour, qui a confirmé l'irresponsabilité du meurtrier. Le présentateur Arthur a notamment affirmé qu'il est possible, en France, de tuer sans être jugé "juste parce qu'on a fumé ou pris de la drogue". Mais certaines des affirmations avancées sont trompeuses.