( POOL / AFP / Archives / Thibault Camus)

Attention, cette "lettre aux citoyens du monde" analysant les raisons de l'invasion russe en Ukraine n'a pas été écrite par Vladimir Poutine

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.

Dans une "lettre aux citoyens du monde", Vladimir Poutine aurait détaillé les raisons qui l'ont mené à lancer l'invasion de l'Ukraine par l'armée russe le 24 février 2022, prétendent des articles en français viraux. C'est trompeur : cette lettre a été écrite par un internaute congolais sur son blog, comme il le précise d'ailleurs dans l'introduction du texte - tronquée dans les publications virales - et l'a confirmé à l'AFP.

"Chers citoyens du monde, je vous salue", commence la missive prêtée au président russe Vladimir Poutine. "L'actualité internationale est riche d'événements depuis le mois d'Octobre dernier. Vous avez certainement lu, entendu, un certain nombre de choses, parfois vraies, parfois totalement galvaudées. Je comprends que l'offensive que mon pays mène actuellement sur l'Ukraine donne lieu à plusieurs interprétations. Mais je m'en vais vous éclaircir, tant soit peu, non seulement sur les motivations qui sont les miennes, mais sur la conduite des affaires du monde en général. Je serai bref, concis, donc soyez concentrés", poursuit le texte.

Cette prétendue "lettre de Poutine aux citoyens du monde", dans laquelle le dirigeant russe analyserait et expliquerait les raisons géopolitiques qui l'ont mené à lancer une offensive militaire sur l'Ukraine le 24 février 2022 en près de 2.000 mots a été publiée dans des articles sur plusieurs sites et blogs, en France (1, 2, 3) et en Afrique francophone, partagés à plusieurs milliers de reprises ces derniers jours, selon l'outil de mesure de l'audience sur Internet Crowdtangle.

Capture d'écran Twitter, prise le 08/03/2022
Capture d'écran, prise le 08/03/2022

 

 

Des publications partagées à des centaines de reprises sur les réseaux sociaux Facebook (1, 2, 3, 4, 5..), Twitter (1, 2, 3, 4...), VK, ou encore Gettr ont aussi repris et partagé le contenu de la lettre attribuée à Vladimir Poutine. Des demandes de précisions au sujet de cette missive nous ont également été transmises sur WhatsApp.

Cette lettre ne vient en réalité pas du président russe, mais a été écrite par l'auteur d'un site Wordpress.

Une lettre écrite par l'auteur d'un blog

Une recherche avancée sur Google (dont le principe est détaillé dans la vidéo tutoriel en dessous) permet de remonter à la première publication de la lettre sur Internet.

On parvient ainsi jusqu'à une entrée intitulée "Lettre de Poutine aux citoyens du monde", publiée le 26 février 2022 sur le site Wordpress d'un certain Merseign Luzonzo, basé en République Démocratique du Congo (RDC).

Dès l'introduction, il est clairement précisé que les mots ne sont pas ceux du président russe. "Ceci c'est pas une véritable correspondance du Président Poutine. L'objectif est de présenter un point de vue autre que celui qu’on partage généralement", est-il indiqué en prélude au texte qui apparaît ensuite, identique à celui partagé sur les réseaux sociaux.

Capture d'écran du site Wordpress de Merseign Luzonzo, prise le 08/03/2022

"Vous l'aurez constaté, il s'agit d'un blog personnel, et comme je l'ai écrit en introduction, ce n'est pas une véritable correspondance du Président Poutine", a confirmé Merseign Luzonzo, qui est administrateur civil en RDC, dans un mail à l'AFP le 8 mars 2022.

"Mon objectif était, sur la base des propos du président Poutine issus de ses différents discours, déclarations, interviews et autres, de présenter un point de vue qui pourrait être le sien. Effectivement je constate que l'article a été largement partagé sur internet, ce qui d'après moi, et pour beaucoup, est le signe d'un large consentement aux idées qui y sont reprises", a ajouté l'auteur de la missive.

"Par ailleurs, j'ai présenté le point de vue ukrainien, toujours sur les mêmes bases, histoire de donner à mes lecteurs une vue aussi large que possible de la situation, de sorte que chacun se fasse une idée propre, chose compliquée au regard de l'hégémonie des médias occidentaux qui naturellement et très logiquement, prennent position pour un camp et présentent les choses d'une manière plutôt biaisée", abonde encore Merseign Luzonzo.

En effet, sur son site, il propose régulièrement des entrées commentant des faits d'actualité, signées de sa plume. Le 26 février, il a ainsi publié un article intitulé "la réponse de Zelensky à Poutine", sur le même modèle que la lettre attribuée au président russe.

Dans l'introduction de cette missive prêtée au chef d'Etat ukrainien, on peut aussi lire : "ceci c'est pas une véritable correspondance du Président Zelensky. La forme utilisée vise à présenter la question selon la position de l'Ukraine".

Capture d'écran du site Wordpress de Merseign Luzonzo, prise le 08/03/2022

Le nom de Merseign Luzonzo apparaît par ailleurs dans certaines des publications partagées sur les réseaux sociaux, sans pour autant l'identifier comme auteur de la lettre.

Capture d'écran Facebook, prise le 08/03/2022

Aucune occurrence de cette lettre en russe sur Internet

Le fait que la lettre ait été partagée en français, et non en russe, sans renvoyer vers des sources officielles, peut par ailleurs mettre en doute quant au fait qu'elle ait pu être émise par Vladimir Poutine.

En effet, en traduisant les premières phrases de la lettre et en les entrant dans des moteurs de recherche comme Google et son équivalent russe Yandex, les résultats ne renvoient pas vers des ressources pertinentes qui permettraient d'identifier une communication officielle du président russe.

Capture d'écran des résultats de la recherche Google, prise le 08/03/2022

Une recherche avec des mots-clés, en russe et en anglais, sur le site du Kremlin, ne donne pas plus de résultats. Le plus pertinent correspond à une vidéo de l'adresse de Vladimir Poutine publiée le 24 février, dans laquelle il discute de l'invasion de l'Ukraine. Mais la transcription officielle en anglais de cette intervention est différente des mots employés dans la "lettre aux citoyens du monde".

L'invasion russe de l'Ukraine

Au 8 mars 2022, la barre des deux millions de personnes fuyant les combats en Ukraine pour trouver refuge à l'étranger a été dépassée, douze jours après le début de l'invasion ordonnée par Vladimir Poutine, selon les derniers décomptes du Haut Commissariat aux réfugiés de l'Organisation des nations unies (ONU).

Carte d'Europe des flux de réfugiés ukrainiens vers les autres pays européens, au 8 mars à 11h GMT, selon le HCR ( AFP / Sabrina BLANCHARD, Cléa PÉCULIER, Gal ROMA)

Des milliers d'Ukrainiens tentent toujours de quitter leurs villes bombardées ou encerclées par les forces russes, alors que la Russie a annoncé le 7 mars au soir la mise en place pour le lendemain de couloirs humanitaires dans cinq métropoles particulièrement exposées, la capitale Kiev, Soumy, Marioupol, Kharkiv, deuxième ville du pays, et Tcherniguiv, après plusieurs tentatives similaires sans succès.

La plupart des voies d'évacuation passent par la Russie ou le Bélarus voisin, allié de Moscou, ce qui a ainsi été estimé comme étant une option inacceptable par Kiev.

Ces tentatives de couloirs humanitaires, discutés lors d'un nouveau round de pourparlers russo-ukrainiens le 7 mars, interviennent alors que sur le terrain, les forces russes continuent à se déployer autour de nombreuses villes ou intensifient leurs bombardements, selon des responsables ukrainiens.

La rapidité de l'invasion russe en Ukraine et la portée émotive des images et affirmations qui y sont liées ont donné lieu à la propagation de nombreuses informations fausses ou manquant de contexte, qui ont déjà fait l'objet d'articles de vérification de l'AFP (1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8...).

Conflit russo-ukrainien