Attention à ce faux appel du président ukrainien à voter pour Emmanuel Macron

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.

Des publications sur les réseaux sociaux clament que le président de l'Ukraine Volodymyr Zelensky a appelé les Français à voter pour Emmanuel Macron lors de la présidentielle d'avril. Cette affirmation est fausse: elle s'appuie sur la manipulation d'un tweet de BFMTV et ne correspond à aucune prise de position publique du chef de l'Etat ukrainien.

Le président ukrainien lançant un appel à voter pour Emmanuel Macron : ces derniers jours, cette affirmation a beaucoup circulé sur Twitter, TikTok et Facebook , notamment sur des comptes proches de l'extrême droite qui défendent une ligne pro-russe dans le conflit qui déchire l'Ukraine.

Toutes ces publications reposent sur la même capture d'écran d'un tweet non-daté qui émanerait de la chaîne d'information BFMTV. Sous la photo du président ukrainien, on peut y lire que "Volodymyr Zelensky appelle les français (sic) à voter pour Emmanuel Macron lors de la prochaine élection présidentielle".

Sous ces publications, les commentaires sont majoritairement très hostiles aux présidents ukrainien et français et dénoncent une collusion entre les deux dirigeants.

Cette affirmation s'appuie toutefois sur une manipulation: le soi-disant tweet attribué à BFMTV est en réalité un photomontage et la chaîne confirme à l'AFP n'avoir jamais diffusé un tel message. Aucun média n'a par ailleurs fait état d'un quelconque soutien du président ukrainien à son homologue français dans la perspective de la présidentielle.

Un tweet tronqué

La capture d'écran utilisée dans ces publications dissimule la date à laquelle ce tweet aurait été diffusé par BFMTV et tronque le lien vers l'article qui serait consacré au soutien du président ukrainien.

Une recherche sur le compte officiel de la chaîne d'information montre toutefois qu'un tel tweet n'a jamais été diffusé, ce que confirme à l'AFP une de ses porte-parole.

"La chaîne n'a jamais publié un tel tweet ou un papier sur site internet", affirme cette porte-parole, jointe le 7 mars.

Dimanche, Raphaël Grably, chef du service tech de la chaîne, avait déjà évoqué un "montage grossier" et pointé que plusieurs internautes avaient pris ce faux tweet pour argent comptant, dont l'avocat antivax Fabrice Di Vizio et l'animateur de Sud Radio André Bercoff.

Ce photomontage s'inspire d'un vrai tweet de BFMTV, publié le 4 mars, qui s'appuyait sur la même photo du président ukrainien mais ne faisait pas du tout état d'un soutien politique à Emmanuel Macron: il relayait la mise en garde de M. Zelensky contre de possibles visées russes sur les autres pays d'Europe de l'Est.

Ces déclarations du chef de l'Etat ukrainien avaient été faites le 3 mars lors d'une conférence de presse organisée à Kiev et réservée aux médias étrangers, ainsi que le rapportait l'AFP.

"Si nous disparaissons, que Dieu nous protège, ensuite ce sera la Lettonie, la Lituanie, l'Estonie etc... Jusqu'au mur de Berlin, croyez-moi", avait déclaré le président ukrainien, qui n'avait alors fait aucune référence à l'élection présidentielle française.

Plus généralement, l'AFP, qui compte plusieurs envoyés spéciaux en Ukraine, pas plus que les autres médias n'ont jamais fait état d'un quelconque soutien ukrainien à M. Macron en vue de la présidentielle française

Depuis le début de l'invasion russo-ukrainienne le 24 février, de nombreuses infox, dont plusieurs ont été démontées par AFP Factuel (ici, ou encore ), circulent sur les réseaux sociaux en s'appuyant notamment sur des photomontages ou des photos et déclarations totalement sorties de leur contexte.

Conflit russo-ukrainien Elections 2022