Cette vidéo n'a rien à voir avec la guerre en Ukraine: elle montre une manifestation contre le réchauffement climatique en Autriche

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.

La télévision ukrainienne aurait montré de faux cadavres dans un reportage sur des civils tués après l'invasion par la Russie : c’est ce qu’affirme l’auteur d’une publication partagée des centaines de fois sur Facebook en Afrique francophone depuis début mars. Mais c'est faux. La vidéo montre en réalité des manifestants allongés par terre dans des sacs sombres: ils protestent contre la politique climatique de l'Autriche. Ce reportage a été réalisé trois semaines avant l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

"La télévision ukrainienne filme en direct des cadavres suite à l'invasion de la Russie. Mais pendant le tournage un +cadavre+ se réveille pour bien arranger sa couverture", affirme l’auteur d’une publication partagée plus de 300 fois sur Facebook au Sénégal. A ce message est associée la vidéo d’un homme parlant Allemand, micro à la main. La séquence dure 17 secondes.

Capture d'écran d'une publication Facebook, réalisée le 7 mars 2022

Derrière lui, de nombreux sacs mortuaires sombres. Soudain, une personne parmi les corps allongés s'extrait en partie de son sac et une femme se précipite pour la recouvrir.

Un cadavre qui bouge derrière ?”, questionne l’auteur d’une autre publication, vue des centaines de fois sur une page aux 172.000 abonnés. "Les morts ne sont pas morts", ironise un internaute en commentaire.

La vidéo a été virale en Chine (1, 2), en Thaïlande, en Serbie. Elle a fait l'objet d'articles de vérification de l'AFP, notamment en Anglais.

Ces publications sont apparues quelques jours après l'invasion de l'Ukraine par la Russie le 24 février. Le 7 mars, jour de rédaction de cet article, les soldats russes se rapprochaient de Kiev. D'intenses combats avaient lieu dans la périphérie de la capitale, selon l'administration régionale ukrainienne, notamment autour de la route menant à Jytomyr (150 km à l'ouest de Kiev), ainsi qu'à Tcherniguiv (150 km au nord de la capitale).

Mais la vidéo qui circule n’a rien à voir avec le conflit russo-ukrainien.

Une manifestation en Autriche

Nous avons effectué une recherche d'image inversée avec des séquences-clés de la vidéo virale et avons retrouvé sa version plus longue et plus nette, publiée dans un reportage du média autrichien Oe24, le 4 février 2022. Elle dure 2 minutes 7 secondes.

Le titre sur la vidéo est "Vienne : manifestation contre la politique climatique”. Et le sous-titre : "manifestation choc : 49 militants dans des sacs mortuaires". Dans le reportage, on apprend que la manifestation a eu lieu dans la capitale autrichienne, devant la Chancellerie fédérale.

Ci-dessous, une capture d'écran comparant le reportage original publié par Oe24 (gauche) et la vidéo dans les publications trompeuses (droite):

Capture d'écran sur le site oe24.at, réalisée le 7 mars 2022
Capture d'écran d'une publication trompeuse sur Facebook, réalisée le 7 mars 2022

 

 

Cette manifestation a porté "uniquement sur la crise climatique", a déclaré à l'AFP Verena Matlschweiger, porte-parole de Fridays For Future Austria et co-organisatrice de l'événement. "Les cadavres au sol sont conçus comme un symbole et ne sont pas de vrais cadavres", a-t-elle expliqué.

Fridays For Future a partagé des photos similaires de la manifestation sur ses comptes Twitter et Facebook .

"Au cours de l'action de Fridays For Future aujourd'hui, des militants gisaient "morts" devant la chancellerie. Ils symbolisent les personnes qui mourront à cause de l'échec de la politique climatique autrichienne", lit-on dans le tweet de l'organisation, le 4 février 2022.

Cette manifestation a été relayée par l'Agence de presse autrichienne et le journal local Der Standard.

La vidéo n’a donc rien à voir avec la guerre qui a commencé le 24 février, quand la Russie a envahi l'Ukraine.

L'AFP avait déjà vérifié d'autres publications avec cette vidéo: elles prétendaient que les images montraient de fausses victimes du Covid-19.

Traduction et adaptation :
Conflit ukrainien-russe