Le fact-checking à l'AFP a un an !

Un an ! Le 22 novembre 2017, l'AFP lançait en France et en français son blog de fact-checking. Un an et 654 articles plus tard, l'AFP vérifie désormais les informations dans 13 pays en français, anglais, espagnol, portugais grâce à un réseau de 21 journalistes dédiés.

En un an, l'AFP a écrit 654 articles (37% en français, 37% en anglais, 16% en espagnol et 10% en portugais) de vérifications : politique, environnement, sport, santé, société, immigration, sciences, alimentation, etc. Textes, photos, vidéos... L'AFP a traité les sujets les plus sérieux ou complexes comme les plus légers.

En un an, le réseau de l'AFP s'est étendu. Il s'agissait le 22 novembre 2017 de lancer un blog de fact-checking en Français pour la France. Un an plus tard, l'AFP vérifie les informations dans ces pays : France, Indonésie, Pakistan, Philippines, Inde, Canada, Sénégal, Afrique du Sud, Kenya, Nigeria, Mexique, Colombie, Brésil. 

21 journalistes sont dédiés à cette activité et peuvent aussi s'appuyer sur le réseau international de l'AFP avec ses 1513 journalistes dans 201 bureaux.

Membre de l'International Fact-Checking Network et de Firstdraft, partie prenante de projets collaboratifs de vérification lors de période électorales avec Crosscheck (France) et Comprova (Brésil), l'AFP est désormais le seul média, à l'exception d'Africa Check qui ne se concentre toutefois que sur le continent africain, à faire un travail de fact-checking dans plusieurs pays, toujours en quatre langues.

Nous avons commencé en français le 22 novembre 2017, en espagnol le 7 juin, en anglais le 13 juin et en portugais le 21 juin.

Pour faire notre travail, nous utilisons les compétences journalistiques traditionnelles mais aussi des outils de recherche avancée sur Internet et les réseaux sociaux comme le plug-in InVID, co-développé par l'AFP.

Pour célébrer cette première année de vérifications, nous avons demandé à chacun de nos journalistes de donner leur article préféré, en expliquant leur choix. Voici leurs déclarations (cliquez sur les titres pour ouvrir les articles). 

26 avril 2018, "Non, cette fillette syrienne n’est ni une figurante mise en scène ni une rescapée de plusieurs attaques"

"L’AFP n’a pas été la première à « debunker » ce montage, composé de clichés d’un de nos pigistes en Syrie, et relayé ad nauseam depuis deux ans d’une fillette qui aurait miraculeusement survécu à trois bombardements. Mais grâce aux métadonnées des photos, nous avons été les premiers à apporter la preuve irréfragable : les trois images ont été prises le même jour, au même endroit et en l’espace d’une minute et 12 secondes. En effet, rien d’étonnant à ce qu’une si jeune victime passe de bras en bras dans l’urgence d’un après bombardement. Mais ils sont nombreux à soutenir la théorie d’une mise en scène, transformant cette fillette en mème complotiste, bien malgré elle."

L'AFP a publié son premier article depuis la France le 22 novembre 2017.

¤¤¤

4 juillet 2018, "Non, la Grande-Bretagne n'oblige pas ses élèves masculins à porter des jupes pendant l'été"

"C'est l'exemple typique d'une histoire mêlant éléments faux et vrais pour créer un article sensationnaliste sur un thème dans l'air du temps : tous les ingrédients étaient réunis pour que cela soit largement partagé. Une vraie photo d'élèves masculins portant des jupes pour manifester contre l'interdiction des shorts a été mise en regard avec un faux titre prétendant que tous les garçons britanniques devraient porter des jupes afin d'être "neutres en termes de genre". Ce fact-check nous a permis de revenir sur certains détails concernant le sujet sensible de la gestion des uniformes neutres en termes de genre dans les écoles britanniques."

L'AFP a publié son premier article en anglais le 15 juin 2018.

¤¤¤

22 août 2018, "Non, cette vidéo ne montre pas des journalistes mettant en scène une noyade de migrants"

"Une soirée passée sur Google Maps, puis des heures d'investigation sur YouTube, Facebook, Vkontakte et par téléphone : il fallait répondre à de nombreuses questions quand cette vidéo - intrigante - est arrivée sur notre fil Twitter : cette dernière, vue plus d'un million de fois, montrait-elle vraiment de journalistes mettant en scène une noyade de migrants pour manipuler l'opinion publique, comme l'affirmaient son auteur et de nombreux sites d'extrême droite ? Non. Une erreur d'+interprétation+, finira par reconnaître son auteur à l'AFP."

L'AFP a publié son premier article depuis la France le 22 novembre 2017.

¤¤¤

18 septembre 2018, "Non, tous les chewing-gums Trident vendus au Pakistan ne sont pas +haram+".

* "Cette histoire virale a circulé au Pakistan pendant de nombreuses années : la question de la nourriture halal est un sujet sensible pour la majorité musulmane au Pakistan, mais il n'y a pratiquement aucune documentation sur ce qui est halal et ce qui ne l'est pas, permettant aux rumeurs et aux controverses de prospérer."

L'AFP a publié son premier article depuis le Pakistan le 14 juillet 2018.

¤¤¤

19 septembre 2018, "Un éléphant porte un lionceau dans sa trompe ? Une fausse belle histoire"

"Toutes les "infox" ne sont pas faites pour tromper. Certaines sont d'honnêtes plaisanteries, mal comprises ou trop rapidement partagées sur internet, friand de belles histoires. Comme cet éléphant aidant un lionceau à traverser. Un montage "poisson d'avril" d'un parc sud-africain, mais partagé par des centaines de milliers d'internautes pensant opposer la beauté du règne animal aux défauts de l'être humain. Pas de volonté de manipulation, mais l'occasion pour nous de détailler des outils gratuits pour débusquer les montages, parfois beaucoup plus pernicieux."

L'AFP a publié son premier article depuis la France le 22 novembre 2017.

¤¤¤

28 septembre 2018 : "Non, le Parti des travailleurs ne distribue pas des +biberons érotiques+ dans les crèches"

* "C'est le genre de contenus dont la véracité paraît immédiatement suspecte à un fact-checker, et qui semble assez facile à vérifier. N'empêche : cette histoire de "biberons érotiques" (un terme que nous avons créé avec mon éditeur ici parce que nous voulions éviter de parler de "biberons en forme de pénis" dès le titre) qui seraient distribués dans les écoles, et que j'ai été le premier à vérifier, est clairement la vérification la plus symbolique que j'ai faite. Cette histoire est devenue mondialement connue et reflète bien l'ampleur de la viralité de la désinformation durant les élections brésiliennes. Elle montre aussi à quel point le grand public est mal préparé lorsqu'il doit affronter de fausses affirmations sur Internet."

L'AFP a publié son premier article depuis le Brésil le 21 juin 2018.

¤¤¤

12 septembre 2018, "Des photos virales de célébrités présentées comme celles de dangereux migrants d'Amérique centrale"

* "Ce n'a pas été le plus dur à vérifier, mais c'était intéressant de découvrir que les personnes qui ont publié ce genre de contenus n'ont pas imaginé qu'ils pourraient réveiller la haine d'autres personnes contre les migrants en Amérique centrale.

Ces personnes sont convaincues que ces migrants sont des criminels, et ils le pensaient déjà avant la récente caravane de migrants. Pourtant, de nombreux Mexicains ont eux-mêmes été dans la position de migrants, ces dernières années."

L'AFP a publié son premier article depuis le Mexique le 12 juin 2018.

¤¤¤

28 septembre 2018, "Non, cette vidéo n'a pas été enregistrée en 1947 lors du débat sur le vote des femmes au Congrès argentin"

* "Lorsque l'on travaille sur un fact-check, on satisfait notre curiosité et celle des autres. En lisant les commentaires qui accompagnaient cette vidéo, je me suis aperçu que de nombreuses personnes se demandaient si les images avaient effectivement été tournées lors d'une séance au Congrès argentin en 1947. La présentation est identique à celle des vidéos de l'époque, mais il s'agissait en réalité d'un court-métrage de 1997 qui a recréé le débat qui a eu lieu un demi-siècle auparavant. La scénariste n'en revenait pas lorsque je lui ai raconté que ces images étaient devenues virales."

L'AFP a publié son premier article depuis la Colombie le 13 juin 2018.

¤¤¤

9 octobre 2018, "Non, Time et CNN n'ont jamais désigné Aznavour comme +chanteur de variétés du siècle+"

"Tout a commencé pour moi par une surprise : +Quoi ?! Charles Aznavour a été désigné chanteur de variétés du siècle par Time et CNN ?!+ Après plusieurs jours de plongée dans les archives de l'AFP et d'Internet, mais aussi des questions posées à de nombreux journalistes américains de l'époque, deux formidables leçons sur l'incompréhension de nombres de journalistes de l'an 2000 vis-à-vis d'Internet d'une part, sur la capacité d'une information fausse à se propager à un tel point qu'elle en devient information officielle d'autre part."

L'AFP a publié son premier article depuis la France le 22 novembre 2017.

¤¤¤

19 octobre 2018, "Kim Kardashian & Kanye West se séparent ? Non, il s'agit de +clickbait+ pour l’inscription sur les listes électorales"

"La réaction aussi rapide que courrouçée à la décision du magazine ELLE de faire un tweet de clickbait qui parlait de Kim Kardashian et Kanye West mais redirigeait vers les informations pour s'inscrire sur les listes électorales américaines m'a permis de parler d'une tendance que nous avons observée durant les élections américaines de mi-mandat : j'ai aimé pouvoir écrire un article explicatif sur ces tweets viraux visant à appâter le lecteur."

L'AFP a publié son premier article en anglais le 15 juin 2018.

¤¤¤

24 octobre 2018, "Non, cette photo ne montre pas un pont dans le fief de l'ancien dictateur philippin Ferdinand Marcos"

* "Une publication Facebook prétendant à tort qu'un pont avait été construit dans le fief de l'ancien dictateur philippin Ferdinand Marcos a largement circulé grâce aux partages de ses soutiens pendant deux ans.

Ce pont se trouve en réalité en Australie. Les soutiens de la famille Marcos, qui reste politiquement puissante, ont essayé de réfuter le fact-check de l'AFP mais ils ont fini par retirer cette publication."

L'AFP a publié son premier article depuis les Philippines le 13 juin 2018.

¤¤¤

31 octobre 2018, "Non, le candidat d'opposition à la présidentielle nigériane Atiku Abubakar n'a pas reçu le soutien de groupes LGBT"

"Ce fact-check était amusant et intéressant pour moi pour de nombreuses raisons. Des groupes de pression insistant auprès de politiciens pour soutenir des politiques publiques sur la base de la région d'origine, l'ethnicité ou la religion est un thème aussi courant que suspicieux au sein des médias nigérians. C'était intéressant aussi de voir comment les attitudes a priori hostiles aux personnes LGBTQ+ semblaient délibérément politisées. Avant les élections nigérianes, c'est aussi un petit avant goût de la probable vague de désinformation à venir."

L'AFP a publié son premier article depuis le Nigeria le 17 octobre 2018.

¤¤¤

1er novembre 2018, "Non, ces passagers ne sont pas ceux de l'avion indonésien Lion Air quelques instants avant son accident"

* "J'ai travaillé sur une vidéo dont la légende disait qu'elle montrait les derniers moments des passagers du vol Lion Air JT 610, qui s'est abîmé en mer en Indonésie en octobre. Cette vidéo a été vue plus d'un million de fois sur les réseaux sociaux et a été considérée comme vraie par certains médias classiques.

La recherche inversée pour trouver la vidéo originale a été compliquée, mais on a finalement retrouvé la personne qui l'a filmée et qui nous a confirmé que le vol en question, en 2017, ne s'était pas crashé. Cette vérification m'a donc plu car j'ai pu agir sur une vidéo avec une légende trompeuse qui avait eu une large diffusion."

L'AFP a publié son premier article depuis l'Indonésie le 13 juin 2018.

¤¤¤

8 novembre 2018, "Non, ceci n'est pas une photo d'étudiantes allaitant au Kenya"

"Au Kenya, la question des grossesses des adolescentes, tout particulièrement pendant les examens nationaux, est largement couverte par la presse. Les médias locaux mettent la loupe dessus tandis que d'innombrables photos non vérifiées sont partagées sur les réseaux sociaux pour souligner l'aspect tragique de cette situation. 

La photo, dans laquelle certains ont cru voir une classe de 57 candidats avec 21 femmes de moins de 19 ans en train d'allaiter, a été partagée afin de tromper.

J'ai été étonnée, après avoir vérifié cette histoire, d'apprendre que l'école mentionnée n'existe même pas dans le région de Nyanza et que la photo provenait en réalité d'une école tanzanienne. J'ai eu le plaisir de voir cette histoire citée lors de la conférence de la BBC à Nairobi intitulée +Au-delà des fake news+".

L'AFP a publié son premier article depuis le Kenya le 26 octobre 2018.

¤¤¤

8 novembre 2018, "Non, cette vidéo ne montre pas l'exode de migrants de l'Etat indien du Gujarat."

* "Ce fact-check est l'enquête la plus poussée que nous avons faite jusque-là en Inde, nécessitant des investigations en ligne mais aussi des coups de téléphone à plusieurs personnes.

Ce fact-check s'attaquait à un sujet sensible, celui de personnes fuyant les persécutions en Inde dans l'Etat du Gujarat, et la vidéo mal légendée avait été largement partagée."

L'AFP a publié son premier article depuis l'Inde le 25 octobre 2018.

¤¤¤

9 novembre 2018 : "Une fausse controverse autour d'un tweet du ministre canadien de la Défense"

"J'ai beaucoup aimé vérifier toute la désinformation autour de cette campagne d'affiches disant +C'est ok d'être blanc+ car il y avait plusieurs niveaux sur cette histoire. En explorant les fausses informations selon lesquelles le ministre canadien de la Défense Harjit Sajjan avait tweeté que les Blancs n'avaient "pas leur place au Canada", j'ai réalisé l'ampleur d'une campagne de désinformation qui le visait, et à quel point c'était coordonné. L'ensemble des conversations qui ont servi à organiser cette campagne étaient encore en ligne et témoignaient de ses intentions : discréditer ceux qui la dénonceraient afin de mettre en évidence le biais supposé des médias et, par extension dans le cas des Etats-Unis, d'influencer le vote pour les élections de mi-mandat du 8 novembre."

L'AFP a publié son premier article depuis le Canada le 26 juin 2018.

¤¤¤

12 novembre 2018 : "+Un hélicoptère français livre des armes à Boko Haram+ : itinéraire d’une intox"

"Cette rumeur avait essaimé sur les réseaux sociaux depuis plus de trois ans et prenait racine dans un fait divers mal rapporté.

Pour la faire mentir, nous avons fait appel à des outils tels que Yandex ou WhopostedWhat."

L'AFP a publié son premier article depuis le Sénégal le 5 novembre 2018.

¤¤¤

 

12 novembre 2018 : "Non, la Chine n'a pas ouvert de commissariats de police en Afrique du Sud"

"En Afrique du Sud, où la présence chinoise est estimée à 300.000 ressortissants, les débats autour de ce faux article ont montré que les sud-africains croyaient non seulement que les Chinois s'installaient dans le pays dans des proportions importantes, mais que cette installation entraînait la nécessité pour eux d'avoir 14 commissariats de police... très différents des centres de coopérations qui ont réellement été ouverts."

L'AFP a publié son premier article depuis l'Afrique du Sud le 12 novembre 2018.

¤¤¤

*Les prénoms des journalistes en charge de la vérification ne figurent pas dans certains pays pour des raisons de sécurité.

Illustrations par Clara Morineau

EDIT 23/11 : coquille corrigée