Un éléphant porte un lionceau dans sa trompe ? Une fausse belle histoire

Une photo, partagée plusieurs dizaines de milliers de fois a récemment ressurgi sur internet et montre un éléphant qui porte dans sa trompe un lionceau, et marche à côté d'une lionne. Une belle histoire, mais totalement fausse, et qui tire son origine d'un poisson d'avril diffusé par un compte postant des photographies d'un parc national sud-africain.

"Un éléphant est apparu", "le lionceau a sauté et l'éléphant l'a porté". L'histoire accompagnée d'une image, a eu un bel écho lorsque le compte certifié Kruger Sightings l'a posté sur son compte Twitter le 1er avril dernier, engrangeant depuis plus d'une centaine de milliers de retweets.

Capture d'écran du compte Twitter du Kruger National Park (DR / Kruger National Park / AFP)Capture d'écran du compte Twitter du Kruger National Park (DR / Kruger National Park / AFP)

Relativement réussi, le montage, - car c'en est un -, a ressurgi ces derniers jours sur certains réseaux sociaux, et été partagé des dizaines de milliers de fois, en anglais et en français notamment. 

Il est en réalité constitué de trois photos distinctes, - de l'éléphant, de la lionne et du lionceau -, combinées en une seule. Certains utilisateurs suspectent d'ailleurs immédiatement qu'il s'agit d'un trucage.

Capture d'écran d'un post Facebook reprenant le montage (DR / Facebook / AFP) Capture d'écran d'un post Facebook reprenant le montage (DR / Facebook / AFP) ((DR / Facebook / AFP))
Capture d'écran d'un post Facebook reprenant le montage (DR / Facebook / AFP) Capture d'écran d'un post Facebook reprenant le montage (DR / Facebook / AFP) ((DR / Facebook / AFP))

L'image a déjà fait l'objet de plusieurs vérifications par des sites comme Snopes, ou le Mumbai's Mirror par exemple. Mais chacun peut effectuer la même démarche depuis chez soi, grâce à des outils disponibles gratuitement en ligne. 

En prenant le photo-montage d'origine et en le passant dans un moteur de recherche d'image, (Google Images, TinyEye, Bing...) on finit par retrouver une première occurence de la photo de l'éléphant, en août 2014, seul au milieu de la route (il est utile d'essayer plusieurs moteurs de recherche car ils donnent des résultats différents). 

Capture d'écran d'une recherche inversée effectuée sur TinyEye (TinyEye / AFP )Capture d'écran d'une recherche inversée effectuée sur TinyEye (TinyEye / AFP ) ((DR/ TinyEye / AFP ))

Attention, cela ne signifie pas que cette occurrence est la toute première. Il vaut mieux refaire une recherche inversée à partir de la photo de l'éléphant seul, et l'on trouve ainsi une première parution de la photo, datant cette fois de 2005. 

Capture d'écran d'une page wikipedia retrouvée avec une recherche inversée effectuée sur Google Images (DR / Felix Andrews / AFP )Capture d'écran d'une page wikipedia retrouvée avec une recherche inversée effectuée sur Google Images (DR / Felix Andrews / AFP ) ((DR / Felix Andrews / AFP ))

Retrouver l'image de la lionne est possible mais nettement plus compliqué, et tient beaucoup du tatônnement et de l'expérimentation. Une recherche inversée faite sur le montage d'origine ne donnant rien, nous avons découpé l'image du félin, en essayant d'enlever au maximum les pattes de l'éléphant derrière, qui trompent les moteurs de recherches.

Malgré cela, nous avons eu du mal à retrouver l'image de base, avant d'obtenir, après plusieures tentatives, et grâce à une recherche inversée sur Bing, une occurrence de l'image datant de mars 2017. 

Capture d'écran d'une recherche inversée effectuée sur Bing  (DR/ Bing/ AFP )Capture d'écran d'une recherche inversée effectuée sur Bing (DR/ Bing/ AFP) ((DR/ Bing/ AFP ))

Comme pour la photographie de l'éléphant, il est bon de refaire une recherche inversée à partir de cette photographie pour retrouver des occurrences plus anciennes. Nous retrouvons ainsi notre lionne, dans un article publié sur un blog, et datant de 2012. 

Capture d'écran d'un billet du blog londolozi.com (DR / Londolozi.com / AFP)Capture d'écran d'un billet du blog londolozi.com (DR / Londolozi.com / AFP) ((DR / Londolozi.com / AFP))

Le lionceau, apparaissant bien plus petit sur le montage, est encore plus difficile à retrouver, mais un internaute @gary_ngara, a réussi à néanmoins à traquer la photo d'origine, notant d'ailleurs qu'elle a été inversée pour être intégrée au montage. 

Capture d'écran d'un tweet de @gary_ngara (Twitter / AFP)Capture d'écran d'un tweet de @gary_ngara (Twitter / AFP) ((@gary_ngara / Twitter / AFP))

Enfin, même pour vérifier un montage photo, il est toujours bon de s'arrêter sur le texte. Le tweet humoristique du Kruger National Park crédite un certain "Sloof Lirpa", anagramme de "April Fool's", version anglaise de notre "poisson d'avril". 

Capture d'écran du compte Twitter du Kruger National Park (DR / Kruger National Park / AFP)Capture d'écran du compte Twitter du Kruger National Park (DR / Kruger National Park / AFP) (DR / Twitter / Kruger National Park / AFP)

La personne en charge du compte twitter,  @ossendryver s'est d'ailleurs fendue le lendemain d'un tweet, pour expliquer son trait d'humour. 

Capture d'écran du compte Twitter @ossendryver (Twitter / AFP)Capture d'écran du compte Twitter @ossendryver (Twitter / AFP) (@ossendryver / Twitter / AFP)

L'histoire est donc fausse, et l'image est un montage de trois photographies distinctes, prises à des années d'écart. Mais le tout tient davantage de la farce que d'une volonté de désinformation, surtout un 1er avril. 

EDIT 19/09 : changement pour le référencement Google
Sami Acef