Cette manifestation s'est déroulée en Russie, en soutien à l’opposant Navalny

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

Une vidéo partagée plus de 10 000 fois en deux jours montre une foule défilant sur une grande avenue. L'internaute affirme que cette manifestation s’est déroulée "en Hollande". Les Pays-Bas ont été confrontés fin janvier à plusieurs nuits d'émeutes après l’instauration d’un couvre-feu pour lutter contre la propagation du Covid-19. Mais cette vidéo n’a rien à voir avec la contestation des mesures sanitaires dans ce pays : elle a été tournée en Russie et montre une mobilisation pour la libération de l'opposant Alexeï Navalny. 

"En Hollande il se batte pour retrouver leur liberté", affirme cet internaute, qui partage une vidéo de 20 secondes,  montrant une foule impressionnante défilant sur une grande avenue. La vidéo a été partagée plus de 12 000 fois depuis le 26 janvier 2021.

Capture d'écran réalisée le 28/01/2021 sur Facebook

Cette vidéo circule également sur Twitter en anglais. Elle a également circulé en espagnol et a été vérifiée par l'AFP

Les Pays-Bas ont en effet été secoués par plusieurs nuits d'émeutes, qui se sont intensifiées après l'instauration d'un couvre-feu de 21h à 4h30 du matin samedi 23 janvier. Ces manifestations s'inscrivent dans une vague de protestations contre les mesures sanitaires prises dans plusieurs pays européens, confrontés à une hausse des cas de Covid-19. Le Royaume-Uni a dépassé la barre des 100.000 morts, et on compte désormais plus de 100 millions de cas dans le monde

En commentaire, beaucoup d'internautes appellent à des manifestations similaires en France. 

Captures d'écran réalisées le 28/01/2021 sur Facebook

D'autres remettent en cause la publication et affirment, à juste titre, que la vidéo a été tournée en Russie. 

Captures d'écran réalisées le 28/01/2021 sur Facebook

Cette vidéo a été tournée à St-Pétersbourg et montre des manifestants qui demandent la libération de l'opposant Alexeï Navalny 

Une recherche inversée de vidéo avec l'outil InVid permet de retrouver plusieurs tweets de journalistes, ici et ici par exemple, qui relaient la vidéo et évoquent une manifestation en Russie, à Saint-Pétersbourg. 

Capture d'écran réalisée sur Twitter le 28/01/2021

La vidéo a également été mise en ligne sur Youtube par un internaute russe, qui décrit également un rassemblement à Saint-Pétersbourg. 

Ces publications ont toutes été publiées le 23 janvier 2021, date à laquelle des dizaines de milliers de personnes ont défilé dans plusieurs villes russes pour demander la libération de l'opposant russe Alexeï Navalny, arrêté à son retour en Russie le 17 janvier. Il revenait de cinq mois en Allemagne, où il avait été hospitalisé après avoir été empoisonné par un agent neurotoxique. 

Dans une dépêche du 23 janvier, l'AFP explique qu'à "Saint-Pétersbourg, une foule importante a défilé sur la célèbre avenue Nevski Prospekt qui traverse le centre-ville".  

En naviguant sur l'avenue Nevski Prospekt avec Google Street View, on peut retrouver l'endroit exact où cette vidéo a été prise. On reconnaît notamment le clocher de l'ancien hôtel de ville de Saint-Pétersbourg, à gauche au début de la vidéo ainsi que le magasin Zara à 0'9. 

Captures d'écran de la vidéo relayée sur les réseaux sociaux et de Google Street View

L'AFP a également photographié les manifestations de Saint-Pétersbourg le 23 janvier 2021. Sur cette photo par exemple, on reconnaît le clocher au loin. 

La police anti-émeute bloque les manifestants lors d'un rassemblement de soutien au leader de l'opposition emprisonné Alexeï Navalny à Saint-Pétersbourg le 23 janvier 2021 (AFP / Olga Maltseva)

Après ces manifestations, le Comité d'enquête russe, chargé des investigations prioritaires, a ouvert une vingtaine d'enquêtes. Les réseaux sociaux Facebook, Instagram, Tik Tok et Twitter font également face à des menaces d'amendes pour ne pas avoir supprimé des appels incitant les mineurs à participer aux manifestations. 

Alors que l’Europe est confrontée à une troisième vague de Covid-19 et que se multiplient les annonces de re-confinement et/ou de restrictions des libertés (couvre-feu, fermeture de certains commerces...), les publications véhiculant de fausses informations se multiplient, comme ici ou ici. Il y a quelques jours, une vidéo de terrasses bondées à Naples était partagée pour illustrer un mouvement de contestation des restaurateurs italiens. En réalité, ces restaurants avaient le droit d'être ouverts, comme l'a expliqué l'AFP.

Traduction et adaptation :
COVID-19