Une soignante prépare une dose du vaccin Pfizer/ BioNTech contre le Covid-19, à Saint-Mandé, le 7 avril 2021. (AFP / Stephane De Sakutin)

Vaccination anti-Covid: attention à ces classements trompeurs donnant la France parmi les meilleurs pays au monde

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

Des classements partagés sur les réseaux sociaux sont utilisés comme preuves que la France ferait partie des meilleurs pays au monde en termes de vaccination anti-Covid. Mais le rang des Français varie selon les données prises en compte et les pays mis en comparaison, mettent en garde trois experts interrogés par l'AFP. Si la France est bien l'un des pays ayant distribué le plus de doses au monde en valeur absolue, elle est loin d'afficher l'un des meilleurs taux de vaccination en pourcentage de sa population. 

Alors que le gouvernement a promis une accélération du rythme de vaccination contre le Covid-19, de nombreux classements sont partagés sur les réseaux sociaux pour saluer, ou au contraire fustiger, la campagne française, la comparant à celles d'autres pays. 

Le 30 mars, la députée LREM Anne Genetet a expliqué dans un tweet partagé près de 500 fois que la France serait "le 4eme pays au monde en pourcentage de population qui a reçue (SIC) une 1ere dose ". Elle répondait dans ce message à l'infectiologue Gilles Pialoux, qui regrettait le même jour sur France Inter qu'il n'y ait "pas de débat citoyen sur les choix politiques". "Fatiguée du bashing de la France", a commenté la députée, joignant dans son tweet une capture d'écran de la plateforme de statistiques de l'université d'Oxford Our World in Data.

Capture d'écran prise sur Twitter le 07/03/2021

Cette capture d'écran montre effectivement la France en quatrième position derrière le Royaume-Uni, les Etats-Unis et le Canada en termes de pourcentage de la population totale ayant reçu au moins une dose de vaccin, à la date du 28 mars 2021. Mais comme l'ont soulevé de nombreux internautes et nos confrères de France Inter, cette affirmation est fausse, car de nombreux pays ne sont pas intégrés dans ce classement.

En effet, la plateforme Our World in Data permet d'ajouter ou de retirer manuellement des pays, pour les faire apparaître ou disparaître dans son graphique. Or, la députée n'a pas pris en compte de nombreux pays dont la campagne vaccinale est très avancée, tels que le Chili, Israël, la Hongrie, la Serbie ou encore le Qatar.

Suivant cette logique, la France pourrait ainsi facilement apparaître en première position des pays ayant administré au moins une dose de vaccin, à la date du 28 mars 2021. Mais ce serait omettre plusieurs nations dont la campagne vaccinale est plus avancée qu'en France, comme le montre le graphique ci-dessous. 

Capture d'écran prise sur le site Our World in Data le 07/04/2021

En se basant sur le même graphique qu'Anne Genetet, mais en intégrant cette fois tous les pays du monde répertoriés dans la base Our World in Data, la France ne se classe que 45ème à la date du 28 mars (après avoir regroupé les quatre nations du Royaume-Uni en une seule entité).

Il faut toutefois noter que des territoires comme Gibraltar, les Seychelles ou les Iles Falkland - qui ont très peu d'habitants et souvent une petite superficie - sont affichés dans ce classement.

Or, cela peut donner une vision biaisée car il est plus facile de vacciner des territoires dont la population est faible. 30.170 habitants de Gibraltar, sur les 34.000 y vivant, avaient ainsi déjà reçu une première dose de vaccin à la date du 23 mars, comme l'explique cet article de l'Express, soit 92% de la population. 

Face aux critiques des internautes, Anne Genetet a publié un second tweet une demi-heure plus tard pour expliquer, cette fois, que le "graphique complet" des doses de vaccin administrées classerait la France "15e, à égalité avec l'Italie, l'Allemagne et la Pologne". Une position "largement honorable" se défendait la députée, dont la seconde publication a été partagée 150 fois. 

Capture d'écran prise sur Twitter le 07/04/2021

Mais cette affirmation est également erronée. Cette fois, le classement de Our World in Data, utilisé à partir du site CovidTracker.fr, se base sur le nombre de doses de vaccin administrées pour 100 personnes. Or, en rentrant tous les pays du monde dans les données, y compris de petites îles telles que Jersey ou Guernesey, la France se classe 52ème à la date du 28 mars.

L'épidémiologiste Catherine Hill, interrogée par l'AFP le 5 avril, précise que regarder le nombre de doses distribuées pour 100 habitants est "un bon indicateur". Pour faciliter la comparaison, il est également possible d'analyser les données de Our World In Data dans l'onglet  Covid-19 Vaccine Tracker du site du Financial Times, grâce à une fonctionnalité permettant de retirer les Etats de moins de 200.000 habitants. La France, qui a délivré 9,5 millions de premières doses et 3,2 millions de deuxièmes doses à la date du 7 avril, se classe alors 31ème. 

Quels classements regarder? 

"Sur les réseaux sociaux, on peut facilement jouer sur certains chiffres", met en garde Mounia N. Hocine enseignante-chercheuse en biostatistique au Conservatoire national des arts et métiers interrogée par l'AFP le 1er avril. C'est pourquoi pour comparer les stratégies vaccinales de différents pays, la biostatisticienne conseille d'analyser quelles données sont prises en compte pour effectuer ces classements.

En effet, "les stratégies sont différentes d'un pays à l'autre, à commencer par les populations prioritaires pour lesquelles la vaccination est recommandée, ou bien le délai à prendre en compte entre les doses administrées", explique Mounia N. Hocine. "Il faut donc faire attention à regarder le chiffre qui est mis au dénominateur. En théorie, il faut prendre le nombre de personnes vaccinées sur la population totale car c'est un calcul brut".

Mais là encore, il faut se méfier, car la définition de "personne vaccinée" peut varier. Alors que le gouvernement parlait de "vaccination" dès la première dose, certains médecins affirment que seules deux injections confèrent une immunité, et donc la dénomination de "personne vaccinée". Lorsqu'un rendez-vous pour la vaccination est pris, la date de la seconde injection est d'ailleurs "automatiquement réservée dans le système de réservation du centre", indique le ministère de la Santé. Mais la Direction Générale de la Santé a modifié son schéma vaccinal le 2 mars, en expliquant qu'une seule dose de vaccin anti-Covid, administrée dans l'idéal six mois après l'infection, suffit pour les personnes déjà été infectées par le SARS-CoV-2, ce qui complique ce calcul. 

La confusion autour du terme de "vacciné" reste courante. Jean Castex célébrait ainsi le million de Français "vaccinés" le 23 janvier 2021, mais ne prenait en compte que ceux ayant reçu une première dose, tandis qu'à cette date, seules quelques centaines de Français avaient reçu leur deuxième injection. 

 

Et n'inclure qu'une seule ou deux doses dans cette définition peut faire varier la position de la France dans des classements et donner lieu à des interprétations différentes.

"Au 7 avril, une représentation intéressante du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) montre qu'au niveau de l'Union européenne (hors Royaume-Uni), on est au-dessus de la moyenne européenne pour l'administration de la première dose (en France : 17.6% d'adultes vaccinés avec une dose contre 14.7% dans l'UE) mais qu'on est en retard pour l'immunité complète vaccinale avec la seconde dose (5.9% en France contre 6.2% dans l'UE)", a ainsi expliqué le 7 avril à l'AFP Thibault Fiolet, doctorant en santé publique à l'Université Paris Saclay et membre de l'Inserm.

"La France n'est pas particulièrement mauvaise, on a vacciné comme les autres Etats européens", a expliqué à l'AFP Catherine Hill. Si le nombre de personnes vaccinées au sein de l'Union européenne est assez proche, c'est parce que les doses achetées conjointement par l'UE ont été réparties entre les États membres. 

Pour éviter toute confusion, Thibault Fiolet assure que "le mieux est de classer les pays en nombre de vaccinés pour une dose par rapport à la population totale d'adultes (vu que les vaccins sont pour les plus de 18 ans). Et de séparer une dose et deux doses dans ce type de classement". Cet affichage est notamment possible sur la plateforme Viscov, elle aussi basée sur les chiffres d'Our World in Data ainsi que ceux communiqués par le gouvernement français, qui sépare le nombre de personnes "vaccinées", soit une dose, et "complètement vaccinées", soit deux doses. 

Enfin, il peut être intéressant de se pencher sur le nombre de doses de vaccins administrées par pays en valeur absolue, sans le rapporter à la population. D'après les données de Our World in Data, la France est alors, à la date du 6 avril, le 9ème pays au monde à avoir administré le plus de doses. D'autres pays comme l'Inde, la Chine, l'Indonésie ou le Brésil ont également distribué un très grand nombre d'injections par rapport au reste du monde, mais ne font pas partie des pays ayant le plus haut pourcentage de personnes vaccinées, en raison de l'importance de leur population.

Capture d'écran prise sur le site Covid Tracker le 07/03/2021
Edit du 08/04/21 : modifie coquille dans le chapô 
Edit du 12/04/21 : supprime le mot "île" dans le paragraphe sur Gibraltar
Juliette Mansour
CORONAVIRUS Covid-19