Nouveau coronavirus : attention aux fausses captures d'écran sur les réseaux sociaux

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

Des captures d'écran circulant sur les réseaux sociaux depuis quelques jours font état de nouveaux patients contaminés au nouveau coronavirus dans plusieurs départements français, dont les Pyrénées-Orientales et le Lot-et-Garonne. C'est faux. Voici quelques conseils pour vous prémunir contre les captures d'écran manipulées.

Val-d'Oise

"Montigny-les-Cormeilles : 5 personnes susceptibles d'être potentiellement toucher par le Coronavirus vont être mis en quarantaine dans le centre hospitalier d'Argenteuil", indique l'une de ces publications partagées sur Snapchat et dont une capture d'écran circule sur Facebook.

Capture d'écran Facebook prise le 28/01/2020

Le CHU d'Argenteuil (Val d'Oise) a démenti lundi l'affirmation sur Twitter, la qualifiant de "fake news". BMFTV a confirmé à l'AFP n'avoir "jamais envoyé ces informations".

Savoie

Une prétendue dépêche AFP faisant état d'un "premier cas de Coronavirus H1" à Aix-les-Bains (Savoie) est également partagée sur les réseaux sociaux. L'AFP n'a en réalité jamais publié cette dépêche. "Après vérification, je vous confirme que nous n'avons pas de cas de coronavirus en Savoie", a réagi un porte-parole de la préfecture de Savoie auprès de l'AFP.

Capture d'écran Twitter prise le 28/01/2020

Contacté, l'auteur du tweet ci-dessous a depuis supprimé sa publication, expliquant que "ce sont des proches habitant dans Chambéry qui [lui] ont envoyé, l'ayant eux-mêmes reçus".

Lot-et-Garonne

"Après Paris et Bordeaux, c'est maintenant Agen, la 3ème ville de France à être touchée par le Coronavirus", peut-on lire sur une autre capture d'écran circulant depuis lundi. 

Capture d'écran Facebook prise le 28/01/2020

"C'est faux. Nous avons vu cette publication mais cela ressemble à un montage. Nous n'avons aucun cas [de patient contaminé au nouveau coronavirus]", a déclaré à l'AFP la responsable de la communication de la clinique Esquirol Saint-Hilaire d'Agen, Isabelle Vernis.

Pyrénées-Orientales 

Comme signalé par le quotidien L'Indépendant, une capture d'écran de prétendues images de BFMTV a elle aussi circulé ces derniers jours, notamment sur Snapchat. "Coronavirus : 3 cas à Perpignan", peut-on lire sur celle-ci.

Capture d'écran prise le 28/01/2020

"Aucun cas de coronavirus n'a été détecté à ce jour dans le département des #Pyrénées-Orientales", a réagi dimanche la préfecture des Pyrénées-Orientales sur Facebook. Plusieurs indices visuels permettaient toutefois de mettre en doute l'authenticité de cette capture d'écran (voir nos explications dans la partie "Comment se prémunir contre les captures d'écran manipulées ?").

Deux autres publications similaires – dont l'une est une capture d'écran manipulée du quotidien La République du Centre – circulent également sur les réseaux sociaux, affirmant que des personnes contaminées au nouveau coronavirus ont été détectées à Orléans et dans un lycée de Reims. L'Agence régionale de santé (ARS) a démenti auprès de La République du Centre tout "cas avéré de malade infecté par le Coronavirus dans le Loiret". "Aucun cas de coronavirus n’a été détecté dans les établissements scolaires de Reims", a réagi de son côté l'Académie de Reims dans un communiqué.

Communiqué de presse de l'Académie de Reims publié le 28/01/2020

Pour l'instant, la France compte sur son sol quatre patients contaminés au nouveau coronavirus, qui ont tous séjourné dans la province de Hubei (Chine), épicentre de l'épidémie. L'un est hospitalisé à Bordeaux et les trois autres à Paris.

Comment se prémunir contre les captures d'écran manipulées ? 

Les captures d'écran sont très facilement manipulables, et ne sont donc jamais une preuve suffisante pour établir la véracité d'une information. Voici quelques conseils pour vérifier leur authenticité :

-la capture d'écran comporte-t-elle une ou plusieurs fautes d'orthographe – comme dans le cas de la première publication susmentionnée ? Cela peut trahir une capture d'écran manipulée.

-En plus d'une capture d'écran, la publication comporte-t-elle un lien renvoyant vers la publication d'origine ? Aucune des trois publications ci-dessus n'en inclut.

-recherchez le tweet ou la dépêche dont la capture d'écran circule. Exemple 1 : pour rechercher un tweet publié par @BFMTV et incluant les mots "coronavirus" et "Argenteuil", il convient d'effectuer la recherche suivante dans la barre de recherche Twitter : from:BFMTV coronavirus Argenteuil ou from:@BFMTV coronavirus Argenteuil (une recherche qui ne donne aucun résultat).

Exemple 2 : pour rechercher un article sur le site de BFMTV (www.bfmtv.com) comportant les mots-clés "Argenteuil" et "coronavirus", vous pouvez effectuer la recherche suivante sur votre moteur de recherches : site:bfmtv.com Argenteuil coronavirus puis recherchez les résultats les plus récents. Avec le site de l'AFP (www.afp.com), cette recherche devient : site:afp.com Argenteuil coronavirus

-s'il s'agit d'une capture d'écran d'un site internet ou d'images d'une chaîne de télévision, vérifiez si les rubriques, les logos ou l'habillage correspondent bien en vous rendant sur le site en question ou vous rendant sur la chaîne en question. Ces éléments changent régulièrement, mais les auteurs des fausses captures d'écran reprennent parfois de vieilles images. Dans le cas de la fausse capture d'écran des images de BFMTV, le logo de la chaîne, l'heure et la partie inférieure du bandeau ne correspondent pas à l'habillage actuel. 

A gauche, la capture d'écran manipulée. A droite, images de BFMTV le 28/01/2020

-dernier conseil : vous pouvez contacter la rédaction d'AFP Factuel en cliquant sur l'un des trois liens ci-dessous.

Rémi Banet
CORONAVIRUS