Non, ce message d'alerte n'a pas été envoyé par une infirmière de Montpellier (ou Toulouse)

"Message envoyé par Claire Magne, une amie, infirmière". Elle travaille souvent au CHU de Montpellier, parfois au sein de celui de Toulouse, et selon des publications partagées des milliers de fois sur Facebook et par SMS, elle donne des conseils pour se prémunir contre l'épidémie de Covid-19. Mais les deux CHU ont fermement démenti l'existence de cette personne dans leurs services.  

Capture d'écran Facebook, prise le 22/03/2020
Capture d'écran Facebook, prise le 22/03/2020

 

En regardant les commentaires, certaines personnes paraissent prendre la publication au sérieux, quand d'autres ironisent sur le fait qu'ils ont vu un message similaire circuler. 

Capture d'écran d'un commentaire Facebook, prise le 22/03/2020
Capture d'écran d'un commentaire Facebook, prise le 22/03/2020

 

"Je viens d'avoir un ami médecin régulateur au Samu, il m'a appelé pour me supplier de faire passer l'info: on ne sort plus de chez soi!!! Pic d'épidémie attendu ce we et la semaine à venir. Ils ne sont plus en capacité d'effectuer le comptage tant le nombre de cas explose" : les messages sont identiques à l'exception du Centre Hospitalier Universitaire mentionné.

Et justement, les deux CHU ont démenti l'affirmation sur Twitter. 

"Attention à ne pas relayer de mauvaises informations", a écrit celui de Montpellier sur Twitter

Contacté par l'AFP, le centre confirme qu'aucune infirmière du nom de Claire Magne ne travaille dans ses services. Il réfute également tout problème pour compter le nombre de patients infectés : "le comptage est effectué à l’aide du système d’information clinique du CHU de Montpellier, les résultats des tests virologiques y étant automatiquement inclus", détaille Julie Durand, directrice des affaires générales au CHU de Montpellier. 

"Un message circule actuellement sur les réseaux / SMS indiquant qu'une infirmière du SAMU31, Toulouse, a demandé de faire passer un message d'alerte. C'est un FAKE. MERCI DE NE PAS RELAYER", a également alerté de son côté le CHU de Toulouse. 

Nos confrères de 20 Minutes ont également écrit un article à ce sujet.

Courses dehors et javel diluée

Le message viral avance par ailleurs qu'en cas de courses alimentaires, "selon les dernières recommandations", il faudrait les "laisser 1h30 dans votre voiture, même s’il y a du frais et laisser tous les sacs, cartons et emballages dehors" pour ne pas s'exposer au virus. Il conseille également de "passer tout ce qui a été touchée par d'autres à la javel".

"Personne n'a effectué ces recommandations", a déclaré à l'AFP Pierre Parneix, médecin hygièniste au CHU de Bordeaux et ancien président de la Société française de l'hygiène hospitalière (SF2H).

"Je pense que c'est un principe de précaution excessif. Dans ce cas là, on est au stade de la phobie terminale, où on ne pourrait même plus acheter de frais", a-t-il estimé.

A ce stade, "la transmission éventuelle du nouveau coronavirus via les aliments et les emballages n'est pas connue et n'a pas été décrite", a-t-il relevé.

Selon une étude publiée la semaine dernière dans la revue américaine NEJM, le nouveau coronavirus est détectable jusqu'à deux à trois jours sur des surfaces en plastique ou en acier inoxydable, et jusqu'à 24 heures sur du carton.

Durée de vie du nouveau coronavirus, d'après une étude publiée par le New England Journal of Medicine

Ces données ont toutefois été obtenues en conditions expérimentales et il n'est pas dit que la quantité de virus qui subsiste soit suffisante pour que celui-ci reste contagieux.

"Cette barre des 1h30 ne repose sur rien. Le virus survit, selon les conditions, plus ou moins longtemps. Il y a une décroissance assez rapide qui peut être de quelques heures à plusieurs jours. Oui, plus on attend, plus c'est sûr, mais si vous laissez le frais trop longtemps dans la voiture avant de le consommer vous risquez d'attraper d'autres maladies", a noté Pierre Parneix.

Selon lui, le plus important est d'avoir une hygiène des mains irréprochable et d'éviter de se toucher le visage après avoir manipulé des objets venant de l'extérieur.

"Une fois que vous avez déchargé vos courses, vous vous lavez les mains", suggère-t-il simplement.

Le nouveau coronavirus, qui avait fait plus de 15.000 morts dans le monde le 23 mars à 12h, selon un décompte AFP, continue de susciter un flot ininterrompu de fausses informations largement relayées sur les réseaux sociaux. Voici la liste des articles de vérification de l'AFP en français.

Sami Acef
François D'Astier