Non, la Patrouille de France n'a pas tracé le drapeau russe pour l'arrivée de la flamme olympique

La flamme olympique est arrivée en France le 8 mai, 12 jours après être partie de sa Grèce natale. A cette occasion, une cérémonie a été organisée à Marseille, avec notamment le survol du Vieux-Port par la Patrouille de France et son célèbre panache de fumée aux couleurs du drapeau français. Mais selon certains internautes relayant une courte vidéo, le bleu-blanc-rouge habituel aurait été inversé pour montrer le drapeau russe. Il s'agit en réalité d'une illusion d'optique due à la différence d'altitude des avions, comme le montrent  les photos et vidéos prises lors de ce spectacle aérien.

La flamme olympique a fait son entrée dans le Vieux-Port de Marseille le 8 mai au soir, à bord du trois-mâts Belem, et le premier chaudron olympique des Jeux de Paris 2024 a été embrasé par la star du rap français Jul (lien archivé ici).

79 jours avant l'ouverture des JO de Paris, le 26 juillet, pour les troisièmes JO parisiens de l'histoire, après 1900 et 1924, la flamme olympique est donc enfin arrivée en France, après 12 jours de voyage depuis sa patrie natale, en Grèce.

La flamme est d'abord descendue du voilier entre les mains de Florent Manaudou, champion olympique de natation en 2012 à Londres, sous les applaudissements de la foule.

A son entrée dans le Vieux-Port, le Belem avait été accueilli par le survol des avions de la Patrouille de France, qui ont dessiné les anneaux olympiques dans le ciel et comme le veut la tradition, tracé les couleurs du drapeau français.

Sur Facebook (ici et ici), X (ici et ici) et TikTok (ici et ici), le spectacle aérien de la patrouille de France a été vivement commenté : "La patrouille de France affiche le drapeau russe félicitant leur victoire en Ukraine... Erreur ou message a [sic] Macron?", "Tranquillou la patrouille de France balance le drapeau russe" ou encore "La Patrouille de France surprend tout le monde en accueillant la flamme olympique avec le drapeau RUSSE!".

Image
Captures d''écran réalisées sur X le 17/05/2024
Image
Captures d''écran réalisées sur TikTok le 17/05/2024

En cause, une vidéo d'une dizaine de secondes où les avions de la Patrouille semblent déployer un panache de fumée blanc-bleu-rouge, similaire au drapeau russe, et non bleu-blanc-rouge comme habituellement.

Cette affirmation a notamment été relayée par l'avocat et eurodéputé Gilbert Collard, dont plusieurs affirmations ont déjà été vérifiées par l'AFP (comme ici, ici et ici).

RussieInfos, un autre profil très suivi sur X, a également relayé la vidéo assurant qu'"à Marseille: Devant  @EmmanuelMacron la 'patrouille de France' s’est gouré, au lieu de peindre le 'vieux port' avec le drapeau français, ils ont peint le ciel marseillais avec le drapeau Russe (3 bandes horizontales blanche, bleu et rouge)" avant d'admettre une heure plus tard avoir cherché à "plaisant[er] afin de célébrer le 9 mai", fête de la Victoire (sur l'Allemagne nazie en 1945) célébrée en Russie.

Mais la Patrouille de France n'a pas dessiné le drapeau russe dans le ciel le 8 mai dernier.

Illusion d'optique

La cérémonie d'arrivée de la flamme a été diffusée sur le site officiel du Comité international olympique (lien archivé ici). A partir de 19:40, on peut voir la Patrouille de France survoler le Vieux-Port de Marseille et déployer son panache de fumée bleu-blanc-rouge. 

A aucun moment sur la vidéo il n'y a d'inversion de couleurs permettant d'y voir un drapeau russe.

Image
Captures d''écran prises sur le site du Comité international olympique le 17/05/2024

D'autres prises de vue, comme la vidéo partagée par Emmanuel Macron sur X ou celle de la page Facebook des Jeux de Paris 2024, confirment que c'est bien le drapeau français qui a été représenté dans le ciel lors du passage de la Patrouille (liens archivés ici et ici).

En revanche, les avions chargés de colorer le ciel en blanc ont parfois volé à une altitude légèrement supérieure à ceux chargés des autres couleurs, comme le montrent certaines photos, notamment prises par l'AFP.

Image
L''équipe de vol acrobatique d''élite de l''Armée de l''Air française « Patrouille de France » (PAF) vole lors de la cérémonie d''arrivée de la flamme olympique au Vieux-Port, en prévision des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, à Marseille, dans le sud-est de la France, le 8 mai 2024. Le transfert de la flamme à terre depuis un grand voilier du XIXe siècle marquera le début d''un relais de la flamme de 12 000 kilomètres (7 500 milles) à travers la France métropolitaine et les territoires d''outre-mer les plus éloignés du pays. (AFP / LUDOVIC MARIN)
Image
L''équipe de vol acrobatique d''élite de l''Armée de l''Air française « Patrouille de France » (PAF) vole lors de la cérémonie d''arrivée de la flamme olympique au Vieux-Port, en prévision des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, à Marseille, dans le sud-est de la France, le 8 mai 2024. Le transfert de la flamme à terre depuis un grand voilier du XIXe siècle marquera le début d''un relais de la flamme de 12 000 kilomètres (7 500 milles) à travers la France métropolitaine et les territoires d''outre-mer les plus éloignés du pays. (AFP / CHRISTOPHE SIMON)

Ce qui, vu de côté, peut laisser penser que les couleurs bleue et blanche ont été inversées.

Selon le média de vérification allemand Dpa, la vidéo virale aurait été filmée sur les Îles du Frioul, situées à quelques kilomètres du Vieux-Port de Marseille où se tenait la cérémonie d'arrivée de la flamme olympique, ce qui pourrait expliquer l'illusion d'optique observée (liens archivés ici et ici).

Erreur de couleur

Ce n'est pas la première fois que la couleur du panache de fumée de la Patrouille de France est aussi commentée en ligne.

Lors du défilé du 14 juillet 2018, un des neuf Alphajet survolant les Champs-Elysées avait lâché un fumigène rouge et non bleu comme prévu (lien archivé ici). Mais il s'agissait alors véritablement d'une erreur.

Image
L''Alpha Jet de la Patrouille de France vole au début du défilé militaire annuel du 14 juillet sur l''avenue des Champs-Élysées à Paris le 14 juillet 2018. Il y a eu deux problèmes mineurs : l''un des avions du défilé aérien censé laisser la traînée bleu, blanc et rouge du drapeau national a lâché de la fumée rouge au lieu de bleue et deux gendarmes à moto sont tombés après une légère collision. (Ludovic MARIN / AFP) (AFP / LUDOVIC MARIN)

L'Armée de l'Air et de l'Espace s'était excusée pour cette erreur dans un publication sur X (à l'époque Twitter).

 

Vous souhaitez que l'AFP vérifie une information?

Nous contacter