Ces deux photos ne prouvent pas l'intervention de la force de gendarmerie européenne lors d'un rassemblement anti-pass à Paris

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.

Des agents lourdement armés vêtus de noir, un véhicule blindé arborant un drapeau de l'Union européenne : deux photos prouveraient l'intervention de la force de gendarmerie européenne sur les Champs-Elysées à Paris lors des manifestations anti-pass du 12 février, selon des publications relayées sur Twitter et Facebook. Mais les deux clichés sont antérieurs à l'apparition du Covid-19. Le service de communication de la gendarmerie nationale dément l'existence d'une telle opération.

Le 12 février dernier, des opposants au pass vaccinal, dont les convois se rassemblaient à Paris, ont atteint les Champs-Élysées, déclenchant l'intervention des forces de l'ordre pour les disperser.

Cette manifestation, à l'origine de 337 verbalisation et 54 interpellations, selon le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, a été à l'origine de la diffusion de nombreuses images sur les réseaux sociaux, montrant parfois des interventions des forces de l'ordre ou encore des manifestants sous les gaz lacrymogènes.

Parmi les publications à ce sujet, des internautes ont utilisé deux images pour dénoncer "un état fasciste" et la politique de maintien de l'ordre sous la présidence d'Emmanuel Macron. "Macron, où s'arrêtera-t-il ?", écrit par exemple le 15 février un utilisateur de Twitter, accompagné d'un texte décrivant des faits ayant eu lieu "hier sur les Champs-Elysées".

( François D'ASTIER)
( François D'ASTIER)

 

 

Selon le texte accompagnant les clichés, la France a "fait appel" à une force d'intervention européenne, baptisée Eurogendfor, lors de la manifestation. Des "gilets jaunes auraient demandé des renseignements à des CRS", mais "ils ne comprenaient pas le français". Les deux photos, des agents lourdement armés et vêtus de noir ainsi qu'un blindé arborant le drapeau européen, seraient la preuve de ces affirmations non-sourcées.

Des photos prises par l'AFP samedi 12 février montrent bien la présence de "gilets jaunes" et de CRS, lors de ce rassemblement hétéroclite basé sur le modèle des "convois de la liberté" canadiens :

Des manifestants, dont des "gilets jaunes", sur les Champs Elysees à Paris, le 12 février 2022 ( AFP / SAMEER AL-DOUMY)
Des CRS lors du rassemblement du 12 février sur les Champs-Elysées ( AFP / SAMEER AL-DOUMY)

 

 

Mais aucune ne montre la présence de soldats de la force de la force de gendarmerie européenne. Cette organisation, "dédiée à la gestion des crises extérieures", peut-on lire sur le site du ministère des Armées, est composée de gendarmes français, italiens, néerlandais, portugais, espagnols, roumains, polonais, turcs et lettons. Elle a déjà été déployée au Mali, en Libye ou encore au Niger, selon son site officiel.

"La gendarmerie nationale dément la présence de l'Eurogendfor le week-end dernier à Paris lors de la manifestation baptisée les 'convois de la liberté'", a expliqué un porte-parole à l'AFP le 16 février. Par ailleurs, les deux clichés des publications virales sont antérieurs à l'apparition du Covid et du pass sanitaire.

Grâce à une recherche d'image inversée, il est possible de trouver l'image de gauche dans des articles qui datent de 2013. Selon le média en ligne South China Morning Post, il s'agit d'un défilé des forces spéciales taiwanaises en 2011. Il nous a été impossible de retrouver l'origine exacte de l'image, mais le logo de la force de gendarmerie européenne n'apparaît pas sur les premières occurrences diffusées sur Internet.

Capture d'écran réalisée sur Medium le 16 février 2022 ( François D'ASTIER)

La photo du véhicule blindé arborant un drapeau européen ne date pas non plus de ce week-end. Elle circule sur les réseaux sociaux depuis 2018 et avait déjà fait l'objet d'un article de vérification de nos confrères de CheckNews et des Décodeurs du Monde. Après un rassemblement de gilets jaunes à Paris le 8 décembre 2018, elle avait déjà été utilisée, à tort, dans le cadre d'une affirmation identique :

Capture d'écran réalisée sur Facebook le 16 février 2022 ( François D'ASTIER)

Il s'agissait en réalité d'une capture d'écran de la vidéo ci-dessous, tournée le 8 décembre 2018 :

Contacté à l'époque par Checknews, le service en charge de la communication de la gendarmerie avait expliqué que "la présence de ce drapeau s'expliquait par sa participation (antérieure, NDLR) à des exercices de formation dans le cadre de partenariats européens". D'autres vidéos montraient des blindés déployés le même jour et n'arborant pas le drapeau européen.

Tout comme ce week-end : le véhicule blindé ci-dessous, photographié par l'AFP le 11 février à proximité des Champs-Elysées, n'arbore pas de drapeau européen.

Un véhicule blindé déployé le 11 févier près des Champs-Elysées à Paris ( AFP / SAMEER AL-DOUMY)

En janvier 2019, une autre photo supposée montrer un "CRS à Paris" qui viendrait de l'"EuroGendFor" était devenue virale dans des groupes de discussion Facebook de gilets jaunes. Elle avait également fait l'objet d'un article de vérification.

GILETS JAUNES COVID-19