Des morts du Covid trop légers pour être vrais ? Attention aux photos trompeuses

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

Des publications très partagées sur les réseaux sociaux mettent en doute la réalité de certaines morts liées au Covid, photos à l'appui. Mais ces images sont trompeuses : la première montre de faux cadavres lors d'une manifestation symbolique, la deuxième est une image d'illustration et la troisième est une photo tronquée pour laisser croire qu'une personne parvient à porter un cercueil du bout des doigts.

"Quand on meurt du Covid on devient très léger...", écrit l'auteur de la publication Facebook, partagée plus de 500 fois en moins de 24 heures. "Bientôt tout cette 'masque à rade' va éclater au grand jour", réagit une internaute dans les commentaires.

Capture d'écran Facebook prise le 30/11/2020

Une autre publication Facebook, partagée plus de 15.000 fois depuis le 1er novembre, affirme que l'une des trois images ci-dessus a été diffusée par "BFM, CNews et autres (...) avec la complicité du gouvernement".

Capture d'écran Facebook prise le 30/11/2020

Ces publications sont trompeuses.

Comme nous l'expliquions en juin dans cet article, la première photo, partagée plusieurs dizaines de milliers de fois au printemps par des internautes dénonçant une "arnaque" autour du Covid-19, montre une manifestation symbolique organisée le 27 mai à Miami pour dénoncer la gestion de l'épidémie par les autorités américaines.

L'image, prise par le photojournaliste Cristobal Herrera, figure sur le site de l'agence photo EPA (European Pressphoto Agency).

Capture d'écran du site epa.eu prise le 08/06/2020

Selon l'agence, la photo montre "une manifestante transportant des sacs représentant des cadavres durant des funérailles symboliques pour protester contre la réouveture de l'économie" le 27 mai 2020 dans un parc de Miami, en Floride. 

L'agence espagnole EFE, une des principales agences de presse en langue espagnole, a publié une vidéo de cette manifestation, disponible ici. Elle décrit une "procession funèbre de cadavres symboliques" organisée par NewFlorida Majority, un mouvement politique local, pour protester contre la "gestion de l'épidémie" par les autorités.

La deuxième photo, prise en Thaïlande, ne provient pas d'un média mais de la banque d'images d'illustration EyeEm.

Ce cliché est aussi ditribué dans la rubrique "Images créatives" de l'agence Getty, et non dans la rubrique "Photos d'actualités" destinée aux médias.

Voici la série complète.

Capture d'écran du site gettyimages.fr prise le 30/11/2020

Ces photos, en tant qu'images d'illustration, n'ont pas vocation à être utilisées de la même manière que des photos d'actualité prises par des journaux ou des agences de presse.

L'AFP, après avoir effectué des recherches à l'aide de différents moteurs de recherche, n'a identifié la première photo de la série sur aucun site de médias français.

Si elle sert en revanche d'image d'illustration pour un article du site d'information scientifique en anglais Live Science sur la mortalité liée au Covid aux Etats-Unis, aucun élément ne permet d'affirmer que cette photo a été diffusée par les chaînes d'information en continu BFMTV et CNews, contrairement à ce qu'affirme l'auteur de la deuxième publication.

Contactée lundi 30 novembre par l'AFP, BFMTV oppose un "démenti officiel" et assure n'avoir jamais acheté cette photo, après vérifications auprès de son service documentation et de son service web.

Enfin, la troisième photo est trompeuse car tronquée

Comme repéré par le média de vérification brésilien Lupa, la photo originale, prise le 15 avril 2020 par un photographe du journal Folha de S. Paulo, ne montre non pas une mais trois personnes manipuler le cercueil.

Capture d'écran du site www1.folha.uol.com.br prise le 30/11/2020

Voici les 13 photos du cercueil prises ce jour-là par le photographe Edmar Barros dans ce cimetière de Manaus, la capitale de l'Etat d'Amazonie. 

Le photographe a par ailleurs expliqué à l'agence Lupa qu'au moment de la photo, le cercueil reposait déjà en partie sur les tréteaux visibles sur la gauche de l'image, à l'instar du cercueil au premier plan.

EDIT : article mis à jour à 18h20 avec réponse de BFMTV
COVID-19