(JORGE GUERRERO / AFP)

Covid-19 : non, il n'existe pas de "lien établi" entre la hausse des décès en janvier à Gibraltar et la vaccination

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

Des articles partagés plusieurs milliers de fois depuis le 24 janvier affirment qu'il existe un "lien établi" entre la hausse des morts du Covid-19 à Gibraltar ces dernières semaines et la campagne de vaccination lancée le 9 janvier. Rien ne permet de faire ce lien, selon les autorités de l'enclave britannique, qui affirment qu'aucune personne n'est décédée "des suites d'une réaction au vaccin". Une forte hausse des contaminations a par ailleurs été observée entre le 15 décembre et la première semaine de janvier, avant de ralentir, selon les données officielles.

"Gibraltar - Pfizer : 16 morts en un an sans vaccin, 36 morts en 10 jours avec vaccin", titre Wikistrike.

Le site, déjà épinglé à de nombreuses reprises (1,2,3) pour la diffusion de fausses informations, se veut plus affirmatif dans son article : "le lien est clairement établi entre le vaccination et surmortalité" enregistrée dans l'enclave britannique, écrit Wikistrike, alors que Gibraltar recensait jeudi 28 janvier 70 décès liés au Covid-19, contre 12 le 9 janvier.

Capture d'écran du site wikistrike.com prise le 27/01/2021

Deux autres sites, dont Réseau international, lui aussi maintes fois épinglé (1,2,3,4) pour la publication d'infox, affirment que le gouvernement de Gibraltar a "confirmé" le 10 janvier, "un jour seulement après le début des injections", "la mort de quatre résidents de Gibraltar suite à l'administration du vaccin contre le Covid-19".

Capture d'écran du site reseauinternational.net prise le 28/01/2021

C'est faux : le communiqué des autorités (voir ci-dessous) vers lequel renvoie le site Réseau international n'indique pas cela. Les mots "suite à l'administration du vaccin" (voir ci-dessus) n'apparaissent nulle part.

Capture d'écran du site gibraltar.gov.gi prise le 28/01/2021

Par ailleurs, les personnes décédées depuis le début de la campagne de vaccination le 9 janvier "avaient déjà contracté le virus à cette date", a affirmé dimanche 24 janvier le chef du gouvernement de Gibraltar, Fabian Picardo, en réponse à un internaute s'interrogeant sur une possible "coïncidence" entre ces décès et le vaccin Pfizer-BioNTech.

 

"Ne croyez pas ces absurdités. C'est le genre de choses qui côute des vies (...) En tant que ministre en chef de Gibraltar, je peux vous dire qu'aucun décès résultant du vaccin n'a été recensé", a-t-il assuré de nouveau sur Twitter mardi 26 janvier.

 

Le gouvernement de Gibraltar a réagi mercredi 27 janvier à ces affirmations dans un long communiqué, dénonçant des affirmations "entièrement fausses".

Communiqué du gouvernement de Gibraltar transmis à l'AFP le 27/01/2021

"L'Autorité de santé de Gibraltar confirme qu'il n'existe aucune preuve que l'une des 11.073 personnes vaccinées à Gibraltar [soit plus de 30% de la population, NDLR] est morte des suites d'une réaction au vaccin", indique le communiqué, qui précise que "parmi les plus de 11.000 personnes vaccinées, six personnes sont décédées depuis pour des raisons autres que la vaccination".

"Ces six personnes ont contracté le Covid-19 avant d'être vaccinées. En dépit des tests [de détection] du Covid-19 réalisés avant la vaccination, l'infection n'avait pas été détectée au moment de la vaccination mais dans les jours suivants", soulignent les autorités de l'enclave britannique, selon lesquelles les six personnes décédées étaient âgées de plus de 70 ans.

Le ministre en chef de Gibraltar suggérait dès le 21 décembre que la hausse du nombre des cas dans l'enclave – observée depuis mi-décembre, notamment dans les maisons de retraite – pouvait être liée au nouveau variant du coronavirus détecté au Royaume-Uni en novembre, même si Gibraltar n'a officiellement confirmé jusqu'ici qu'un seul cas de ce type. 

Les autorités avaient aussi dénoncé le comportement "irresponsable" d'un "petit nombre" d'habitants, visant notamment "ceux qui vont en Espagne pour y faire ce qu'ils ne peuvent pas faire ici du fait des restrictions".

Les cas confirmés ont doublé entre le 15 décembre (1.104 cas) et le 1er janvier (2.212), atteignant 3.109 cas le 9 janvier, jour du lancement de la campagne de vaccination. La hausse s'est depuis ralentie, avec 973 cas supplémentaires en 19 jours (4.082 cas confirmés au 28 janvier), selon les données officielles.

Hausse du nombre des cas confirmés de Covid-19 à Gibraltar du 15 février 2020 au 28 janvier 2021 (worldometers.info)
Nouveaux cas quotidiens de Covid-19 à Gibraltar, du 15 février 2020 au 28 janvier 2021 (source : gouvernement) (Worldometers)

 

Malgré sa proximité avec l'Espagne, qui fait face à une reprise galopante de la pandémie, Gibraltar n'a pas fermé sa frontière, franchie quotidiennement par 15.000 travailleurs frontaliers. 

Rémi Banet
AFP Espagne
Covid-19