Une vidéo prétendant prouver une fraude électorale "massive" aux Etats-Unis contient plusieurs affirmations erronées

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

Une vidéo partagée plus de 15.000 fois sur les réseaux sociaux affirme avancer plusieurs preuves d’une fraude "massive" aux Etats-Unis pour l’élection présidentielle. Mais un certain nombre de ces affirmations se révèlent erronées après vérification.

Cette vidéo "va être un choc" affirme l’auteur de cette vidéo hébergée sur la plateforme Odyssée, qui souhaite démontrer l’existence d’une “fraude massive” lors de l’élection présidentielle américaine de 2020. 

Dans cette vidéo de 26 minutes partagée plus de 15.000 fois selon l’outil d’analyse des réseaux sociaux CrowdTangle, l’auteur, sous le nom de "Vivre sainement", utilise une multitude de vidéos et graphiques prouvant, selon lui, cette fraude. 

Cependant, au moins huit de ces éléments et affirmations se révèlent erronés ou trompeurs.

1.  Joe Biden avoue "avoir organisé la plus grande fraude électorale" de l’histoire

"Voilà donc le message est très clair de la part de Biden, ils ont organisé la plus grande fraude électorale de l'histoire" estime l’auteur à 3'36" après avoir montré un extrait vidéo de 23 secondes où Joe Biden évoque la mise en place d'"une organisation de fraude électorale".

Une capture d’écran de la vidéo de Vivre sainement prise le 11 novembre 2020

Mais cet extrait est tronqué et sorti de son contexte comme nous l'expliquions déjà dans cet article. Le candidat démocrate évoquait dans une interview des conseils et une plateforme d'aide à ceux qui souhaitaient aller voter. 

Interviewé le 24 octobre dans un podcast présenté par des proches de l'administration Obama, Joe Biden s'adresse à "ceux qui n'ont pas encore voté" (de manière anticipée, NDLR).

Après leur avoir conseillé de préparer un plan de vote pour le jour J grâce au site Iwillvote.com (se renseigner sur son bureau de vote, quand voter, etc...), il dit ceci : 

"We have put together—and you guys did it for President Obama’s administration before this—we have put together I think the most extensive and inclusive voter fraud organization in the history of American politics", qui peut se traduire par "nous avons mis en place - et vous y avez contribué pour l'administration Obama - nous avons mis en place je pense la plus extensive et inclusive organisation de fraude électorale de l'Histoire de la politique américaine"

Puis il poursuit : "le Président (Donald Trump) essaie de décourager les gens d'aller voter, en insinuant que leur vote ne sera pas pris en compte (...) ne soyez pas intimidés, si vous avez un quelconque problème, appelez le 833-DEMVOTE" (1-833-336-8683 sur un téléphone, NDLR). Or ce numéro est celui d'une plateforme de conseils et d'appels, mise en place sous l'administration Obama, avec l'ambition de lutter contre la discrimination au vote et d'accompagner ceux qui souhaitent se rendre aux urnes aux Etats-Unis. 

Si des internautes y voient un "lapsus révélateur" de Joe Biden, le fait qu'il prononce cette phrase au milieu d'une intervention pour inciter les gens à aller voter, qu'il fasse référence à ce qui a été "fait pour l'administration Obama", et qu'il mentionne ce numéro, suggère que le candidat démocrate faisait référence à cette plateforme, qui incite par ailleurs également les internautes à se rendre sur le site Iwillvote.com, comme l'avait fait Biden juste avant de prononcer cette fameuse phrase.

2. Dans le Michigan, 140.000 bulletins sont apparus soudainement en faveur de Joe Biden, ce qui prouverait l'existence d'une fraude

"Dans le Michigan où Trump avait une avance très confortable, le dépouillement était presque terminé quand soudainement à 4 heures du matin 140.000 bulletins furent retrouvés et devinez quoi, c'était du 100 % des bulletins pour Biden", déclare l'auteur de la vidéo à 6'02".

Mais cette affirmation est trompeuse, car cette hausse soudaine apparente a pour origine une erreur humaine, rapidement corrigée comme nous l'expliquions dans cet article

L'affirmation provient d'un tweet d’un éditorialiste républicain du Texas.

Une capture d’écran prise sur Twitter le 4 novembre 2020

L’image dans son tweet montre deux captures d’écrans provenant de la carte interactive des résultats électoraux du site d’analyse des données électorales Decision Desk HQ (DDHQ).

Le tweet a depuis été supprimé par l’éditorialiste, mais les mêmes cartes ont été partagées des dizaines de milliers de fois sur Twitter, Instagram, Facebook, et notamment en France (1,2,3). 

La plupart des publications ont dénoncé ces chiffres comme la preuve de l’existence d’une fraude électorale par les démocrates dans cet État du Midwest.

Cependant les cartes actualisées montrent en réalité une baisse de 138.339 voix pour Joe Biden après une correction due à une erreur humaine.

Caroline Wilson, une employée du comté de Shiawassee dans le Michigan a déclaré à l’AFP par téléphone : "J’ai ajouté un zéro accidentellement", décomptant ainsi 153.710 voix pour Joe Biden au lieu de 15.371.

"Dès l’instant où ça a été découvert, ça a été corrigé, probablement dans les 20 minutes, je suis abasourdie par la rapidité à laquelle ça s’est répandu", a ajouté Mme Wilson.

Elle a également déclaré que l’Etat du Michigan avait alerté son bureau de l’erreur, "parce que nous n’avons pas autant de votants".

Ce comté du centre du Michigan compte en effet uniquement 55.612 inscrits sur les listes électorales.

Quand les 153.710 voix pour Joe Biden ont été rabaissées à 15.371 lors de la correction, 138.339 voix ont été retirées du total en faveur du démocrate, sans aucun changement au total de Donald Trump.

"L’information contenue dans le graphique est entièrement fausse", a déclaré à l’AFP par email la porte-parole du Département d’Etat du Michigan, Tracy Wimmer, en réponse à une requête sur les cartes publiées sur Twitter.

Une capture d’écran de la carte des résultats du site Decision Desk HQ prise le 4 novembre à 18h54 GMT

Les deux captures d’écran ont été prises à des horaires différents dans la matinée du 4 novembre.

A 8h59 GMT, DDHQ a annoncé que les résultats pour le Michigan indiquaient 153.710 votes pour Joe Biden dans le comté de Shiawassee, poussant l’utilisateur de Twitter @ENGOLD à signaler une erreur.

Une capture d’écran prise sur Twitter le 4 novembre 2020

"Corrigez-ça !" enjoint l’utilisateur @ENGOLD en réponse à DDHQ.

Le site a reconnu l’erreur plus tard dans la journée, la désignant comme une “erreur administrative” provenant des données du comté de Shiawassee, et a mis à jour les résultats sur son site web pour refléter les changements, donnant une victoire de Donald Trump dans le comté avec 23.154 voix.

Une capture d’écran de la carte des résultats du site Decision Desk HQ prise le 4 novembre

3. Il se serait passé "la même chose" dans le Wisconsin

"Et regardez ce qui s'est passé dans le Wisconsin, exactement la même chose" affirme également l’auteur de la vidéo à 6'23".

Cette affirmation s'appuie sur un graphique publié le 4 novembre par le site indépendant FiveThirtyEight, montrant un soudain bond en avant du nombre de voix pour Joe Biden.

Une capture d'écran du site FiveThirtyEight

Mais cette interprétation est trompeuse, ce graphique ne prouve aucune fraude.

Comme l'explique la journaliste Maggie Koerth de FiveThirtyEight, la hausse quasi-verticale de la courbe de Joe Biden s'explique par le dépouillement des votes par correspondance dans la ville de Milwaukee, très peuplée et très favorable au démocrate.

Une capture d'écran du site FiveThirtyEight

"Il n'y a rien de magique dans ces résultats. Les comtés dévoilent de larges portions de résultats d'un seul coup" explique à l'AFP Curt Villarosa, responsable de la communication d'ABCNews, la maison mère de FiveThirtyEight.

"Et ces résultats n'étaient pas à 100% pour Biden. Derrière la ligne bleue, il y a une ligne rouge représentant des milliers de voix en plus pour Trump", ajoute-t-il.

Des résultats publiés la nuit du 4 novembre, alors non-officialisés, montraient que dans le comté de Milwaukee, et 18 autres villes, Joe Biden a remporté 69,13% des voix contre 29,28% pour Donald Trump.

"Il n'y a pas de voix apparues au milieu de la nuit", a écarté la directrice de la commission électorale du Wisconsin, Meagan Wolfe, en s'adressant à la presse le 5 novembre.

De tels "bonds" lors du décompte du scrutin ne bénéficient pas toujours au démocrate, les contre-exemples en faveur de Donald Trump sont nombreux.

Dans ce tweet, la journaliste de FiveThirtyEight Laura Bronner montre que le candidat républicain a repris la tête dans les Etats du Kansas, du Montana ou de l'Ohio au fil du dépouillement dans la soirée du 3 novembre, avec des courbes verticales similaires à celle de Joe Biden dans le Wisconsin.

4. A Milwaukee dans le Wisconsin, il y aurait plus de votants que d’inscrits

Un tableau utilisé par l’auteur de la vidéo dans sa démonstration à 13'25", soutient que dans plusieurs bureaux de vote de Milwaukee, la ville la plus peuplée du Wisconsin, il y a eu plus de votants que d’inscrits sur les listes électorales. 

Une capture d’écran de la vidéo de Vivre sainement prise le 10 novembre 2020

Ce tableau donne à la fois le décompte de la participation et celui supposément des voix en faveur du candidat démocrate Joe Biden. 

Certains bureaux de vote afficheraient ainsi des taux de participation parfois supérieurs à 200% du nombre d’inscrits sur les listes électorales, la majorité votant presque toujours pour Joe Biden.

Mais ce tableau est erroné selon les données officielles du comté de Milwaukee, accessibles uniquement depuis les Etats-Unis.

Consultées par AFP Factuel, ces données révèlent que les bureaux de vote évoqués dans le tableau de la vidéo de “Vivre sainement” possèdent des chiffres complètement différents. 

Les bureaux de vote 272, 273, 274, et 277 par exemple qui figurent en bonne place dans le tableau de la vidéo sont loin de dépasser les 100% de taux de participation.

Une capture d’écran du site du comté de Milwaukee prise le 10 novembre 2020

Dans le bureau de vote 274, il y a ainsi eu 611 votants pour 702 inscrits soit un taux de participation de 87%, et non pas 1.290 votes pour 640 inscrits pour un taux de 202% comme soutenu dans le tableau de la vidéo de "Vivre sainement".

Sur ces 611 votants, 297 ont voté pour Donald Trump, 296 pour Joe Biden, et 17 pour d’autres candidats. 

Selon le quotidien américain USA Today, le tableau compris dans la vidéo émane d’un article d'un site nommé City Wire.

L’article de City Wire a depuis été mis à jour mais pas avant d’être amplifié par le tweet de la figure conservatrice de Fox News Sean Hannity.

La Columbia Journalism Review, une revue des médias émise par l’université à New York éponyme et citée par USA Today, a étudié le réseau City Wire et affirme que ce dernier repose sur la production automatique de contenus par des algorithmes.

5. Une capture d’écran d’une chaîne de télévision montrerait des fraudes à Detroit dans le Michigan

A Detroit "nous avons eu 4.788 enregistrement en double sur la liste électorale, 32.519 électeurs inscrits en plus que les électeurs normalement en âge de voter, 2.503 personnes décédées enregistrés sur les listes et enfin un voteur (sic) né en 1823 mais ne vous inquiétez pas, tout va bien" affirme ici l’auteur de la vidéo à 11'13", capture d’écran à l’appui.

Une capture d'écran de la vidéo de "Vivre sainement" réalisée le 11 novembre 2020

Or, cette capture d'écran a été diffusée en décembre 2019 par la chaîne de TV Fox 2 (et non Fox News). Ces chiffres avaient été avancés par une fondation juridique conservatrice, et ils ne prouvent en rien une fraude électorale à Detroit.

En haut de la capture d'écran, on peut en effet lire "Action en justice concernant les listes électorales de Détroit" et le nom "Public Interest Legal Foundation", un groupe qui s'est donné pour mission "d'aider la cause de l'intégrité électorale" et de "lutter contre l'anarchie dans les élections américaines", peut-on lire sur leur page.

On retrouve en effet sur la page de la fondation un communiqué daté du 30 juin 2020, qui fait part de l'abandon d'une action en justice contre la ville de Detroit.

Cette action avait été engagée le 10 décembre 2019, après la découverte, affirme la Fondation, d'anomalies dans les listes électorales de Detroit. Selon la Fondation, le taux d'inscription des électeurs à Detroit était alors supérieur au nombre de personnes en âge de voter.

De plus, 2.503 des inscrits auraient été décédés à l'époque et 4.788 inscriptions étaient suspectées d'avoir été comptées deux, voire trois fois. La fondation faisait également mention d'un homme inscrit sur les listes et "né en 1823, bien avant que le Michigan ne soit annexé à l'Union"

Ces chiffres correspondent à ceux présentés dans la vidéo de "Vivre sainement". 

Une capture d'écran réalisée le 6 novembre 2020 sur le site de la Public Interest Legal Foundation

Dans son communiqué, la Fondation affirme cependant avoir abandonné l'action en justice engagée contre la ville de Detroit, estimant que "des mesures correctives" avaient été prises. 

Afin de répondre aux publications qui remettent en question les résultats du dépouillement à Détroit, la chaîne Fox 2 a publié le 5 novembre un article confirmant que la capture d'écran partagée a été tirée d'un reportage de la chaîne, diffusé en décembre 2019. 

6. Un tableau démontrerait que plus de 100% des électeurs enregistrés ont voté dans plusieurs Etats

L’auteur de la vidéo utilise un tableau à 8'30", prétendant montrer les taux de participation à l’élection de 2020 dans plusieurs Etats-clés.

Une capture d'écran de la vidéo de "Vivre sainement" réalisée le 11 novembre 2020

Les données sont tirées d’un lien du site World Population Review, archivé ici.

Mais les statistiques d’inscription sur les listes électorales mentionnées dans ce tableau ne sont plus valides, et correspondent à celles du Bureau du recensement américain collectées en novembre 2018, comme nous l'avions expliqué dans cet article en anglais

Le titre du tableau de World Population Review comporte le titre erroné “Nombre d’électeurs enregistrés par État en 2020” alors qu’en réalité les données liées sont celles de 2018.

Le site a ensuite été mis à jour le 4 novembre pour afficher les statistiques de 2020 et inclut un lien vers les sources officielles des différents Etats.

"La page a été mise à jour le 4 novembre après qu’il a été porté à mon attention que le tableau affichait les données de 2018. Je l’ai mis à jour avec les dernières données publiées par le site de chaque Etat relatif aux élections", a déclaré par email à l’AFP Shane Fulmer, le fondateur de World Population Review.

AFP Factuel a vérifié les chiffres d’inscription sur les listes électorales pour chaque Etat mentionné dans le tableau erroné. 

 - Nevada -

Le tableau évoque 1.277.000 électeurs enregistrés sur les listes du Nevada, avec un taux de participation de 125%.

Ces chiffres sont faux. Au 2 novembre 2020, le nombre d’électeurs enregistrés au Nevada était de 1.821.356

En outre, l’inscription sur les listes électorales le jour-même de l’élection est possible au Nevada à l’instar de 18 autres Etats.

- Pennsylvanie - 

Pour la Pennsylvanie, le nombre d’électeurs enregistrés selon le tableau serait de 6.469.000, et la participation de 109%.

Mais au 2 novembre, l’Etat comptait un total de 9.091.371 électeurs enregistrés.

Dans cet état, la date limite pour s’enregistrer sur les listes était le 19 octobre 2020.

- Minnesota - 

Le tableau affiche 3.000.000 d’électeurs inscrits dans le Minnesota pour une participation de 107%.

Le nombre réel d’électeurs inscrits dans cet État au 2 novembre était de 3.588.563.

Comme dans le Nevada, une inscription sur les listes électorales est possible le jour de l’élection dans le Minnesota, rendant probable un nombre encore plus élevé d'électeurs inscrits au 3 novembre.

- Caroline du Nord -

En Caroline du Nord, le tableau donne un total de 5.160.000 électeurs inscrits pour une participation de 106%. 

Selon le site web officiel de l’Etat, au 3 novembre le nombre d’électeurs inscrits s’élevait à 7.361.219.

La date limite pour s’inscrire sur les listes électorales en Caroline du Nord est fixée à 25 jours avant une élection, à l’exception des électeurs militaires ou expatriés, qui ont jusqu'à 17h00 la veille du vote pour remplir les documents nécessaires à l’inscription.

L’Etat a également autorisé l’inscription le jour-même lorsque l’électeur votait par anticipation entre le 15 et le 31 octobre.

- Wisconsin -

Selon le tableau, il y aurait 3.129.000 électeurs enregistrés dans le Wisconsin, pour une participation de 105%. 

Au 1er novembre, l’Etat comptait 3.684.726 électeurs inscrits, selon les données de la Commission électorale du Wisconsin.

L’Etat autorise également l’inscription sur les listes le jour-même de l’élection.

- Michigan -

Au Michigan, le tableau affirme que ce sont 5.453.000 électeurs qui sont inscrits sur les listes, pour une participation de 105%. 

Mais le site d’information officiel de l’Etat du Michigan dénombre 8.128.430 inscrits sur ses listes électorales.

Il n’y a pas de date limite pour s’inscrire sur ces listes dans le Michigan.

- Arizona -

Pour l’Arizona, le tableau affiche 3.262.000 électeurs inscrits pour une participation de 101%. 

Mais en réalité l’Etat compte 4.281.152 électeurs inscrits sur ses listes.

La date limite d’inscription sur ces listes était le 15 octobre 2020.

- Géorgie -

Pour la Géorgie, le tableau compte 4.840.000 électeurs inscrits, pour une participation de 96%.

Cependant au 1er novembre, la Géorgie comptait 7.233.584 électeurs sur ses listes selon un document officiel du secrétaire d’Etat.

La date limite d’inscription sur les listes pour l’élection présidentielle en Géorgie était le 5 octobre 2020.

7. Des électeurs auraient été poussés à écrire au feutre sur leur bulletin pour qu’il soit invalidé

"Voilà donc clairement ils disqualifiaient les bulletins", affirme l’auteur à 18'20" après avoir montré une vidéo comprenant le témoignage supposé d’une électrice qui déclare que dans un bureau de vote de l’Arizona, les bulletins qui étaient remplis au feutre n’étaient pas lus, et que les assesseurs dans ce bureau poussaient les gens à utiliser des feutres plutôt que des stylos.

"Les gens viennent pour voter Donald Trump et ces votes ne sont pas comptés" soutient un homme dans la vidéo complète que l’on peut trouver notamment sur Facebook et Youtube.

Mais l’affirmation selon laquelle voter en remplissant son bulletin avec feutre invalide le vote est fausse comme nous l'expliquions dans cet article en anglais.

"IMPORTANT: si vous avez voté en personne, votre bulletin sera compté, quel que soit le type de stylo que vous avez utilisé (même un feutre)", a affirmé la secrétaire d’Etat de l’Arizona Katie Hobbs dans un tweet le 4 novembre.

Une capture d’écran prise sur Twitter le 4 novembre 2020

Le département des élections pour le comté de Maricopa, le plus peuplé de l’Arizona, a également tweeté depuis son compte officiel avant le jour de l’élection que les feutres étaient acceptés et que l’encre qui viendrait à couler sur le bulletin n’affecterait pas le décompte de ce bulletin.

"REMPLIR VOTRE BULLETIN: Saviez-vous que vous pouvez utiliser un stylo à bille bleu ou noir et même un feutre pour remplir votre bulletin ? Même s’il coule, cela n’affectera pas le décompte, car nos bulletins améliorés ont des colonnes décalées et nos nouvelles tabulatrices ne lisent que les ovales," écrit le Département d'Etat.

Une vidéo comprise dans le tweet affirme que des feutres à pointe fine sont utilisés dans des bureaux de votes "parce que c’est l’encre qui sèche le plus rapidement, et qu’elle fonctionne le mieux avec l’équipement de tabulation"

Les électeurs dans l’Arizona étaient non seulement autorisés, mais également encouragés, à utiliser leurs propres stylos en raison de la pandémie de Covid-19.

"Apportez votre propre stylo, portez de quoi couvrir votre visage, et maintenez la distanciation sociale d’au moins six pieds (1m80 NDLR) avec les autres" peut-on lire dans un communiqué de Katie Hobbs le jour du vote.

8. Filmé en direct, un agent du dépouillement écrit sur un bulletin de vote, ce qui prouverait ainsi la fraude

L'auteur de la vidéo de "Vivre sainement" invite le spectateur à 17'20" à regarder un "autre exemple de fraude, filmé en direct".

Cet extrait vidéo montrant le dépouillement d’un bureau de vote du comté de Montgomery à Germantown dans le Maryland a d’abord circulé sur la plateforme 4-Chan.

On y voit un homme chargé du dépouillement, se saisir d’un stylo et écrire sur ce que l’on suppose être un bulletin de vote, suscitant des accusations de fraude :

"Il a pu changer le vote de quelqu’un ou écrire sur un bulletin vide, c’est une fraude" s’insurge l’auteur de la vidéo virale.

Ces accusations sont cependant infondées, selon Kevin Karpinski, représentant du comité électoral de ce comté, interrogé le 22 octobre par le Washington Post.

Les citoyens américains participant au vote par correspondance doivent “colorier” la case correspondant à leur choix, comme on peut le voir sur ce modèle de bulletin.

Le comté de Montgomery est un des rares à utiliser des scanners pour les bulletins de vote et décompter les résultats du scrutin, détaille le Washington Post.

L’homme filmé n’a fait que "respecter le protocole" en coloriant une case cochée de manière "trop claire" par le votant, afin que ce bulletin soit bien comptabilisé par le scanner, a expliqué à la presse le représentant du comté de Montgomery, qui assure après enquête qu’aucune fraude n’a été constatée.

L'élection présidentielle américaine a suscité de nombreuses intox. Retrouvez ici la liste de nos articles de vérification en français, et ici en anglais.

EDIT : Suppression le 11/11 d'un hyper-lien défaillant vers un article de CityWire
 
AFP Belgique
US Elections 2020