Non, l'Italie n'a pas enregistré 4 200 nouvelles guérisons au Covid-19 en 24h

Plusieurs publications partagées plus d'une centaine de milliers de fois sur Facebook depuis le 23 mars, affirment qu'il y a eu "4.200 personnes guéri (sic) en 24 h" du Covid-19 en Italie. C'est faux : selon les chiffres du ministère italien de la Santé, le record journalier de nouvelles guérisons à date du 30 mars est de 1.434 cas. Attention, partager des fausses affirmations, même lorsqu'elles se veulent rassurantes, nuit au combat des autorités sanitaires.

Capture d'écran prise le 27 mars d'une publication Facebook publiée le 23 mars

Si des commentaires sous cette publication se réjouissent de la nouvelle, de nombreux autres remettent en question les chiffres avancés et demandent "des preuves", "l'info officiel (sic)", ou accusent l'auteure de la publication de véhiculer "un fake".

Le ministère italien de la Santé publie tous les jours sur son site un bilan de la situation, comprenant le nombre de guérisons. Quand nous comparons les tableaux du 22 mars et du 23 mars, nous trouvons que l'Italie a enregistré 408 nouveaux cas de guérisons entre le 22 et le 23 mars, soit dix fois moins que ce que prétend la publication Facebook.

Les bilans du 22 mars 2020 et du 23 mars 2020 publiés sur le site du ministère italien de la Santé

La même affirmation a été relayée dans d'autres posts, comme ici le 26 mars ou encore ici le 27 mars.

Même postée à des dates différentes, l'affirmation reste fausse. Ainsi, quand nous comparons les tableaux du ministère de la Santé italien du 25 mars et du 26 mars, nous trouvons qu'il n'y a pas eu 4.200 guérisons en une journée, mais 999. De même pour le 27 mars, jour où l'Italie a enregistré 589 nouvelles guérisons (voir les tableaux du 26 mars et du 27 mars). 

Nous avons cherché à savoir si l'Italie avait déjà enregistré 4.200 nouvelles guérisons en 24h. Grâce au site worldmeters.info, qui documente en temps réel la propagation du coronavirus, nous avons trouvé que, à date du 30 mars, le pic de nouvelles guérisons avait été atteint entre le 27 et le 28 mars, avec 1.434 guérisons, soit trois fois moins qu'annoncé dans la publication Facebook.

Ces chiffres sont confirmés par les tableaux du 27 mars et du 28 mars publiés par le ministère italien de la Santé.

Capture d'écran prise le 30 mars du site worldometers.info

A ce jour, l'Italie est le pays qui enregistre le record mondial de décès, 10.779 morts pour 97.689 cas recensés. 13.030 personnes sont considérées guéries par les autorités italiennes.

Depuis trois jours, la propagation du virus y poursuit un timide ralentissement. "Dans tous les services d'urgence, on enregistre une réduction" des arrivées de patients, selon Giulio Gallera, responsable de la santé de la région septentrionale de Lombardie, la plus touchée.

La deuxième partie de la publication Facebook est également erronnée car imprécise : elle affirme qu'il n'y a "aucun nouveau cas depuis trois jours" en Chine.

S'il n'y a pas eu de cas de contamination d'origine locale enregistré par la Chine pendant trois jours (du 19 mars au 21 mars), il y a bien eu des nouveaux cas de contamination, importés, sur cette période en Chine. Les autorités sanitaires ont même fait état de 41 cas importés supplémentaires le 21 mars, un record journalier.

De plus, un cas de contamination d'origine locale a été recensé le 27 mars dans l'est du pays, à en croire le bilan officiel.

Partager de fausses affirmations, tels que de faux espoirs, nuit au combat des autorités sanitaires pour endiguer la pandémie. C'est ce que nous ont expliqué l'OMS et la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge à l'AFP (lire notre article ici).

Pour Emanuele Capobianco, directeur de la Santé pour la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix Rouge (IFRC), loin d'aider, ce partage d'informations non vérifiées a eu un "impact très négatif sur la vitesse de réaction" des sociétés face à l'épidémie, alors que "la vitesse est un facteur critique pour contenir une épidémie".

La pandémie de nouveau coronavirus a fait au moins 33.244 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles dimanche 29 mars à 19H00 GMT.

Plus de 697.750 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 183 pays et territoires depuis le début de l'épidémie. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant désormais plus que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. Parmi ces cas, au moins 137.900 sont aujourd'hui considérés comme guéris.

"La vague épidémique"

En France, le premier ministre Edouard Philippe a prévenu vendredi dernier que le pays faisait face à "une crise qui va durer, une situation sanitaire qui ne va pas s'améliorer rapidement". "La vague épidémique qui déferle sur la France (...) est une vague extrêmement élevée et elle soumet l'ensemble du système de soins, l'ensemble du système hospitalier, à une tension redoutable", a-t-il déclaré.

Selon les chiffres du gouvernement publiés le 29 mars, il y a eu 2.606 morts à l'hôpital et 7.131 personnes sorties de l'hôpital guéries depuis le début de l'épidémie. Ce bilan des décès est malheureusement inférieur à la réalité, car il ne comprend pas les morts dans les Ephad, comme nous l'expliquions dans cet article.

Le nouveau coronavirus continue de susciter un flot ininterrompu de fausses informations largement relayées sur les réseaux sociaux. Voici la liste des articles de vérification de l'AFP en français.

Mise à jour le 27 mars à 16h25 : actualise le nombre de partages de la publication.
Mise à jour le 30 mars à 12h00 : ajoute publications Facebook, actualise record journalier de nouvelles guérisons en Italie, actualise bilan de la pandémie.