Coronavirus : non, les mosquées et synagogues ne sont pas les seuls lieux de culte à pouvoir rester ouverts en France

Une vidéo partagée plusieurs milliers de fois sur les réseaux sociaux depuis le 24 mars affirme que les synagogues sont "les seuls lieux de culte" à pouvoir rester ouverts en France, et ce malgré les mesures de confinement adoptées pour endiguer la propagation du nouveau coronavirus. Une autre publication prétend que les mosquées restent ouvertes "alors que les églises ont été fermées manu militari". Ces deux affirmations sont fausses. 

"Les synagogues ne sont pas fermées, sachez-le (…). Les synagogues sont les seuls lieux de culte français à ne pas être obligés de fermer pendant les rassemblements de prières", alors que les églises et les mosquées "sont fermées", affirme un homme dans une vidéo partagée cette semaine sur Facebook (comme ici ou ici).

Capture d'écran Facebook prise le 27/03/2020

"Humiliation de la France et des Français à #Lyon: Alors que les églises ont été fermées manu militari, les mosquées restent ouvertes", affirmait par ailleurs mercredi sur Twitter un compte d'extrême droite.

Capture d'écran Twitter prise le 27/03/2020

Ces affirmations sont fausses.

En réalité, les lieux de culte – églises, mosquées ou synagogues – "sont autorisés à rester ouverts" en France, mais "tout rassemblement ou réunion en leur sein est interdit à l'exception des cérémonies funéraires dans la limite de 20 personnes", prévoit un décret du 23 mars paru mardi au Journal officiel.

Un arrêté du 15 mars indiquait auparavant que "les établissements de culte (...) sont autorisés à rester ouverts. Tout rassemblement ou réunion de plus de 20 personnes en leur sein est interdit jusqu'au 15 avril 2020, à l'exception des cérémonies funéraires".

Le grand rabbin de France Haïm Korsia avait entre-temps annoncé sur Radio Shalom, mardi 17 mars, que les synagogues allaient être fermées. "Dès demain, la norme sera donc la fermeture des synagogues sauf exception, notamment en cas de décès", expliquait-il ce jour-là sur Facebook.

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a pour sa part ordonné samedi 14 mars la "fermeture des mosquées de France à compter du dimanche 15 mars et jusqu'à nouvel ordre".

La grande mosquée de Lyon, qui serait "restée ouverte" malgré les mesures de confinement, selon le tweet susmentionné, est en réalité bien "fermée au public jusqu'à nouvel ordre", comme en atteste le message ci-dessous, publié le 16 mars sur sa page Facebook, et toujours affiché vendredi 27 mars en photo de bannière de la page.

Emmanuel Macron a prévenu lundi les représentants des cultes que les fêtes d'avril (Pâques juive et chrétienne, début du ramadan) devront se faire "sans rassemblement", alors qu'un rassemblement évangélique à Mulhouse a été à l'origine de l'un des principaux foyers de coronavirus en France.

La semaine sainte et le week-end de Pâques pour les chrétiens tombent du 6 au 12 avril, avant le lundi de Pâques le 13. Les fêtes de Pessah, la Pâque juive, sont prévues du 8 au soir au 16 avril et le ramadan doit débuter autour du 24 avril.

Rémi Banet