Non, la famille Rothschild n'a pas breveté des tests de dépistage du Covid-19 en 2015

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

Des publications partagées des centaines de fois depuis le début du mois d'octobre en français et en allemand affirment qu'un certain Richard A. Rothschild a déposé un brevet portant sur un test de dépistage du Covid-19 en 2015. Le brevet existe bien : il décrit des techniques d'analyse de données biométriques. Mais la partie consacrée au nouveau coronavirus a été ajoutée lors d'une procédure de mise à jour de cette invention en septembre 2020. De plus, la famille Rothschild n'a rien à voir avec le document, a affirmé une porte-parole à l'AFP.

"La Gigantesque Arnaque du COVID-19 : Rothschild a breveté les tests biométriques Covid-19 en 2015 et en 2017 ", est-il écrit en titre d'un article de blog, partagé des centaines de fois sur Facebook depuis le 7 octobre.

(Capture d'écran réalisée le 12 octobre 2020)

Le même genre de publication circule en Allemagne avec le commentaire suivant : "Trouvé hier à l'Office européen des brevets... M. Rothschild a déposé le brevet pour le test Covid-19 en 2015..." 

On retrouve également cette théorie dans des vidéos en allemand (1,2,3) et dans ce message Facebook en français.

Toutes ces publications utilisent la même preuve.

Ils redirigent tous vers une publication sur le portail Espacenet, site internet de l'Office européen des brevets qui sert de banque d'archivage à des milliers de brevets.

(Capture d'écran du site Espacenet au 12 octobre)

En tapant dans le moteur de recherche du site Espacenet "Covid-19" et "Rothschild, Richard A.", il est effectivement possible de tomber sur un brevet intitulé "System and Method for Testing for COVID-19" (Système et méthode de test pour le Covid-19, NDLR) dont la "date de priorité" est le 13 octobre 2015.

Comme le précise Espacenet, "la date de priorité est la date de dépôt de la toute première demande de brevet portant sur une invention donnée".

"Vous lisez bien : Système et méthode pour tester la Covid-19. 19 Correspond à 2019, ils ont fait comment pour nommer un Covid-19 en 2015 ? Qui peut nous expliquer ça ?", s'interroge en conséquence l'auteur de l'une des publications.

Mais quand on clique sur le brevet en question, c'est le mois de septembre 2020 qui apparaît à l'écran:

(Capture d'écran réalisée sur Espacenet le 12 octobre 2020)

Qu'est-ce qui explique ces quatre ans d'écart ?

Une mise à jour

D'abord, le brevet déposé par Richard A. Rothschild est un brevet américain - d'où le libellé indiquant "US" pour "United States" avant le numéro de publication du brevet.

A la différence des brevets européens, les inventeurs peuvent, dans le cadre des dépôts de brevet américain, effectuer une demande de Brevet "CIP" pour "Continuation in Part" (dépot de continuation, NDLR), a expliqué l'Office européen des brevets, contacté par l'AFP le 6 octobre.

Ce dépôt de continuation permet à un inventeur d'ajouter des nouvelles revendications à une demande précédente. La vieille invention doit être partie intégrante de la nouvelle.

La demande pour la première invention de Richard A. Rothschild - celle qui servira d'invention "parent" au brevet dénoncé dans les publications - date bien du 13 octobre 2015. Cette demande est disponible ici sur Google Patent et ici sur EspaceNet.

(Capture d'écran réalisée sur Google Patent le 12 octobre 2020)

Le brevet en question décrit des techniques d'analyse de données biométriques et ne fait pas mention du nouveau coronavirus.

La demande de brevet "avant 2020 n'était pas liée au Covid-19", a confirmé à l'AFP Rainer Osterwalder, porte-parole de l'Office européen des brevets.

Le nouveau coronavirus apparaît pour la première fois dans l'enregistrement actuel de 2020, après l'apparition du Covid-19.

Il s'agit d'une mise à jour de l'invention précédente permettant d'utiliser ces techniques d'analyses biométriques pour déterminer si une personne est atteinte du virus ou pas.

(Capture d'écran réalisée sur Google Patent le 12 octobre 2020)

Cette demande est actuellement en cours d'étude par le bureau américain des brevets.

La famille Rothschild

Pourquoi le nom de l'inventeur est-il si important pour les auteurs des différentes publications ? La famille juive des Rothschild a été la plus grande fortune de l'ancien empire des Habsbourg (1526–1804) et a compté parmi les plus grandes fortunes d'Europe, grâce à ses activités bancaires et industrielles.

Elle est régulièrement la cible de rumeurs antisémites et de théories conspirationnistes sur Internet. Ce nom de famille est actuellement associé à deux acteurs du secteur financier : la banque d'affaires Rothschild and Co et la banque privée Edmond de Rothschild.

L'AFP a contacté Rothschild & Co., qui est dirigée par la famille Rothschild. ​​"Il n'y a aucun lien entre Rothschild & Co et la personne nommée dans le brevet", a répondu une porte-parole de cette banque à l'AFP le 8 octobre.

Contacté par l'AFP, l'avocat en brevets de Richard A. Rothschild n'avait pas répondu à ce stade.

Traduit et adapté de l'anglais par François D'Astier

EDIT DU 14 octobre 2020 : Corrige date de la mise à jour de la l'invention Septembre 2020 Et pas mars 2020 / Corrige L'AFP a contacté l'avocat en brevets de Richard A. Rothschild et non pas Richard A. Rothschild au dernier paragraphe
 
AFP Allemagne
CORONAVIRUS