Le prix Nobel Otto Warburg n'a pas affirmé qu'aucune maladie ne pouvait survivre "en milieu alcalin"

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

Des publications partagées des centaines de fois en une semaine affirment qu'aucune maladie ne peut se développer dans "un milieu alcalin". Elles attribuent cette déclaration au Dr Otto Warburg, physiologiste, biochimiste et prix Nobel allemand décédé en 1970. Mais une scientifique spécialiste de ses travaux remet en question l'authenticité de cette phrase, qui n'apparaît  pas dans les travaux du prix Nobel.

"Les maladies ne se développent pas dans un milieu alcalin", peut-on lire sur un visuel partagé des centaines de fois depuis le 30 mars.

Capture d'écran réalisé sur Facebook le 6 avril 2021

"Aucune maladie, y compris le cancer, ne peut exister dans un environnement alcalin", peut-on également trouver dans d'autres publications (1,2) et d'autres langues depuis plusieurs années (anglais, espagnol) toujours dans une citation attribuée à Otto Warburg. 

Otto Heinrich Warburg, né en 1883, a conduit des travaux sur la respiration des cellules qui se sont avérés révolutionnaires pour l'étude des cellules et des cancers.

Il a reçu un prix Nobel en 1931. Cette récompense ne portait pas sur l'acidité ou non d'un environnement, mais sur sa découverte de la nature et du fonctionnement de l'enzyme "respiratoire". 

Capture d'écran réalisée sur le site du Prix Nobel le 7 avril 2021

En recherchant la citation sur Google en anglais ou en français, on la trouve sur des sites promouvant des régimes alcalins ou des traitements alternatifs contre le cancer.  

Elle n'apparait toutefois pas dans les publications d'Otto Warburg : "Le métabolisme des tumeurs dans corps" (1926) et "De l'origine des cellules cancéreuses" (1956). 

"Je n'ai pas trouvé l'origine d'une telle affirmation et, à ma connaissance, Warburg n'a pas fait cette déclaration", a expliqué le 6 avril à l'AFP Angela Otto, professeure adjointe à l'Ecole de bio-ingénierie de Munich qui a longuement étudié les travaux du Prix Nobel.

Et pour cause, "il a montré dans ses premiers travaux (1,2, NDLR) que les cellules cancéreuses avait un métabolisme plus actif dans un environnement légèrement alcalin (jusqu'à 7,8 de pH, l'unité de mesure de l'acidité d'un milieu) que dans des conditions acides (pH de 6,6)", a-t-elle ajouté.

Grâce à ces publications, "il était déjà connu il y a bientôt 100 ans que les cellules cancéreuses existaient bien dans un environnement légèrement alcalin", a précisé Mme Otto.

Le "régime alcalin"

Selon elle, cette fausse citation a pu naître de la tendance à la mode "des régimes alcalins".

Depuis plusieurs années, des sites de nutrition ou de médecines alternatives suggèrent en effet d'adopter ce type d'alimentation à base de nourriture au pH élevé pour lutter contre le cancer ou d'autres maladies.

En octobre dernier, de fausses publications largement partagées sur les réseaux sociaux ont par exemple affirmé que les aliments alcalins permettaient "d'éliminer" le Covid-19.

"Certaines études affirment qu'un environnement acide aide les cellules cancereuses à profilérer. Donc la théorie de ces régimes composés d'aliments alcalins, c'est d'augmenter le pH du corps humain pour se protéger", a expliqué Maria Petzel, diététicienne à l'institut de recherche sur le cancer MD Anderson de l'université du Texas.

"Il est important de noter que ces études ont été effectuées in vitro et ne peuvent donc pas représenter le comportement complexe des tumeurs dans le corps humain", a-t-elle écrit dans un article consacré au régime alcalin sur le site de l'institut.

Et ce n'est de toute façon pas avec la nourriture qu'il est possible de changer le niveau d'acidité du corps humain. "Certains médicaments peuvent affecter le pH intracellulaire et tuer le virus, mais pas un régime alimentaire", a ainsi précisé dans ce prédécent article le professeur Lee Yeong Yet, gastroentérologue à l'École des sciences médicales de l'université de Sains, en Malaisie.

Le pH du sang est d'environ 7,4, un état neutre. "Tout écart important par rapport à cette valeur est dangereux", a expliqué Angela Otto.

"Des valeurs d'alcalinité élevées tueraient les cellules". Celles susceptibles d'être dangereuses pour notre bonne santé, mais aussi celles qui sont nécessaires.

Une méta-analyse de 2016 publiée dans le prestigieux British Medical Journal et ayant passé en revue 252 extraits d'études sur l'efficacité de ces régimes pour lutter contre le cancer a conclu :

En février 2021, la fausse citation suivante était déjà attribuée à Otto Warburg pour dénoncer l'utilité du port du masque contre le Covid-19 : "Priver une cellule de 35% de son oxygène pendant 48 heures et elle peut devenir cancéreuse". Elle avait fait l'objet d'un article de vérification.

François D'Astier
CORONAVIRUS