Cette photo ne montre pas un reportage récent de BFMTV dans un hôpital français

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.

La capture d'écran d'un reportage de BFMTV semblant montrer un mannequin en réanimation est partagée comme la preuve que les hôpitaux français gonfleraient artificiellement le nombre de patients en réanimation à cause du Covid-19. C'est faux : cette image est un montage utilisant un habillage ressemblant à celui de BFMTV. Le reportage d'origine, tourné au Canada en avril 2020, et non pas récemment en France, montrait le fonctionnement d'un service pour traiter les patients atteints du Covid.

"Malgré les efforts répétés des équipes spécialisées, un nouveau mannequin n'a pas pu être réanimé ce matin", ironise un internaute dans un tweet partagé plus de 3.300 fois depuis le 10 décembre.

Son message est accompagné d'une image montrant le buste d'un mannequin sans bras entouré de soignants, sur un lit d'hôpital. En bas de l'image figure un bandeau indiquant "Castex testé positif au Covid-19", et en haut à gauche le logo de la chaîne d'information en continu ainsi que l'heure "22h21", laissant croire que le reportage serait récent puisque le Premier ministre Jean Castex a été testé positif le 22 novembre 2021.

Capture d'écran prise sur Twitter le 22/12/2021

"Propagande tranquille made in BFM", s'indigne un internaute qui relaie ce tweet.

Capture d'écran prise sur Twitter 22/12/2021

"Voilà pourquoi il n’y a plus de places dans les hôpitaux", commente un internaute, tandis qu'un autre interroge "les acteurs seraient-ils trop reconnaissables ?".

L'image a également circulé avec des affirmations similaires en portugais, en espagnol et en anglais.

Un reportage tourné au Canada

Une recherche d'image inversée dans le moteur de recherche Yandex mène à une occurrence de l'image, où ne figure pas, cette fois, le bandeau de la chaîne BFMTV. Des images similaires montrant des mannequins possèdent également un logo où il est écrit "Québec" .

Une recherche des termes "mannequin + simulation + covid + hôpital + Canada" conduit à un article de vérification publié par Radio Canada le 8 octobre 2021 : "Non, ces mannequins sur des lits d’hôpitaux ne sont pas de faux patients COVID".

Le fact-check explique que l'une des images de mannequins vient d'un reportage diffusé par Radio Canada le 17 avril 2020 et intitulé : "Au cœur d'un hôpital Covid-19".

La description indique : "Plongez en plein cœur de la réalité des travailleurs de la santé qui se rendent tous les jours au travail pour combattre la COVID-19. Bruno Savard fait la visite avec le docteur Mathieu Simon, pneumologue et chef des soins intensifs de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec. "

Dans ce reportage apparaît le moment exact où a été pris la capture d'écran qui circule en France avec le logo de BFMTV.

Capture d'écran prise le 19/12/2021 sur le site Radio Canada

Dès les premières secondes de la vidéo, le journaliste interroge : "Dr Simon, quand on passe les portes , quand on se retrouve dans la zone Covid, qu'est-ce qu'on trouve, à quoi ça ressemble, on ne l'a pas vu encore ça?'

"Je ne pourrais pas vous y amener par protection pour vous manifestement, quand on passe la zone Covid on voit surtout du personnel très dédié", répond alors le docteur Mathieu Simon.

Cette séquence a été tournée au début de la pandémie, à une époque où le Québec "n'était pas très touché par le Covid", précise le médecin, en expliquant que l'établissement recevait alors des patients d'autres régions, plus touchées par la pandémie.

Un autre établissement canadien, le Centre hospitalier de l'université de Montréal, a également été accusé de gonfler son nombre de patients en réanimation à cause du Covid-19 à l'aide de mannequins, expliquant lui aussi à l'AFP avoir fait le choix d'emmener le journaliste dans une "une salle d'entrainement réservée au personnel soignant du CHU " et non en "zone chaude" afin de "minimiser les risques".

Un bandeau superposé à l'image d'origine

Le bandeau BFMTV, lui, a été rajouté sur l'image d'origine. L'outil "Forensic" du logiciel InVid, co-développé par l'AFP, et disponible ici paraît détecter une différence de pixels, souvent synonyme de manipulation, précisément en bas, où le bandeau de BFMTV apparaît, ainsi qu'à l'endroit du logo et de l'heure de la chaîne en haut à gauche.

L'image qui circule sur les réseaux sociaux avec le logo de BFMTV
L'image qui circule sur les réseaux sociaux avec le logo de BFMTV analysée par l'outil Forensic d'Invid

 

 

De nombreux outils en ligne, ou logiciels permettent de créer, en quelques clics, un habillage ressemblant à ceux de chaînes d'information.

Une vidéo de Gabriel Attal avait ainsi été manipulée en novembre, pour faire croire à une prise de parole récente du porte-parole du gouvernement sur l'élection présidentielle à venir, alors que les images dataient de février.

Traduction et adaptation :
COVID-19