Prince Charles meets members of the public at the National War Memorial in Wellington, New Zealand on November 4, 2015 ( AFP / MARTY MELVILLE)

Non, cette vidéo ne montre pas un "homme vacciné" qui s'évanouit devant le Prince Charles en 2021

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

Un "homme vacciné" se serait "effondré" devant le Prince Charles, non loin d'un bus de vaccination anti-Covid au Royaume-Uni, selon des vidéos virales ces derniers jours sur les réseaux sociaux. C'est faux : cette séquence n'a aucun lien avec la campagne de vaccination contre le Covid-19 au Royaume-Uni puisqu'elle date de juillet 2020, soit cinq mois avant le début des injections dans le pays, et montre un employé de supermarché s'évanouissant alors qu'il discutait avec le membre de la famille royale britannique.

"Prince Charles parle à un homme Vacciné qui s'effondre ensuite devant le Vaxx Bus ASDA", peut-on lire dans la description d'un Tweet publié le 24 octobre et partagé depuis plus de 800 fois.

La vidéo qui y est inclue montre l'héritier au trône britannique en train de parler à un homme vêtu de noir et portant des lunettes de soleil, qui trébuche soudainement et tombe au sol d'un coup, sur le dos.

Tout au long de la vidéo, on peut entendre un commentaire en voix-off, en anglais, qui prétend répliquer la conversation entre l'homme aux lunettes de soleil et le Prince Charles, affirmant que le premier vient de se faire vacciner.

Puis, le commentaire explique que le vaccin anti-Covid contient "du graphène, et possiblement du squalène".

La vidéo se termine avec un bandeau noir et rouge sur lequel on peut lire : "Ce n'est pas un vaccin. C'est une arme biologique. #RESIST".

Les légendes des publications indiquent aussi que la scène se serait déroulée "devant le Vaxx Bus ASDA".

La vidéo a été relayée avec des descriptions similaires dans plusieurs autres Tweets, partagés plusieurs centaines de fois (ici, ici, ), et sur Facebook à d'autres dizaines de reprises (ici), et a été vue quelques milliers de fois sur le réseau social russe VK.

Le site "Business Bourse" a également consacré un article à ce sujet, lui aussi partagé quelques dizaines de fois sur les réseaux sociaux selon l'outil de mesure de l'audience sur Internet Crowdtangle.

Capture d'écran Twitter, réalisée le 29/10/2021
Capture d'écran Twitter, réalisée le 29/10/2021

 

 

Capture d'écran VK, réalisée le 29/10/2021
Capture d'écran du site "Business Bourse", réalisée le 29/10/2021

 

 

La vidéo et des allégations similaires ont aussi été partagées en anglais sur Facebook (ici ou ici), et Twitter (ici ou ).

Une vidéo de juillet 2020

Cependant, ces affirmations sont fausses.

A l'aide de l'outil InVid, on peut effectuer une recherche d'image inversée sur Google images, à partir d'une capture d'un moment de la vidéo, comme détaillé en dessous.

On retrouve ainsi la vidéo, identique, mais sans voix-off, partagée le 9 juillet 2020 par la chaine YouTube du quotidien britannique The Telegraph.

La description du reportage indique : "Un employé d'Asda (une entreprise de grande distribution présente au Royaume-Uni, ndlr) a été filmé en train de s'évanouir devant le Prince Charles lors d'une visite d'un centre de distribution de la chaîne de supermarchés. L'homme a reçu des soins médicaux et s'est senti suffisamment bien pour poursuivre la conversation avec le Prince Charles par la suite."

Le Prince Charles et son épouse Camilla avaient visité ce centre de distribution de la ville de Bristol, au sud-ouest de l'Angleterre, pour "remercier les principaux travailleurs pour leur rôle pendant la pandémie", avaient rapporté d'autres médias le 9 et le 10 juillet 2020, dont le tabloïd britannique Metro, ou The Royal Family Channel, qui relaie des informations liée à la famille royale britannique.

En français, l'information a été reprise par l'hebdomadaire Paris Match Belgique, ou encore par le site relayant des informations sur plusieurs familles royales "Histoires Royales".

L'une des photographies prise par l'AFP lors de cet événement, montre par ailleurs un homme de dos, qui semble être le même que celui qui s'est évanoui : il porte les mêmes vêtements noirs, les mêmes lunettes de soleil, a le crâne rasé et une posture similaire à celle de l'homme de la vidéo.

La chaîne de magasins a par la suite publié un communiqué relatant la visite de Charles et Camilla accompagné de photos.

Le début de la campagne de vaccination britannique

Le premier vaccin contre le Covid-19 à être approuvé au Royaume-Uni, celui de Pfizer-BioNTech, a été autorisé par l'agence de régulation britannique le 2 décembre 2020, soit cinq mois après l'incident.

Le 8 décembre 2020, la Britannique Margaret Keenan âgée de 90 ans, a été la première personne à recevoir le vaccin de Pfizer-BioNTech au monde, et la première occidentale à recevoir une dose de vaccin contre le Covid-19.

Elle avait alors été la cible de nombreuses fausses informations sur les réseaux sociaux, certains internautes l'accusant d'être une actrice, d'être décédée en 2008 ou d'avoir déjà été vaccinée contre le Covid-19 aux Etats-Unis, voire d'être décédée juste après son injection. Ces affirmations avaient été vérifiées par l'AFP et d'autres médias.

Le Prince Charles et son épouse Camilla ont quant à eux reçu leur première dose de vaccin anti-Covid début févier 2021, selon la presse britannique.

L'héritier au trône britannique a par ailleurs affirmé sa confiance en la campagne de vaccination et encouragé les gens à se faire vacciner à plusieurs reprises. En mars 2021, il avait signé une tribune dans le magazine "Future Healthcare Journal", regrettant certaines personnes ne souhaitent pas se faire vacciner.

Pas de graphène dans les vaccins

La voix-off de la vidéo affirme aussi qu'il y a "du graphène" dans les vaccins.

Le graphène est un nanomatériau (un composé constitué de minuscules particules) qui aurait des propriétés antibactériennes et antivirales.

"C'est un matériau issu du graphite, comme votre mine de crayon, qui est faite de graphite, et si vous n'en prenez qu’une feuille, c'est du graphène. Il n'a rien de mystérieux, ce sont des atomes de carbone reliés entre eux", avait expliqué à l'AFP en juillet Erik Dujardin, chercheur au Centre d'élaboration de matériaux et d'études structurales du CNRS à Toulouse, le 13 juillet.

La théorie selon laquelle il y aurait du graphène, ou de l'oxyde de graphène, un de ses dérivés, dans les vaccins anti-Covid est devenue au fil des mois un classique de la désinformation vaccinale et ont déjà fait l'objet de plusieurs articles de l'AFP, comme ici en juillet ou là en août.

Cette même idée a été vérifiée par d'autres médias de fact-checking dans le monde entier, comme ici ou .

Le Covid-19 au Royaume-Uni

Au 28 octobre, 49.838.202 premières injections, 45.627.499 secondes injections et 6.995.982 troisièmes doses de vaccins ont été administrées au Royaume-Uni, selon le site du ministère de la santé britannique.

Un peu plus de 67% de la population est ainsi vaccinée avec au moins deux doses.

Dans le pays, 8.936.135 cas et 140.206 décès liés au Covid ont été enregistrés depuis décembre 2019.

Evolution du nombre de cas de Covid-19 au Royaume-Uni
Evolution du nombre de décès liés au Covid-19 au Royaume-Uni

 

 

Dans le monde, la pandémie a fait au moins 4.979.103 morts depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles.

Traduction et adaptation :
VACCINS COVID-19