Attention, cette image montre une manifestation d'agriculteurs aux Pays-Bas 2019 et non en 2022

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.

Une photo montrant des tracteurs bloquant une route a été largement partagée par des internautes prétendant qu'elle montre des manifestations aux Pays-Bas en ce début février 2022. C'est pourtant faux : l'image illustrait déjà un article sur des agriculteurs manifestant contre des régulations environnementales avant le début de la pandémie, en 2019.

"Hier aux pays Bas - Pas un mot dans les médias", prétend un tweet partagé des centaines de fois depuis le 3 février, accompagné d'une photo montrant des tracteurs entourés de manifestants bloquant une route à double sens.

La même image a aussi été partagée deux jours plus tard dans un post publié par un autre compte, depuis suspendu. Avant d'être retirée, elle avait été relayée par des milliers d'internautes.

Capture d'écran Twitter, prise le 8/2/2022
Capture d'écran prise sur Twitter le 8/2/2022

 

 

La photo a aussi été partagée le 31 janvier dans un autre post avec la même légende et a été relayée par des internautes anglophones sur Facebook et Twitter (1, 2).

Pourtant, comme l'ont repéré certains tweets, la photo existe sur Internet depuis 2019.

Des manifestations contre des mesures de réduction des émissions d'azote en 2019

En effectuant une recherche d'image inversée, dont le principe est détaillé dans la vidéo ci-dessous, on peut retrouver de nombreuses occurrences de la photo, antérieures à 2022.

On peut notamment retrouver l'image dans un article, publié en octobre 2021 par l'équipe de vérification d'informations germanophone l'AFP. La photo avait alors été présentée de façon trompeuse comme montrant des manifestations contre les mesures sanitaires liées au Covid-19 aux Pays-Bas à ce moment-là.

Mais l'AFP avait alors retracé l'origine de l'image, jusqu'à un article publié le 18 décembre 2019sur le sitedu quotidien allemand "Ruhr Nachrichten" ("les nouvelles de la Ruhr" en français). La version initiale de cet article n'est plus en ligne, mais il en existe encore des versions archivées.

L'article indique que des agriculteurs néerlandais avaient bloqué une route avec des tracteurs, des camions et d'autres véhicules, près de la frontière allemande, le mercredi 18 décembre 2019.

Capture d'écran de l'article archivé de Ruhr Nachrichten, prise le 8/2/2022

On y retrouve bien la même image que celle partagée sur les réseaux sociaux, avec la description "les agriculteurs ont bloqué des autoroutes aux Pays-Bas". Le quotidien cite comme source une organisation d'agriculteurs appelée "Land schafft Verbindung".

La présidente de cette dernière, Maike Schulz-Broers, avait confirmé à l'AFP le 29 septembre 2021 que "la photo date effectivement de 2019 et a été prise par nos collègues néerlandais".

De nombreux agriculteurs protestaient alors aux Pays-Bas, avec le soutien de certains agriculteurs allemands, contre les exigences environnementales du gouvernement néerlandais. Celui-ci avait pris des mesures visant à réduire les émissions d'azote, notamment causées par l'élevage, à travers le lisier.

En octobre 2019, des agriculteurs avaient aussi manifesté sur des routes néerlandaises avec leurs tracteurs, déjà pour protester contre les mesures de réduction des émissions d'azote. Les agriculteurs avaient bloqué les routes d'accès à La Haye, provoquant des bouchons de plusieurs centaines de kilomètres, comme le détaillaient plusieurs médias (1, 2, 3).

Le "convoi de la liberté" au Canada

Cette image ressurgit sur les réseaux sociaux alors qu'au Canada, un convoi protestant contre l'obligation pour les camionneurs transfrontaliers de se faire vacciner contre Covid-19, qui est entrée en vigueur le 15 janvier au Canada et le 22 janvier aux États-Unis, s'est élancé fin janvier vers la capitale Ottawa.

Ce "convoi de la liberté" a été accompagné de larges manifestations contre les mesures sanitaires liées au Covid-19 ces derniers jours dans plusieurs villes canadiennes, dont Ottawa. Les 29 et 30 janvier, la police avait estimé que 15.000 personnes avaient manifesté devant le Parlement canadien. Le week-end des 5 et 6 décembre, les protestations se sont étendues à d'autres villes canadiennes, dont Toronto, Winnipeg, ou encore Québec.

Le 7 janvier, le Premier ministre canadien Justin Trudeau a ainsi exhorté les centaines de routiers bloquant le centre-ville de la capitale canadienne depuis plus d'une semaine à mettre un terme à leur mobilisation, alors qu'entre 400 et 500 camions bloquaient toujours le centre-ville d'Ottawa.

D'autres affirmations trompeuses au sujet de ces manifestations ont massivement circulé ces derniers jours sur les réseaux sociaux, et ont fait l'objet d'articles de vérification de l'AFP (ici, , ).

Traduction et adaptation :
COVID-19 VACCINS CLIMAT