Non, l'ambassadeur de France en Ukraine n'a pas démissionné

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.

Alors que l'Ukraine est la cible de nouvelles frappes russes, des internautes prétendent, le 18 octobre 2022, que l'ambassadeur de France en Ukraine aurait "démissionné", reprenant une allégation diffusée par une page Facebook appelée "RT Afrique". Mais c'est faux : l'ambassadeur Etienne de Poncins a démenti sur Twitter, et la porte-parole du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères a attesté qu'il était toujours en Ukraine à cette date. RT France a par ailleurs indiqué que la page Facebook relayant la démission n'était "pas associée" au média russe RT, interdit dans l'Union européenne depuis l'invasion de l'Ukraine.

"L'ambassadeur de France en Ukraine démissionne", affirme le 18 octobre une publication partagée plusieurs centaines de fois sur Facebook. La page qui publie ce message s'appelle "RT Afrique", assorti du logo du média russe.

"Après le déluge de feu russe qui s’est abattue sur Kiev la capitale de l’Ukraine, l’ambassadeur de la France a déposé sa démission et a quitté Kiev hier dit-il pour sauver sa vie", ajoute le texte.

Très vite, cette affirmation a été partagée plusieurs milliers de fois sur les réseaux sociaux (1, 2, 3).

Capture d'écran d'une publication Facebook de RT Afrique, réalisée le 19 octobre 2022.

Mais c'estfaux.

La page Facebook à l'origine de la fausse allégation se nomme RT Afrique, en référence au média russe, et arbore d'ailleurs un logo vert, similaire à celui d'RT. Toutefois, il est précisé qu'il s'agit de la page d'un "blog personnel", selon l'appellation que l'on peut lire dans son descriptif Facebook. Elle a été créée le 10 avril 2022 en Côte d'Ivoire et s'appelait à l'origine "RT Côte d'Ivoire" avant de changer son nom pour "RT Afrique" le 24 juillet 2022, toujours selon le descriptif disponible sur la page.

Ajoutant à la confusion, il existe une autre page Facebook, elle aussi appelée RT Afrique, créée le 21 mars 2022, également en Côte d'Ivoire. Elle se présente comme une "Page de relais d'informations et d'actualités pour RT Russia Today". Sur celle-ci, l'AFP n'a pas trouvé de message sur une supposée démission de l'ambassadeur de France en Ukraine.

Dans les deux cas, RT France affirme n'être en rien relié à ces pages.

"La page Facebook nommée RT Afrique à laquelle il est fait référence n’est associée en aucune manière avec RT. Cette page a usurpé l’identité du média RT", a indiqué RT France dans un mail à l'AFP le 20 octobre. "L'autre page que vous mentionnez n'est également en rien associée à RT", a ajouté la même source.

Dans l'Union européenne, RT et ses filiales, y compris RT France, est interdit de diffusion depuis le 2 mars 2022, suite à l'invasion russe de l'Ukraine.

Capture d'écran d'une page Facebook, réalisée le 19 octobre 2022.

 

Démenti de l'intéressé

Sur Twitter, l'ambassadeur Etienne de Poncins, a démenti la rumeur mercredi 19 octobre en réponse à un tweet (depuis supprimé) de Jean-Michel Cadenas, délégué départemental du Rassemblement National de la Mayenne : "Il s'agit d'une fakenews merci de la retirer immédiatement."

Il a par ailleurs publié des tweets les 18 et 19 octobre sur ses activités d'ambassadeur en Ukraine.

Anne-Claire Legendre, porte-parole du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, a également indiqué dans un tweet qu'Etienne de Poncins "n'a jamais quitté l'Ukraine".

Les personnalités politiques en Ukraine, cibles régulière de fausses informations

Selon la citation faussement attribuée à Etienne de Poncins, le président ukrainien Volodymyr Zelensky ne serait, lui non plus, "ici à Kiev", sous-entendant qu'il a quitté son pays.

Ce genre d'allégation ressurgit régulièrement depuis le début de l'invasion de l'Ukraine par la Russie et a fait l'objet de plusieurs articles de vérification, notamment de la part des Décodeurs du Monde ou de TF1 Info.

Sa femme, Olena Zelenska, a d'ailleurs aussi été accusée d'avoir fui la guerre pour se réfugier en France. Mais il s'agissait en réalité d'un photomontage comme expliqué dans notre article de vérification du 10 mars 2022.

Mi-octobre, l'ambassadrice des Etats-Unis en Ukraine, Bridget Brink, a, elle, été visée par des fausses informations selon lesquelles elle avait été arrêtée pour haute trahison. C'était également faux comme on peut le lire dans cet article d'Associated Press.

Le média RT suspendu dans l'Union européenne

Accusés d'être des instruments de "désinformation" du Kremlin, les médias Sputnik et RT (y compris sa version francophone RT France) ont été interdits de diffusion dans l'UE à partir du 2 mars 2022, à la télévision comme sur internet, à la suite d'un accord des Vingt-Sept peu après le début de la guerre.

Depuis le 20 octobre 2022, la plateforme américaine de diffusion de vidéos en ligne Odysee a également cessé de diffuser les contenus des médias russes RT France et Spoutnik à la demande du gouvernement français.

Mercredi 27 juillet, la justice européenne a rejeté la demande de la chaîne d'information d'annuler la suspension de sa diffusion. Dans sa décision, contre laquelle RT France a annoncé faire appel, le tribunal de l'UE explique notamment que l'"interdiction temporaire" de diffusion ne remet "pas en cause" la liberté d'expression "en tant que telle", contrairement à ce qu'affirmait le média d'Etat russe.

En représailles, Moscou a promis d'entraver le "travail des médias occidentaux" sur son territoire. Depuis le début de la guerre le 24 février, Moscou a déjà bloqué plusieurs sites de médias occidentaux (BBC, Die Welt, RFI, Deutsche Welle...) et de réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, et Instagram.

20 octobre 2022 Ajoute précision d'RT et arrêt de la diffusion de RT et Spoutnik sur Odysee
Conflit ukrainien-russe