Non, cette photo ne montre pas la femme de Volodymyr Zelensky à Nice après avoir fui l'Ukraine

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.

Une photo montrant la Première dame d’Ukraine Olena Zelenska sous le soleil "à Nice" circule abondamment sur les réseaux sociaux depuis vendredi 4 mars. Elle serait la preuve qu’elle a fui la guerre pour se réfugier en France. Mais le cliché est un photomontage. Il montre à l’origine la mannequin et styliste anglaise Kimberley Garner à Antibes lors du festival de Cannes en 2019, ont confirmé à l’AFP trois agences photos présentes ce jour-là.

"En pleine opération spéciale, la femme de Zelensky a été retrouvée à Nice" ; "Alors que l'Ukraine souffre, la femme de Zelensky est repérée à Nice, en France" : deux exemples (1,2) parmi tant d’autres d'affirmations qui circulent en plusieurs langues (1,2,3...) - dont le russe avec ce message sur Telegram vu plus de 200.000 fois - depuis vendredi 4 mars.

Capture d'écran réalisée sur Facebook le 10 mars 2022 ( François D'ASTIER)

Accompagnant systématiquement ces accusations de fuite, une photo d'une femme ressemblant à Olena Zelenska, la femme du président ukrainien Volodymyr Zelensky, marchant sous un soleil radieux, habillée d'un blazer blanc et d'un jean bleu clair. Un cadre qui contraste fortement avec les images de désolation en provenance d’Ukraine, près de deux semaines après le début de l'invasion du pays par l'armée russe.

Si son époux prend régulièrement la parole depuis la ville de Kiev dans des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux - et n’est lui non plus pas épargné par des rumeurs de fuite - la Première dame d’Ukraine n’a, elle, pas fait d’apparition en public. Toutefois, la photo utilisée en guise de preuve pour affirmer qu’elle aurait fui le pays est un photomontage.

Après avoir effectué une recherche d’image inversée sur le cliché grâce au moteur Yandex, sur une partie seulement de la photo, l’AFP a retrouvé une image quasiment similaire sur différents sites web, remontant à mai 2019 (1,2,3). Mais dans ces versions, le visage de la femme qui descend les marches est différent de celui d’Olena Zelenska.

En plus de la tête, qui a été remplacée, de nombreuses modifications ont été apportées au cliché original pour tromper les internautes et le moteur de recherche d'image inversée : la femme a été habillée d’un haut gris sous son blazer, un logo de marque sur une chaussure blanche a été effacé, un reflet dans la vitre en arrière-plan a été modifiée, tout comme la rambarde au premier plan, et un buisson a été ajouté.

Aucun doute toutefois, si l'on prête attention aux plis sur le blazer blanc et à la posture de la femme, il s'agit bien du même cliché, légèrement recadré.

Le cliché retouchée diffusée sur les réseaux sociaux

 

 

Festival de Cannes 2019

L’AFP n’a pas retrouvé la source du cliché original. Toutefois, sur les différents sites qui le diffusent en mai 2019 - sans crédit photo -, la femme qui descend les marches est présentée comme étant Kimberley Garner, une styliste et mannequin anglaise, au demi-million d'abonnés sur Instagram.

Une recherche par mots clefs sur Google (avec les mots "Kimberley Garner", "white blazer" et "may 2019") permet de trouver de nombreuses autres photos de Mme Garner dans une tenue similaire, le 21 mai 2019 lors d’un trajet entre les hôtels de luxe Martinez à Cannes et l’Eden-Roc à Antibes.

C’est notamment le cas de cet article du tabloïd britannique DailyMail qui affirme qu’elles ont été prises pendant le Festival de Cannes 2019. Sur le site d’actualité croate Jutarnji, il est également possible de trouver une photo qui semble avoir été prise quelques instants avant la photo que nous vérifions dans cet article. Elle est créditée à l'agence photo Mega Agency.

Capture d'écran du site croate Jutarni le 10 mars 2022 ( François D'ASTIER)

"Malheureusement, nous n'avons pas (la photo qui a été utilisée pour le photomontage, NDLR) dans nos archives, mais nous avons des photos prises à Antibes en 2019 où Kimberley porte exactement la même veste Chanel, un jean, des chaussures et le même sac Chanel", a expliqué à l’AFP une porte-parole dans un mail.

"La photo a été prise sur la terrasse de l’hôtel Eden-Roc (à Antibes, NDLR). Il y a énormément de paparazzi à Cannes pendant le Festival donc il est vraiment difficile de trouver celui qui a pris ces photos", a-t-elle ajouté, avant de transmettre une autre photo de Kimberley Garner, également prise le 21 mai 2019 sur la même terrasse.

L’AFP a également contacté le 8 mars 2022 Crystal Pictures et Abaca Press, deux autres agences photo qui possèdent des images de cette scène. "C’est bien Kimberley Garner à l’Eden Roc d’Antibes le 21 mai 2019", a confirmé à l’AFP le rédacteur en chef de Crystal Pictures Luis Sanchez, qui a transmis une photo de la mannequin dans une tenue similaire. "On a la même série, avec le même sac à main et la même veste blanche, prise au même endroit", a également dit Stéphane Lagadec, commercial à Abaca Press.

Capture d'écran réalisée sur la banque photo Profimedia le 10 mars 2022 ( François D'ASTIER)

Contactée par l’AFP par mail et Instagram, la styliste Kimberley Garner n’avait pas répondu. Mais elle avait diffusé sur son compte Instagram une “Story” en mai 2019 où elle est habillée dans la même tenue :

Capture d'écran réalisée sur Instagram le 10 mars 2022 ( François D'ASTIER)

"Massacre de civils"

Si Olena Zelenska n'a pas fait d'apparition publique depuis le début du conflit, la Première dame utilise régulièrement ses réseaux sociaux pour dénoncer les conséquences de l'invasion russe en Ukraine.

Dans une lettre ouverte aux médias internationaux, elle a qualifié mardi 8 mars l'intervention russe de "massacre de civils ukrainiens". "Ce qui s’est produit il y a juste un peu plus d’une semaine était impensable. Notre pays était en paix, nos villes et nos villages étaient plein de vie", a écrit dans cette lettre l’épouse du président ukrainien Volodymyr Zelensky. "L’agresseur pensait pouvoir mener une guerre-éclair contre l’Ukraine. Mais il a sous-estimé notre pays, notre peuple et leur patriotisme", a-t-elle dit.

Le 1er mars, elle avait déclaré dans un message sur Instagram qu'elle était "fier de vivre dans le même pays" que le peuple ukrainien. Olena Zelenska, 44 ans, a eu deux enfants avec Volodymyr Zelensky. Avant le conflit, elle a mené une campagne pour une amélioration de la nutrition dans les écoles du pays. Sollicitée par l’AFP le 8 mars pour savoir si elle se trouvait toujours à Kiev, la présidence ukrainienne n’avait pas répondu dans l'immédiat.

Conflit ukrainien