Non, les "normes de l'Union européenne" n'interdisent pas la vente de cerises de plus de 2 centimètres

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.

Des lots entiers de cerises feraient l'objet d'un énorme gaspillage alimentaire en raison de normes européennes de commercialisation particulièrement contraignantes, s'insurgent des internautes sur Facebook et Twitter. Illustrant leur propos avec la photo d'un conteneur de déchets rempli de cerises, ils affirment que ce fruit ne doit "pas faire plus de 2 cm" pour respecter "les normes" de l'Union européenne. C'est faux : les règlements applicables au sein de l'Union européenne n'imposent aucun calibre maximal pour les cerises commercialisées sur son territoire. La tendance commerciale actuelle, en France, prévoit en outre des calibres supérieurs à 2 cm, comme le confirme un syndicat de producteurs de cerises à l'AFP.

A en croire des publications Facebook partagées des centaines de fois (1, 2), et un tweet du 20 août relayé plus de 1.700 fois - depuis supprimé par son auteur et remplacé par un correctif -, les cerises commercialisées au sein de l'Union européenne feraient l'objet d'un énorme gaspillage alimentaire à cause de normes communautaires particulièrement contraignantes.

Ce texte s'appuie, en guise de preuve, sur la photo d'une benne à ordures remplie de cerises et de nombreux cageots et affirme qu'elles seraient "non conformes aux normes UE [de l'Union européenne]" pour une "histoire de taille", ces fruits ne devant "pas faire plus de 2 cm".

Capture d'écran réalisée sur Facebook le 22 août 2022.
Capture d'écran réalisée sur Facebook le 22 août 2022.

 

 

Cette affirmation n'est pas nouvelle : comme le montre une simple recherche de publications Facebook à partir de la même phrase, ce texte et cette photo circulent depuis plusieurs années sur les réseaux sociaux. Ils y ont notamment été partagés plus de 18.000 fois sur une publication Facebook datant du 2 juillet 2020.

La législation européenne n'impose aucun calibre maximal de cerise

L'occurrence la plus ancienne de la photo à laquelle l'AFP a pu remonter figure dans un article de mai 2017 du blog espagnol "Madres contra el paro", qui déplorait un tel gaspillage, sans mentionner la moindre norme européenne. Contacté par l'AFP, l'auteur du blog n'avait pas répondu à nos sollicitations avant la parution de l'article.

La porte-parole de la Commission Européenne pour l’agriculture, Miriam Garcia Ferrer, indique en revanche à l'AFP qu'"aucune législation européenne" n'"exige que les cerises aient un calibre inférieur à 2 cm".

Ce fruit est régi par la norme générale du règlement n°543/2011, qui ne prévoit aucun calibre minimal ou maximal, ce qui explique qu'il n'y ait "pas d'obligation de détruire des cerises trop petites" au niveau européen, comme le précise Miriam Garcia Ferrer.

Des cerises photographiées le 19 mai 2005 dans un verger à Céret, dans les Pyrénées-Orientales (archive) ( AFP / RAYMOND ROIG)

Deux normes distinctes mais sans taille maximale au sein de l'Union européenne

Tout en indiquant à l'AFP qu'il "n'existe pas de normes françaises", le ministère de l'Agriculture souligne que "la réglementation européenne laisse la liberté aux opérateurs d’appliquer la norme générale de commercialisation ou la norme développée dans le cadre de la CEE-ONU".

Cette norme de qualité commerciale de la Commission économique des Nations unies pour l'Europe (CEE-ONU) relative aux cerises ne prévoit pas non plus de calibre maximal.

"Le calibre minimal est de 20 mm pour les cerises de type Picota dans la catégorie « Extra » ; 22 mm pour les autres variétés dans la catégorie « Extra » ; 17 mm dans les catégories I et II", précise cette norme, qui prévoit pour toutes les catégories une "tolérance de 10 % au total, en nombre ou en poids, de cerises ne répondant pas aux exigences en ce qui concerne le calibrage".

"Plus la cerise est grosse, plus on va la vendre"

Joint par l'AFP, l'Institut national de l'origine et de la qualité (Inao) qui gère, en France, les produits sous signes de qualité, comme l'"IGP Cerise coteaux du Ventoux et "cerise Label Rouge", indique que, "dans les deux cas, des calibres minimum sont définis mais pas de calibre maximal." Ces seuils sont respectivement de 28 mm minimum pour les cerises Label Rouge et de 24 mm minimum pour les cerises des coteaux du Ventoux.

Contactée par l'AFP, Delphine Périès, productrice de cerises et co-présidente du Syndicat interprofessionnel de la cerise région Moissac (Sicrem), confirme que la tendance actuelle est plutôt à un calibre élevé : "Plus la cerise est grosse, plus on va la vendre, car le petit calibre n'est plus demandé par la clientèle. Nous travaillons la taille, justement pour obtenir du gros calibre plutôt que du petit."

CLIMAT