Non, cette purée à base de lait de riz ne guérit pas les douleurs sciatiques

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.

Une publication partagée des milliers de fois dans plusieurs pays d'Afrique francophone suggère qu'une potion à base de lait de riz, d'ail et de miel est capable de guérir les douleurs sciatiques. C'est faux, selon des rhumatologues contactés par l'AFP, qui expliquent que ce remède diffusé sur Facebook n'a aucun fondement scientifique et qu'il faut plutôt consulter rapidement un médecin en cas de sciatique, afin d'éviter des aggravations.

Cette publication, partagée plus de 33.000 fois depuis sa mise en ligne sur une page camerounaise en 2018, a été relayée depuis dans plusieurs groupes Facebook dédiés à la santé (1, 2, 3). 

Selon l'auteur du texte, voici les ingrédients à rassembler pour fabriquer le remède : "une tasse de lait de riz (ou de lait d'amande), 5 gousses d’ail et du miel".

Capture d’écran de la publication Facebook, réalisée le 23 août 2022

Pour obtenir la potion, poursuit l'auteur, "lavez et épluchez les gousses d'ail, puis écrasez-les dans un mixeur pour obtenir une purée. Vous pouvez faire la même chose en les écrasant avec un mortier ou un pilon. Maintenant, ajoutez le lait de riz et le miel et mélangez bien le tout".

La posologie recommandée dans cette recette consiste à consommer la purée tout au long de la journée pour soulager non seulement la douleur sciatique mais aussi renforcer le "système immunitaire". La potion est aussi censée aider "en cas de rhume, grippe, asthme, foie gras et toux". Ce remède "nettoiera également vos artères du cholestérol et préviendra une variété de problèmes cardiovasculaires", assure encore le texte.

La publication enregistre plus de 2.000 commentaires, parmi lesquels des remerciements mais aussi des questions concernant le lait de riz mentionné dans la recette.

Capture d’écran de la publication Facebook, réalisée le 23 août 2022

Malgré l'engouement de certains internautes pour ce remède "miracle", les rhumatologues contactés par l'AFP expliquent qu'il n'a aucune capacité à guérir les douleurs sciatiques.

"S'il est certain que l'inflammation tendino-musculaire ou osseuse peut être accentuée par la prise d’aliments pro-inflammatoires (comme le lait de vache, le gluten, les graisses…), en aucun cas la 'recette' alléguée, publiée sur Facebook, ne pourra 'guérir' une sciatique, car elle n'a aucun fondement scientifique", explique Catherine Wiart, médecin algologue et responsable d'un centre dédié au traitement de la douleur à l'Hôpital Fondation Adolphe de Rothschild à Paris.

Le professeur Jérôme Avouac, du service de rhumatologie de l'Hôpital Cochin à Paris, précise qu'il "est possible de guérir d'une douleur sciatique, surtout les formes aiguës de lombosciatiques" mais pas avec cette recette sur Facebook "qui ne repose sur un quelconque fondement scientifique".

"Les médicaments comme les anti-douleurs (paliers 1 à 3) et anti-inflammatoires, les infiltrations rachidiennes de corticoïdes, la kinésithérapie et parfois la chirurgie du rachis sont les traitements reconnus et approuvés contre les douleurs sciatiques", ajoute Jérôme Avouac.

Dangers des remèdes non testés

Le professeur François Rannou, chef du service de rééducation et de réadaptation de l'appareil locomoteur et des pathologies du rachis de l'Institut de rhumatologie de l'Hôpital Cochin à Paris, explique que "les sciatiques sont des douleurs neuropathiques, qui, dans la majorité des cas, sont dues à une irritation des nerfs L4-L5 ou L5-S1, souvent en relation avec une hernie discale foraminale ou une poussée d’arthrose inter apophysaire postérieure".

Ces douleurs sont très vives et doivent être examinées par un médecin qui effectuera un examen clinique neurologique complet afin de rechercher tout risque de complications et l'origine de l'irritation. En consultant rapidement un médecin, il est possible de guérir et d'éviter les formes graves des sciatiques qui pourraient nécessiter une chirurgie, insistent les spécialistes.

"Des recettes de cuisine comme celle publiée sur Facebook qui prétendent soigner les douleurs sciatiques nous rappellent que la médecine ne se pratique pas sur les réseaux sociaux. La prise de ces substances ou remèdes non testés et scientifiquement prouvés peuvent conduire à des insuffisances rénales", met en garde le professeur François Rannou.

La prise de tout médicament contre une poussée de sciatique doit se faire sous contrôle du médecin traitant pour éviter tout risque lié à la toxicité et aux effets secondaires potentiels des antalgiques et des anti-inflammatoires, préconise encore François Rannou.