Un drapeau flotte devant l'Opéra de Lviv, en Ukraine, le 20 mars 2020. ( AFP / YURIY DYACHYSHYN)

Le gouvernement ukrainien n'a pas conditionné le versement d'une aide de guerre à la vaccination anti-Covid

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.

En Ukraine, il faut être vacciné contre le Covid pour bénéficier d'une aide financière instaurée par le gouvernement en réponse à l'invasion russe, avancent des publications partagées depuis la mi-mars. C'est pourtant faux : présenter un schéma vaccinal complet n'est pas listé par le gouvernement ukrainien comme critère nécessaire au versement de cette indemnité. Cette aide est versée "sans condition" aux Ukrainiens habitants des zones touchées par les combats qui auraient perdu leur emploi à cause du conflit.

"Un représentant du gouvernement ukrainien annonce que les citoyens et entreprises qui ont perdu leur travail, leurs économies et leurs affaires, pourront bénéficier d’une aide gouvernementale (...) La vaccination est aussi obligatoire pour recevoir la ou les sommes", prétend un texte viral.

Capture d'écran prise le 05/04/2022 sur le site Réseau International

Il a été repris sur plusieurs blogs comme Réseau International, Planètes360 ou encore cv19 suscitant de nombreux commentaires indignés.

Une confusion autour d'une application gouvernementale

La Russie a lancé le 24 février une offensive militaire en Ukraine, provoquant l'exil de 4,2 millions d'Ukrainiens, selon les chiffres du Haut commissariat aux réfugiés.

Au total, plus de 10 millions de personnes ont dû quitter leur foyer soit en traversant la frontière pour trouver refuge dans les pays limitrophes, soit en trouvant refuge ailleurs en Ukraine.

Carte d'Ukraine situant les couloirs humanitaires permettant l'évacuation des civils, au 5 avril ( AFP / Cléa PÉCULIER, Sophie RAMIS)

La situation humanitaire en Ukraine s'aggrave de jour en jour, a alerté le Programme alimentaire mondial des Nations Unies le 1er avril, alors que l'invasion russe a eu un impact très important sur l'économie du pays.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé le 3 mars 2022, la mise en place d'une aide financière pour les travailleurs ukrainiens qui auraient perdu leur emploi à cause du conflit.

Dans les publications virales, la photo qui illustre l'article de blog est celle de Denys Chmyhal, le Premier ministre ukrainien, lors d'un discours qu'il a prononcé le 6 mars 2022.

Dans cette allocution, il détaille les modalités de cette nouvelle aide, expliquant qu'il s'agit d'un versement unique de 6.500 hryvnias (environ 200 euros) pour les citoyens affectés par l'invasion russe.

La vidéo de ce discours, sous-titrée en anglais, a été publiée par le média UATV sur sa chaîne YouTube officielle et est visible ci-dessous.

A partir de 2'00, Denys Chmyhal explique que "dans le cadre de ce programme, chaque employé, chaque entrepreneur, qui a perdu son emploi pendant la guerre, recevra 6.500 hryvnias".

"Le programme fonctionnera de manière analogue aux paiements pour la vaccination, c'est-à-dire via l'application Diya", ajoute-t-il ensuite.

C'est cette phrase qui a créé une confusion et amené de nombreux internautes à penser, à tort, qu'être vacciné contre le Covid-19 serait un prérequis pour bénéficier de cette indemnité.

Diya est une application mobile ukrainienne qui permet aux Ukrainiens d'accéder à plusieurs services gouvernementaux.

C'est par le biais de cette plateforme que le gouvernement ukrainien a versé le 19 décembre 2021 une rémunération controversée de 1.000 hryvnias (environ 30 euros) aux Ukrainiens ayant reçu deux doses de vaccins anti-Covid.

Les personnes vaccinées pouvaient ensuite dépenser cette somme pour un abonnement dans une salle de sport, pour aller au cinéma, au théâtre, au musée ou encore pour se payer un voyage par train ou par avion à l’intérieur du pays.

Si dans son allocution le Premier ministre ukrainien explique que le versement de l'indemnité de guerre passera par la même plateforme gouvernementale que celle qui permettait la rémunération promise pour la vaccination, il ne dit en revanche jamais que cette aide serait conditionnée à la vaccination et ne fait pas d'autres références aux vaccins anti-Covid dans son discours.

En annonçant cette aide le 3 mars 2022, Volodomyr Zelensky, n'avait pas non plus mentionné de critère de vaccination obligatoire pour les personnes souhaitant bénéficier de cette aide.

"Là où se déroulent les combats, chaque employé, chaque entrepreneur, chaque citoyen ukrainien à qui la Russie a retiré la possibilité de travailler, recevra six mille cinq cents hryvnias sans aucune condition", avait indiqué le chef d'Etat dans un communiqué.

La page du gouvernement ukrainien, qui détaille la manière dont les habitants peuvent recevoir le versement de cette aide, ne fait pas non plus référence aux vaccins anti-Covid.

Elle indique que les personnes qui ont déjà perçu une rémunération pour s'être fait vacciner sont éligibles à la subvention de guerre.

Le texte explique que les paiements seront versés par le biais du programme "ePidtrymka", qui se traduit par "eSupport". Ce programme était celui utilisé pour verser la rémunération aux doubles vaccinés, avant la suspension de ce programme le 1er avril.

Un administrateur de la page Facebook de l'application Diya le 18 mars 2022 a indiqué que le support "ePidtrymka" avait été mis à jour pour servir, désormais, au versement de l'allocation chômage pendant le conflit.

Capture d'écran prise le 30 mars 2022 sur Facebook

A la date du 28 mars 2022, un message publié sur la page Facebook officielle de l'application Diya indique que 2,7 millions d'Ukrainiens ont reçu l'aide de 6.500 hryvnias lancée par le gouvernement ukrainien dans le cadre de ce programme.

5 avril 2022 Ajoute formulation complétée dans le titre
Traduction et adaptation :
COVID-19 VACCINS