( AFP / GEOFFROY VAN DER HASSELT)

Une douche par semaine pour réduire la dépendance au gaz russe : attention à cette fausse recommandation de Barbara Pompili

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.

Massivement relayé sur les réseaux sociaux, un tweet attribué à la radio RTL assure que la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, aurait incité les Français à se limiter à "une douche par semaine et à l'eau froide" pour réduire les importations de gaz russe. Il s'agit toutefois d'une infox : cette publication repose sur un montage et des déclarations tronquées de la ministre à la radio. RTL confirme par ailleurs à l'AFP ne jamais avoir diffusé un tel tweet.

Une ministre incitant les Français à se limiter à "une douche par semaine et à l'eau froide" afin de réduire les importations de gaz russe ? C'est ce que prétend une publication partagée plusieurs centaines de fois sur Facebook et plus de 2.500 fois sur Twitter depuis le 18 mars.

A en croire cette publication, relayée sous forme de capture d'écran d'un tweet reprenant les codes et le logo de RTL, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili aurait tenu les propos suivants : "Si tous les français se limitent à une douche par semaine et à l’eau froide, ça fera 20% d’importations de gaz russe en moins, c’est énorme."

"Une douche par semaine et à l eau froide !!! Bienvenus dans la France de @EmmanuelMacron", commente l'auteur de la publication, qui appelle les internautes à "ouvrir les yeux" et à réfléchir "avant de voter comme les médias vous le demande (sic) !"

Certains internautes s'interrogent sur la fiabilité de la publication mais de nombreux autres prennent les déclarations supposées de la ministre au sérieux et font part de leur indignation.

Il s'agit toutefois d'une infox : cette publication repose sur un montage et le détournement de propos de Mme Pompili qui a, en réalité, appelé les "foyers européens" à baisser la température de leur logement d'un degré. Contacté par l'AFP, RTL confirme ne pas avoir publié un tel tweet et indique que les propos prêtés à la ministre n'ont été diffusés "ni à l'antenne, ni sur Twitter".

Un tweet détourné

Sur la publication, aucune date ne précise quand Barbara Pompili aurait pris la parole sur RTL pour inciter les Français à "se limiter à une douche par semaine et à l'eau froide." Dans le dos de la ministre, l'inscription "RTL MATIN 7H - 9H30" laisse toutefois supposer que ces propos auraient été tenus lors de la matinale d'Yves Calvi.

Le 14 mars, quatre jours avant la publication de la fausse publication, la ministre a bien été l'invitée de cette matinale et plusieurs tweets postés sur le compte officiel de RTL France rendent compte de cette interview, accompagnés d'extraits vidéo.

L'un d'entre eux ressemble en tous points à celui qui figure dans la capture d'écran de la fausse publication, à une différence près : le texte d'origine a été modifié.

Dans le vrai tweet, la ministre n'appelle ainsi pas les Français à se doucher une fois par semaine et à l'eau froide mais incitent les "foyers européens" à réduire la température de leur logement afin de limiter la dépendance aux importations énergétiques russes.

L'impact qu'aurait une telle mesure a lui aussi été détourné : 10% d'importations de gaz russe en moins dans la vraie publication (à gauche), 20% dans le faux tweet (à droite) :

Capture d'écran réalisée sur Twitter le 21/03/2022 ( AFP / )
Capture d'écran réalisée sur Twitter le 21/03/2022 ( AFP / )

 

 

Jointe par l'AFP, la direction de la communication de RTL a confirmé ne pas être "à l'origine de ce contenu" véhiculant des propos qui n'ont été diffusés "ni à l'antenne, ni sur Twitter".

Pendant cette interview, la ministre de la Transition écologique a bien annoncé le lancement d'une "campagne de communication pour inciter aux petits gestes" sans jamais toutefois recommander une seule douche hebdomadaire.

Le faux tweet a toutefois pu être pris au sérieux au moment où l'Union européenne, qui a déjà pris un arsenal de sanctions économiques contre la Russie, veut limiter ses importations énergétiques russes, parfois en mettant la population à contribution.

Dans cette optique, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire avait ainsi appelé la population française à "faire un effort" en matière de consommation d’énergie sur le plateau de BFMTV, le 7 mars.

A l'approche de l'élection présidentielle, les propos de responsables politiques sur l'énergie sont par ailleurs régulièrement détournés via des montages et trucages, comme ce fut le cas avec une citation parodique sur le prix de l'essence attribuée à la ministre déléguée à l'Industrie Agnès Pannier-Runacher.

Des prix de l'énergie qui flambent

De fait, ce trucage est partagé sur les réseaux sociaux à l'heure où les Français, et plus largement les Européens, s'inquiètent de la hausse brutale des prix du gaz et du pétrole entraînée par le déclenchement du conflit russo-ukrainien.

Pour protester contre la flambée des prix des carburants, plusieurs blocages de dépôts pétroliers et de raffineries ont d'ailleurs de nouveau eu lieu en France lundi 21 mars, de la Normandie à la Corse.

L'enveloppe de 400 millions d'euros d'aides aux transporteurs routiers et la remise de 15 centimes par litre de gazole annoncées par le gouvernement n'avait pas suffi à apaiser la colère des manifestants.

Des manifestants se tiennent près de camions bloquant l'échangeur de Guilberville en Normandie, dans le cadre d'une mobilisation contre la hausse des prix du carburant, le 21 mars 2022. ( AFP / SAMEER AL-DOUMY)
Conflit ukrainien