Attention, cette vidéo ne montre pas des armes antichars russes : c’est un film d’animation

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.

Une vidéo d'impressionnantes armes antichars supposée illustrer la "puissance de feu russe" a été partagée plusieurs milliers de fois sur Facebook. C'est faux : il s’agit en réalité d’une vidéo d’animation sans aucun lien avec l'armée russe et conçue par par un designer spécialisé dans la modélisation.

De nombreuses images et vidéos sur les réseaux sociaux vantent la puissance militaire de la Russie depuis le début de son invasion de l’Ukraine le 24 février. Parmi elles, une vidéo montre des armes antichars censées appartenir à la Russie et illustrer sa "puissance de feu".

Capture de la publication Facebook, réalisée le 10 mars 2022 ( SUY Kahofi)

Depuis sa publication le 1er mars, cette vidéo de 3'30 a été visionnée plus de 534.000 fois et fait l'objet de 5.200 partages.

Elle se compose de deux séquences montrant le déploiement d’armes antichars depuis un avion.

La première montre un largage de projectiles qui se logent dans la terre pour ensuite déployer des armes à feu qui tirent sur des chars lorsqu’ils s'approchent. Dans la seconde séquence, on assiste au largage de drones terrestres camouflés pour combattre des chars au sol.

Les avis sont plutôt partagés dans les centaines de commentaires qui accompagnent la publication. Certains internautes sont fermement convaincus que cette vidéo est fausse, d’autres applaudissent la technologie militaire russe.

Capture d’écran de la vidéo montrant un drone terrestre, réalisée le 10 mars 2022

Selon le rapport "Military Balance" de l'International Institute for Strategic Studies (IISS), l'armée russe compte notamment 900.000 soldats, 2 millions de réservistes, près de 3.000 chars et 1.846 avions, 832 hélicoptères et 51 sous-marins.

Mais les armes antichars présentées dans cette vidéo ne font pas partie de cet arsenal pour une raison simple : il s'agit d'une vidéo d'animation imaginant ce que pourraient être les armes du futur, explique à l'AFP son auteur, le designer Dahir Semenov.

Extrait d’une vidéo d’animation

Une recherche d’images inversées grâce à l’outil InVID-WeVerify a permis d'en retrouver l’origine : c’est est en réalité une vidéo d’animation en 3D qui date de 2016 et qui a été créée de toutes pièces sur ordinateur.

Son auteur est l’ingénieur Dahir Semenov, un designer et inventeur russe spécialisé dans la modélisation. Dirigeant l’entreprise turque Dahir Insaat qu’il a créée il y a 16 ans, il conçoit des engins futuristes et imagine à travers ses créations la vie dans le futur. L'entreprise réalise également des modèles et vidéos d’animation pour des constructions, projets d’aménagement et divers moyens de transport.

Contacté par l’AFP, Dahir Semenov indique que la vidéo a été publiée par son entreprise en 2016 sur YouTube. Elle est ensuite relayée la même année sur Dailymotion et plusieurs autres comptes YouTube (1,2,3,4).

"Ce n’est pas une vraie arme, c’est juste un concept d'ingénierie", explique Dahir Semenov. Il précise qu’il s’agit d’un exercice de créativité pour montrer ce que pourraient être les armes militaires dans le futur.

"Je ne pense pas qu’il existe de telles armes en Russie", indique l’auteur de la vidéo, qui tient à souligner que son concept d’ingénierie n’a pas été commandée par Moscou. Il explique être né et avoir grandi en Russie mais que la société qu’il a créée est basée en Turquie. "Je n’ai rien à voir avec la Russie", dit-il.

Cette position est également celle soutenue par Guy Martin, le rédacteur en chef du site sud-africain defenceWeb spécialisé dans les domaines de la défense et de la sécurité.

"La vidéo ressemble soit à un jeu vidéo, soit à une vidéo de marketing fantaisiste. Pour autant que je sache, ces armes ne sont pas en production et ne sont certainement pas utilisées par la Russie ou l'Ukraine", indique Guy Martin.

Il précise que, sur la vidéo, "les avions qui larguent (ces armes antichars) sont des C-5 Galaxie de l'armée de l'air américaine, que la Russie n'exploite évidemment pas, et on les voit détruire des chars américains, israéliens et allemands. En résumé, la Russie ne possède certainement pas ces armes, et je doute même de leur existence".

L’AFP a déjà eu à vérifier une publication utilisant cette même vidéo d’animation. En 2018, elle avait été largement partagée sur Facebook et présentée comme étant un système antichar de haute technologie pakistanaise, ce qui était tout aussi faux.

Ces dernières semaines, des animations tirées de jeux vidéos tels que Arma 3 et DCS World ont également été faussement présentées comme des preuves de la puissance militaire russe, qui a déployé une partie de son arsenal en Ukraine.

Selon les Nations Unies, plus de 2,5 millions de personnes ont fui l'Ukraine. Le maire de Kiev, Vitali Klitschko, a indiqué que la moitié de la population de l'agglomération a fui la capitale ukrainienne.

L’Union Européenne qui s’inquiète de la dégradation de la situation humanitaire a condamné le bombardement d’une maternité à Marioupol, parlant d’un "crime de guerre odieux", par la voix du vice-président de la Commission, Josep Borrell.

Conflit ukrainien