Des tests Covid "déjà positifs" en provenance de Chine ? Il s'agit d'écouvillons de contrôle

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

Des publications partagées des milliers de fois depuis fin décembre affirment, photo à l'appui, que des laboratoires reçoivent des tests antigéniques "déjà classés positifs et négatifs" en "provenance de Chine". L'image montre en réalité des emballages d'écouvillons* de contrôle fournis par le groupe pharmaceutique Abbott à ses clients afin qu'ils puissent contrôler que les tests sont fonctionnels et mieux interpréter leurs résultats.

"Ces tests viennent de la Chine. Pourquoi il y en a qui sont écrits en rouge POSITIVE CONTROL et d'autres sont en vert NEGATIVE CONTROL ?", s'interroge l'auteur de l'une des ces publications.

"Le MENSONGE devient de plus en plus GROS", répond un internaute dans les commentaires. D'autres s'étonnent de la présence, sur l'emballage comportant l'inscription "contrôle positif", d'un pictogramme synonyme de danger biologique (voir le cercle rouge sur l'image ci-dessous).

Capture d'écran Facebook prise le 30/12/2020

Des posts Facebook similaires circulent en anglais et en allemand notamment.

Pour autant, ces publications ne sont pas la preuve d'un "mensonge" : les emballages visibles sur l'image sont ceux d'"écouvillons de contrôle" fournis par le groupe pharmaceutique américain Abbott afin de permettre à ses clients de contrôler le bon fonctionnement de ses tests antigéniques Panbio et de les aider à interpréter les résultats.

"Chaque kit de tests contient un écouvillon positif et un écouvillon négatif afin de s'assurer que le test fonctionne correctement. Ces écouvillons de contrôle ne sont pas utilisés lors des tests effectués sur les patients", a expliqué mercredi 30 décembre à l'AFP Alesia Scott, une porte-parole d'Abbott.

"Il s'agit d'une procédure standard pour la plupart des tests de diagnostic rapides à travers le monde", a-t-elle ajouté.

La présence de ces deux "écouvillons de contrôle" est bien mentionnée dans la fiche produit des tests Panbio.

Capture d'écran de la fiche produit du test PanBio disponible sur le site d'Abbott

"Les bonnes pratiques de laboratoire suggèrent l'utilisation de contrôles positifs et négatifs pour veiller à ce que les réactifs de test fonctionnent et que le test soit correctement effectué", peut-on également lire sur la notice d'utilisation des tests Panbio, consultable ici.

"Les fabricants fournissent des contrôles positifs et des contrôles négatifs pour vérifier que la technique a bien marché. Si la technique a bien marché, le contrôle positif doit donner un résultat positif et le contrôle négatif, un résultat négatif", confirme Liliane Grangeot-Keros, virologue et secrétaire perpétuelle de l'Académie nationale de pharmacie, qui qualifie les publications Facebook susmentionnées de "fake news".

Un employé d'un laboratoire médical réalise un prélèvement nasal à l'aide d'un écouvillon à Paris, le 04/09/2020

Cette procédure est "normale", "absolument standard", abonde le virologue Bruno Canard, directeur de recherche au CNRS à Aix-Marseille. 

Quand un laboratoire reçoit des tests, "il y a des tests non utilisés et il y a deux tests de contrôle [un négatif et un positif] qui servent de références et qui ne vont pas être utilisés. Ils sont uniquement là en référence", pour être sûr que les tests sont fonctionnels, et pour aider à interpréter les résultats des tests réalisés sur les patients, explique-t-il.

Le centre hospitalier de Niort explique lui aussi cette procédure dans un guide d'utilisation des tests antigéniques Panbio commercialisés par Abbott.

Capture d'écran du site guidelabo.ch-niort.fr prise le 30/12/2020

"Afin de contrôler le kit réactif, un contrôle négatif et un contrôle positif (écouvillons fournis dans chaque coffret) sont réalisés à chaque ouverture d'un nouveau lot de coffret", peut-on lire à la page 5.

Quid, par ailleurs, du pictogramme synonyme de danger biologique visible sur l'écouvillon de contrôle positif (voir capture d'écran de la publication Facebook en tête de l'article), et qui suscite des interrogations chez certains internautes ?

"L'écouvillon de contrôle positif contient une protéine nucléocapside recombinante (modifiée en laboratoire) du Sars-Cov-2, qui n'est pas contagieuse. Cela est précisé sur les instructions fournies avec les tests. Ce pictogramme, imposé par la réglementation, signifie que le produit contient un composant biologique, mais cela ne signifie pas que l'écouvillon de contrôle positif Panbio contient du matériel contagieux ou infectieux", répond la porte-parole du groupe pharmaceutique américain.

*sortes de longs cotons-tiges utilisés pour les prélèvement nasaux
Rémi Banet
CORONAVIRUS