En Algérie, les passagers d'un bus désinfecté en raison de la pandémie de Covid-19 à la station de bus de Kherrouba à Alger, le 16 mars 2020. (AFP / Ryad Kramdi)

Retenir son souffle ne permet pas de détecter si une personne est atteinte du Covid-19 selon l’OMS

Des messages partagés sur les réseaux sociaux et les messageries privées dans de nombreux pays prétendent qu’un simple test respiratoire permet de détecter le nouveau coronavirus et que boire de l’eau régulièrement "tue les virus". C’est faux. Seul un test en laboratoire permet de détecter le virus, que l’eau ne "tue" pas, affirment l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et plusieurs experts interrogés par l’AFP.

"Un simple test de connaissance de Corona en seulement dix secondes sans examen par un médecin ou laboratoire, que personne n’a encore connu", annonce la publication, partagée ici plusieurs centaines de fois sur Facebook depuis le 11 mars.

Capture d'écran d'une publication Facebook réalisée le 17 mars 2020.

"Si vous parvenez à expirer sans toux, inconfort, fatigue et raideur dans la poitrine, cela prouve qu’il n’y a pas de fibrose pulmonaire et cela indique en fait qu’il n’y a pas de virus!", poursuit le message, affirmant par ailleurs que la période d’incubation du Covid-19 peut atteindre 28 jours et que boire de l’eau toutes les 15 minutes permet de "tuer" le virus.

Des messages similaires ont également circulé sur les réseaux sociaux en anglais, arabe, espagnol et portugais et via les messageries instantanées dans de nombreux pays. 

Capture d'écran d'une publication Facebook réalisée le 12 mars 2020.

Toutefois, ces informations n’ont aucun fondement, selon l’OMS et plusieurs autres experts contactés par l’AFP.  

Une période d’incubation entre 1 à 12,5 jours

Alors que le message indique qu'une personne infectée "peut ne montrer aucun signe d'infection pendant plusieurs jours" et que la période d'incubation du virus peut aller jusqu'à 28 jours, l’OMS dément. 

Consulté par l'AFP, Tarik Jasarevic, un porte-parole de l'OMS, a confirmé qu'une personne infectée peut effectivement ne pas présenter de symptômes pendant plusieurs jours, mais que cette période n'atteint pas 28 jours.

"Les estimations actuelles indiquent que la période d'incubation, c'est-à-dire le temps entre le moment où un patient est infecté et l'apparition des symptômes, varie de 1 à 12,5 jours, la médiane se situant entre 5 et 6 jours", a-t-il expliqué. 

Il rappelle que "l'OMS recommande un suivi de 14 jours pour les personnes qui ont eu des contacts avec des cas confirmés [du virus]".

Retenir son souffle : une preuve de bonne santé ? 

Selon les publications partagées sur les réseaux sociaux, si une personne arrive à retenir sa respiration sans gêne pendant 10 secondes, "cela prouve qu’il n’y a pas de fibrose pulmonaire et cela indique en fait qu’il n’y a pas de virus !".

"Rien ne prouve" qu'il s'agit d'une technique valable pour diagnostiquer le nouveau coronavirus, répond M. Jasarevic.

De son côté, Fernando De la Hoz, épidémiologiste et professeur à l'Université nationale de Bogota (Colombie), ajoute que la fibrose est une maladie qui n'a rien à voir avec le coronavirus. "C'est une maladie pulmonaire qui se présente avec une exposition chronique, parfois pendant des années, aux polluants industriels", a-t-il expliqué aux journalistes de l’AFP en Amérique latine. 

"Dans une infection aiguë comme celle provoquée par le coronavirus, il n'y a pas assez de temps pour que le patient développe une fibrose. Il peut cependant développer une pneumonie", a précisé le spécialiste.   

Contactée par l'AFP, la Dr Karla Ronchini, experte en maladies infectieuses basée à Rio de Janeiro (Brésil), exclut cette technique pour diagnostiquer la "fibrose" ou d'autres maladies pulmonaires. 

"Il n'y a rien que les gens puissent faire pour savoir s'ils sont infectés, sauf se faire tester" en laboratoire, affirme la spécialiste.

Les autorités sanitaires internationales conseillent simplement de surveiller sa température deux fois par jour ainsi que l’apparition de symptômes d’infection respiratoire (toux, difficultés à respirer…).

Boire de l’eau ne chasse pas le virus

"Vous devez également vous assurer que votre bouche et votre gorge sont humides et non sèches ! Buvez une tasse d’eau au moins une fois toutes les 15 minutes" pour le chasser vers l’estomac où "l’acidité tue les virus !", prétendent les publications mensongères. 

Toutefois, selon le porte-parole de l’OMS, il n’y a "aucune preuve" que ces recommandations soient efficaces.  

Selon le Dr Manuel Vargas, virologue de l'Université catholique de Louvain et professeur à l'Université nationale de Bogota (Colombie), il "n'est pas possible de laver un virus" comme le suggèrent certaines publications, car ce sont des agents microscopiques qui se trouvent "à l'intérieur d'une cellule et aucun lavage ne peut y parvenir". 

Il n'y a pas non plus de preuve que les acides gastriques peuvent tuer le nouveau coronavirus, souligne le Dr Vargas. "On ne sait pas encore si la structure du virus est capable de résister aux acides de l'estomac", a-t-il déclaré à l'AFP. 

Le site de l'OMS indique que "les moyens les plus efficaces de se protéger et de protéger les autres contre le Covid-19 sont de se laver les mains fréquemment, de se couvrir la bouche avec le coude ou un mouchoir en papier en cas de toux, et de garder une distance d'au moins un mètre avec les personnes qui toussent ou éternuent".

Le nouveau coronavirus, qui a fait plus de 7.000 morts dans le monde au 17 mars 2020, continue de susciter un flot ininterrompu de fausses informations largement relayées sur les réseaux sociaux, dans le monde entier. 

AFP Factuel a déjà vérifié plusieurs dizaines de fausses informations sur le sujet (articles à lire ici).

Traduit et adapté par Salsabil Chellali.