Des médecins de l'Institut Pasteur de Dakar, le 3 février 2020 (Seyllou / AFP)

Non, les personnes noires ne sont pas plus résistantes au coronavirus

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

De nombreuses pages Facebook ont affirmé qu’un ressortissant camerounais avait été guéri du coronavirus car les anticorps d’une personne noire seraient "trois fois plus forts" que ceux d’une personne blanche. Si un jeune étudiant camerounais a effectivement quitté un hôpital chinois guéri, l’Institut Pasteur de Dakar, un des deux laboratoires de référence en Afrique pour le coronavirus, assure que rien ne prouve que les personnes noires sont plus résistantes au virus que les personnes blanches. 

(Capture d'écran Facebook datée du 12 février 2020)

“Chers Africains soyons fiers de nous, soyons fière de notre peau noire, notre sang qui a les globules très fort pour combattre contre certaines maladies. #SENOU est un jeune camerounais étudiant en Chine récemment atteint du #Coronavirus il est sorti de l'hôpital ce matin guéri du virus. Les médecins Chinois ont confirmé qu'il est resté en vie parce qu'il a la peau noire, les anticorps d'un Noir sont 3 fois forts, puissant, et résistant que celui d'un Blanc”.

L'affirmation provient d’une publication Facebook postée le 10 février par la page camerounaise Bella, et ayant récolté près de 1.500 partages depuis sa mise en ligne.

Elle a été relayée dans plusieurs autres pays d'Afrique francophone (Sénégal, Mali, Côte d'Ivoire, République Centrafricaine...)

Un étudiant camerounais a-t-il été infecté par le coronavirus ?

Ces publications font référence à la guérison de Pavel Daryl Sem Kenou, étudiant camerounais âgé de 21 ans admis en soins intensifs au début du mois de février à l’hôpital de Jengzhou, capitale de la province du Henan, en Chine. Un reportage vidéo de la BBC Afrique diffusé le 3 février s’était fait l’écho de l’admission du jeune homme à l’hôpital. 

Selon l’Agence Cameroun Presse, le jeune homme est sorti guéri de l’hôpital le 10 février. Une information confirmée par l’ambassade de Chine au Cameroun, qui, sur son compte Twitter officiel, a indiqué le 11 février que le jeune homme était “complètement guéri”.

Si un étudiant camerounais a bel et bien été infecté par le coronavirus avant d’en être guéri, ce n’est pas grâce à sa couleur de peau.

“C’est une rumeur, soutenue par aucune évidence scientifique. La race et la génétique n’entrent pas en ligne de compte dans la guérison du virus, et les personnes noires ne possèdent pas plus d’anticorps que les personnes blanches. C’est une fausse information comme il en circule beaucoup à propos de cette infection”, affirme le professeur Amadou Alpha Sall, administrateur général de l’Institut Pasteur à Dakar - l’un des deux établissements de référence sur le continent africain pour diagnostiquer le coronavirus

Depuis son apparition en décembre dans la ville de Wuhan, dans le centre de la Chine, le coronavirus SARS-Cov2 a contaminé plus de 44.000 personnes et fait au moins 1.113 morts dans la partie continentale du territoire chinois, selon le dernier bilan annoncé par les autorités.

Hors de la Chine, y compris les régions autonomes de Macao et de Hong Kong, près de 500 cas de contamination ont été confirmés dans une trentaine de pays et territoires. L'Afrique n'a à l'heure actuelle pas été touchée.

Edit du 14 février 2020:
corrige la date du tweet de l'ambassade de Chine au Cameroun (11 février et non 11 décembre)
Anne-Sophie Faivre Le Cadre