Non, ce vaccin animal ne prouve pas que le nouveau coronavirus existe depuis des années

Des publications Facebook en plusieurs langues affirment que le Covid-19 existe depuis longtemps en montrant une photo de vaccin animal portant la mention "coronavirus".  C'est trompeur : le coronavirus affectant le bétail est différent du virus apparu il y a quelques mois en Chine, pour lequel il n'existe aucun vaccin.

"Les Etats-Unis ont vacciné du bétail contre le coronavirus depuis des années, pourtant les médias affirment qu'il est récent et qu'il va vous tuer", peut-on lire en anglais dans une publication Facebook du 13 mars.

Des publications quasi-identiques existent en espagnol, mais également en français, partagées des centaines de fois en quelques jours.

(capture d'écran réalisée sur Facebook le 20 mars 2020)

Le vaccin bovin montré dans les différentes publications est le ScourGuard 4K, fabriqué par Zoetis, une entreprise pharmaceutique vétérinaire américaine. Il n'a aucun lien avec le nouveau coronavirus.

Ce vaccin ne peut d'ailleurs pas être utilisé sur les humains pour se protéger du Covid-19, a expliqué Christian Lood, porte-parole de Zoetis, dans un mail à l'AFP.

"Le ScourGuard 4K sert à la vaccination de vaches enceintes pour aider à prévenir la diarrhée causée par le coronavirus bovin", a-t-elle ajouté.

"Les coronavirus sont une grande famille de virus qui peuvent infecter différentes espèces", a détaillé à l'AFP Stephen Cole, professeur de microbiologie à l'université de médecine vétérinaire de Pennsylvanie (Etats-Unis).

"Le nom scientifique du virus qui provoque le COVID-19 est SARS-Cov-2, tandis que le coronavirus pour lequel sert le vaccin sur les publications est appelé BCV ou BCoV", a-t-il ajouté. 

"Ce sont deux virus différents et, du coup, un tel vaccin ne fonctionnerait pas" sur les humains, a assuré M. Cole 

Selon l'institut Friedrich Loeffler, principal organisme allemand de recherche sur la santé animale, rien n'indique à ce stade que le bétail peut contracter le nouveau coronavirus.

Le nouveau coronavirus, qui avait fait plus de 10.000 morts dans le monde le 20 mars 2020 à 11h45, selon un décompte AFP, continue de susciter un flot ininterrompu de fausses informations largement relayées sur les réseaux sociaux, dans le monde entier. Voici la liste des articles de vérification de l'AFP en français.

Traduit de l'anglais par François D'Astier
Louis Baudoin-Laarman