Non, le découvreur d’Ebola n’a jamais dit que la peau noire résistait au coronavirus

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

Selon une publication partagée plus de 17.000 fois sur Facebook, le célèbre virologue congolais Jean-Jacques Muyembe, un des découvreurs du virus Ebola, aurait affirmé que “la peau noire est tellement efficace qu’elle ne peut pas être infectée par le coronavirus”. C'est faux: le professeur Muyembe a démenti à l'AFP avoir tenu de tels propos, qui sont “scientifiquement infondés”.

Capture d'écran Facebook du 18 mars 2020

“Le docteur Muyembe affirme que la peau noire ne peut pas être affectée par le coronavirus”. Cette publication, postée le 10 mars par un utilisateur du nom de Browns et rapidement devenue virale sur Facebook (plus de 17.000 partages), est catégorique. 

“Docteur Muyembe déclare : La peau noire est tellement efficace et ne peut pas être infectée par le Coronavirus, les premières recherches démontrent que cette maladie se présentera de manière ordinaire chez les noirs, mais pas comme un virus, ce pourquoi j'invite les congolais au calme et à la Retenue et à partager ce message partout dans le monde”.

Parmi les milliers de commentaires, certains internautes s’en remettent aux paroles de ce docteur en virologie internationalement reconnu et directeur général de l’Institut national de recherche biomédicale (INRB) de Kinshasa.

Après avoir contribué à la découverte du virus Ebola en 1976, il a participé à l’élaboration d’un traitement contre cette maladie ravageuse, dont une récente épidémie a tué 2.264 personnes en RDC.

Mais d’autres n’hésitent pas à mettre en doute la valeur scientifique de ses propos.

Capture d'écran Facebook du 13 mars 2020
Capture d'écran Facebook du 13 mars 2020

 

“Les noirs tout aussi sensibles” au coronavirus

Mais cette publication, à la formulation peu scientifique, interpelle.

Elle a été diffusée le 10 mars, le jour de l’annonce du premier cas de contamination au nouveau coronavirus en RDC, qui s’est déclaré sur une personne noire, un Congolais de 52 ans résident en France.

Et elle est en contradiction avec les propos tenus le lendemain par le professeur Muyembe lui-même, qui mettait en garde contre “les problèmes énormes auxquels la RDC devra faire face avec le premier cas du nouveau coronavirus confirmé” dans la capitale Kinshasa. 

En déplacement à Goma, il avait notamment appelé la population de l’est du pays à anticiper l’arrivée du virus: “Nous apprenons que l’épidémie est à Kinshasa, à plus de 2.000 km d'ici, c’est le temps pour ici de se préparer.”

Interrogé le 18 mars par l’AFP, le docteur Muyembe a démenti formellement avoir tenu de tels propos. 

"Ce n'est pas sérieux. Moi, en tant que scientifique, je ne peux pas dire de pareilles erreurs. C'est scientifiquement infondé. La preuve, nous avons sept cas (en RDC, ndlr) et ces sont des Congolais, et noirs. Les noirs sont tout aussi sensibles au Covid (le Covid-19, maladie issue du coronavirus, ndlr) que la peau blanche”, a-t-il déclaré.

“La menace est là” 

Alors que l’Afrique est le continent qui a le moins de cas déclarés de coronavirus, des publications sur les réseaux sociaux ont déjà brandi une prétendue résistance ou immunité des personnes noires, démentie par les scientifiques, comme le montre cette vérification de l’AFP début février.

"C’est faux", confirme le docteur Muyembe. “Pour fabriquer les anticorps, il faut d'abord avoir été en contact avec ce virus. C'est nouveau, ce virus. Personne n'a développé les anticorps contre ce virus et il n'y a aucun élément génétique qui s'oppose à ce que les noirs fassent une infection”, assure-t-il.

Le célèbre chanteur camerounais Manu Dibango a d’ailleurs annoncé le 18 mars être en train de “récupérer” après une “récente hospitalisation” en raison du coronavirus.

"Il faut être conscient que la menace est là et nous devons éviter d'être en contact avec le virus", affirme le professeur Muyembe.

Par ailleurs, la photo d’illustration de la fausse publication Facebook n’a rien à voir avec une récente déclaration du docteur Muyembe.

Une recherche d’images inversée nous révèle qu’elle date d’août 2019 lors de la remise du prix Hideyo Noguchi au docteur Muyembe, à Tokyo en présence du Premier ministre japonais Shinzo Abe.

Polémique autour du coronavirus en RDC 

La RDC compte sur son territoire sept cas de Covid-19, la maladie issue du nouveau coronavirus, selon les autorités congolaises.

Mais ces annonces sont mises en doute par de nombreux Congolais et suscitent une polémique dans le pays.

Des messages ont circulé dans des groupes de discussion sur WhatsApp accusant le gouvernement congolais d’avoir “créé” une victime pour bénéficier de financement de l’Organisation mondiale de la Santé. 

"Les Congolais croient que c'est le ministre qui va gérer (des fonds internationaux d’aide, ndlr). Ce sont de fausses accusations. Tout est planifié, c'est une gestion transparente assurée par les organismes internationaux", a commenté Jean-Jacques Muyembe.