( AFP / Desiree Martin)

Non, les vaccins contre le Covid-19 ne changent pas la couleur du sang

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

"A gauche, sang des non vaccinés, à droite, sang des vaccinés" : des publications partagées plusieurs centaines de fois sur les réseaux sociaux en une semaine affirment que les vaccins contre le Covid-19 altèrent la couleur du sang, photo à l'appui. Mais les experts contactés par l'AFP expliquent que le sang change simplement de couleur en fonction de son oxygénation et que les injections n'ont pas d'impact sur cela.

"A gauche, sang des non v..., à droite, sang des v....", écrit un internaute dans l'une de ces publications. "Normal, l'oxyde de graphène provoque des caillots...", ajoute-il.

Capture d'écran Facebook, prise le 24/09/2021

"Quelle horreur", "Heureusement que je n'ai pas succombé aux sirènes de la vaccination", s'alarment plusieurs personnes dans les commentaires, quand d'autres dénoncent une fausse affirmation.

Les infox concernant la présence d'oxyde de graphène dans les vaccins contre le Covid-19 ne sont pas nouvelles. L'AFP a déjà consacré plusieurs articles à des publications qui prétendaient, à tort, prouver que les vaccins en contenaient (1, 2).

Quant à la couleur du sang : "ça n'a absolument rien à voir avec la vaccination", explique à l'AFP le Dr. PJ Utz, professeur d'immunologie et de rhumatologie à l'université de Stanford, et qui y dirige un laboratoire de recherche.

"La couleur dépend de la quantité d'oxygène présente dans le sang, et c'est un paramètre qui varie énormément", poursuit-il. "Si vous aligniez 15 poches de sang, vous verriez un dégradé de rouge, il n'y a rien d'inquiétant dans ces prélèvements de sang".

Dan Milner, médecin-chef à la Société américaine de pathologie clinique, explique lui aussi que la couleur du sang dépend des variations de son niveau d'oxygénation, qui varie en fonction de nombreux paramètres, notamment si le patient "a plus de muscle, plus de graisse, si le sang provient ou non d'un bras dominant, etc..."

Il précise que le sang est toujours prélevé dans les veines, qui transportent du sang désoxygéné jusqu'au coeur, puis enfermé dans des sacs hermétiques. C'est pourquoi selon lui le sang prélevé lors de dons peut apparaître plus sombre que le sang rouge vif (oxygéné) que l'on voit lorsqu'on se coupe par exemple.

Certains commentaires avancent le fait que la différence de coloration pourrait venir du fait que l'un des deux sacs contient du sang prélevé au niveau des veines, quand l'autre contiendrait du sang prélevé au niveau des artères. Mais le Dr. Milner estime cette hypothèse improbable, arguant que le fait de prélever du sang dans des artères serait "très dangereux pour le patient".

Egalement interrogé par l'AFP, le Dr. Gregory Poland, expert en virus et en vaccins à la Clinique Mayo, une fédération de recherche hospitalière aux Etats-Unis, a qualifié l'image de "désinformation", ajoutant qu'un vaccin ne pourrait pas causer ces effets.

Retrouvez ici la liste des articles de vérification de l'AFP en français, concernant les vaccins et la pandémie de Covid-19.

COVID-19 VACCINS