(From L) German Chancellor Angela Merkel, French President Emmanuel Macron, French President's wife Brigitte Macron and Russian President Vladimir Putin attend a ceremony at the Arc de Triomphe in Paris on November 11, 2018 as part of commemorations marking the 100th anniversary of the 11 November 1918 armistice, ending World War I. ( POOL / BENOIT TESSIER)

Non, Vladimir Poutine n'a pas ignoré la poignée de main d'Emmanuel Macron

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.

Alors qu'Emmanuel Macron dit avoir obtenu de Vladimir Poutine "qu'il n'y ait pas d'escalade" dans la crise russo-occidentale liée à l'Ukraine, une vidéo très partagée sur les réseaux sociaux prétend montrer le président russe snober son homologue français lors de commémorations en 2018. Attention, cette vidéo est tronquée : le passage montrant Vladimir Poutine serrer la main au chef d'Etat français a été coupé au montage.

"Si quelqu'un ne vous serre pas la main, c'est que cette personne n'a aucune estime pour vous" : depuis début septembre, une vidéo avec cette légende partagée plusieurs milliers de fois sur Facebook comme sur Twitter prétend montrer le président français Emmanuel Macron snobé par le président russe Vladimir Poutine en pleine cérémonie.

Dans le passage en question, on observe en effet l'homme politique russe ignorer la poignée de main du président français au cours d'une cérémonie officielle réunissant de nombreux chefs d'Etat, dont l'ancienne chancelière allemande Angela Merkel ou encore l'ancien président américain Donald Trump.

( Nathan GALLO)

Mais cette vidéo tronquée est trompeuse. Ce passage isolé de 22 secondes a été coupé au moment de la poignée de main entre les deux hommes politiques. En effet, les deux chefs d'Etat se sont bien serré la main au cours de cette cérémonie datant du 11 novembre 2018, célébrant le centenaire de l'Armistice de 1918 à l'Arc de Triomphe.

Cette poignée de main, qui avait notamment été retransmise par la chaîne France 24, est encore visible sur la chaîne Youtube du média français. La vidéo tronquée, déjà partagée sur les réseaux sociaux en septembre, avait été vérifiée en novembre 2021 par Les Observateurs de France 24. Depuis début janvier, d'autres médias ont aussi récemment rappelé le caractère trompeur de cette vidéo, comme 20 minutes et franceinfo.

Ce n'est pas non plus la première fois que des internautes moquent la réputation d'Emmanuel Macron sur la scène internationale. Déjà en novembre 2020, l'AFP avait vérifié une photo très partagée censée montrer le président turc Recep Tayyip Erdogan ignorant le président français lors de la traditionnelle poignée de main.

Tensions diplomatiques entre la Russie et l'Union européenne

Ce montage, déjà partagé depuis quelques mois, refait surface depuis fin décembre sur fond de tension géopolitique entre Vladimir Poutine et ses homologues américains et européens. Désireux de jouer un rôle dans la résolution de la crise, Emmanuel Macron a fait le voyage en Russie le 7 février pour tenter d'"amorcer une désescalade" et "éviter la guerre". Vladimir Poutine a lui souligné les efforts français "pour résoudre la question de la sécurité en Europe" et "trouver un règlement à la crise en Ukraine".

Au lendemain de cet échange franco-russe, Emmanuel Macron a assuré avoir "obtenu qu'il n'y ait pas de dégradation ni d'escalade" dans la crise russo-occidentale liée à l'Ukraine. "Il s'agissait pour moi de bloquer le jeu pour empêcher une escalade et ouvrir des perspectives nouvelles (...) Cet objectif pour moi est rempli", a-t-il affirmé.

Les Occidentaux craignent une invasion de l'Ukraine, des dizaines de milliers de soldats russes étant déployés à la frontière ukrainienne. Face à l'une des pires crise russo-occidentales depuis la fin de la Guerre froide, les Européens ont intensifié les contacts diplomatiques.

La communauté internationale s'inquiète tout de même de voir l'Ukraine envahie par la Russie. Alors que les risques de conflit se sont accentués ces dernières semaines, l'Ukraine a déclaré le 7 février avoir reçu ces derniers mois des Occidentaux plus de 1.000 tonnes d'armement et équipement militaire pour environ 1,5 milliard de dollars. De son côté, la Russie dément toute velléité d'invasion et affirme vouloir seulement garantir sa sécurité.

Elections 2022