Non, le syndrome dont souffre Céline Dion n'est pas dû au vaccin Covid, selon les experts

Copyright AFP 2017-2023. Droits de reproduction réservés.

Céline Dion a reporté sa tournée européenne prévue en 2023, annonçant à ses fans qu'elle souffrait d'un trouble neurologique très rare: le syndrome de la personne raide. Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont lié cette maladie aux injections de vaccin anti Covid de la chanteuse. Mais c'est infondé, cette maladie auto-immune n'est pas due au vaccin selon les experts interrogés, qui relèvent aussi qu'il n'a pas été observé d'augmentation de l'incidence de ce syndrome depuis le début des campagnes de vaccination.

"Céline Dion est victime du vaccin Covid-19. Elle est tombée malade après son injection Pfizer", "Céline Dion, après ses injections elle est atteinte de maladie neurologique". Pour nombre d'internautes, cela ne fait aucun doute: la célèbre chanteuse québécoise subit des effets secondaires du vaccin contre le Covid.

Des allégations relayées en nombre sur Facebook ou Twitter, en français, en anglais, mais aussi dans d'autres langues dont le croate, dès la médiatisation par la star elle-même de ses problèmes de santé jeudi 8 décembre.

Si la plupart des internautes soutiennent la chanteuse dans cette épreuve, d'autres lui adressent des messages virulents, l'accusant d'avoir fait la promotion du vaccin. En mai 2021, dans une interview à Radio Canada, la chanteuse avait encouragé "tout le monde à se faire vacciner".

"J'éprouve des problèmes de santé depuis longtemps et ce n'est pas facile pour moi d'y faire face", a annoncé Céline Dion dans une vidéo de 5 minutes postée sur Instagram le 8 décembre. Visiblement fatiguée et émue, la quinquagénaire, tout de noir vêtue, s'excuse auprès de ses fans "d'avoir pris autant de temps pour (...) donner des nouvelles".

Céline Dion a dit connaître "la cause des spasmes musculaires dont (elle) souffre": "un trouble neurologique très rare, appelé en anglais 'stiff person syndrome'". En français, il s'agit du "syndrome de la personne raide", dont, selon l'organisation américaine NORD, qui vise à apporter un soutien aux personnes atteintes de maladies rares, l'incidence serait d'environ 1 personne sur un million.

"Malheureusement ces spasmes affectent ma vie de tous les jours à plusieurs niveaux. J'ai parfois beaucoup de difficultés à marcher et je ne peux pas toujours utiliser mes cordes vocales comme je le souhaiterais", a décrit la chanteuse.

Capture d'écran de Twitter le 13 décembre 2022

Céline Dion avait déjà évoqué ces spasmes au printemps, lors du précédent report de sa tournée européenne. Elle avait alors affirmé se sentir "un peu mieux" même s'il lui "arriv(ait) encore d'avoir des spasmes". Elle a de nouveau reporté certaines dates européennes, et en a annulé d'autres, dont les Vieilles Charrues en Bretagne.

"Il n'y a aucune donnée ou preuve qui pourrait faire penser que le vaccin contre le Covid-19 peut provoquer le syndrome de la personne raide. C'est aussi le cas des autres vaccins", a affirmé à l'AFP, par email le 13 décembre, le Dr Scott Newsome, spécialiste des troubles du système nerveux d'ordre neuro-immunologiques et neuro-inflammatoires. Cet expert mondialement reconnu de ce syndrome dirige un laboratoire de recherche sur cette maladie rare au sein de l'hôpital Johns Hopkins, à Baltimore (Etats-Unis).

Le docteur Guilhem Solé, qui dirige le Centre de référence des maladies neuromusculaires de l'hôpital de Bordeaux, fait remarquer le 13 décembre auprès de l'AFP que "Céline Dion se plaint de ces symptômes depuis longtemps, bien avant le Covid".

Un autre spécialiste interrogé par l'AFP le 12 décembre, Pierre-François Pradat, neurologue à l'AP-HP et président de l'IRME (Institut pour la recherche sur la moelle épinière et encéphale): "ce n'est pas lié au vaccin, c'est une maladie chronique qui s'installe très, très lentement".

Comme après une infection, ajoute-t-il, "il peut y avoir une exacerbation des symptômes après un vaccin, on sait que les spasmes notamment sont très sensibles aux événements extérieurs, qu'ils soient psychologiques ou infectieux, mais c'est tout".

Pour le docteur Solé, en tous cas, "ce sont des patients qu'on vaccine car ils ont des risques de faire des formes graves du Covid", ajoutant que la vaccination "ne peut pas aggraver la maladie".

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, le docteur Solé, spécialiste des troubles neuromusculaires reconnu internationalement et référencé notamment par le Réseau européen sur les maladies rares, n'a "pas vu augmenter le nombre de patients atteints de ce syndrome de la personne raide", sachant que chaque année, "il n'y a pas plus d'une dizaine de nouveaux patients de cette maladie sur toute la France, donc on aurait vu la différence".

Céline Dion lors d'un concert à Québec (Canada) le 18 septembre 2019 ( AFP / ALICE CHICHE)

Le mécanisme du syndrome de la personne raide, décrit-il: "c'est un anticorps qui attaque les neurones qui servent de 'rênes', donc on va lâcher les rênes, en quelque sort, le système nerveux va être hyperactif".

Selon Orphanet, le portail des maladies rares et des médicaments orphelins, le pic d'incidence se situe autour de 45 ans et les symptômes évoluent sur des mois ou des années. Deux tiers des patients sont des femmes. Le diagnostic repose essentiellement sur l'observation clinique et il est confirmé par la mise en évidence de certains anticorps et d'anomalies électromyographiques (un examen incontournable des maladies neurologiques) caractéristiques.

Pour le Dr Solé, le fait que Céline Dion ait longtemps ignoré de quoi elle souffrait n'est pas étonnant: "c'est très fréquent qu'on soit en errance diagnostique, car les manifestations de la maladie ne sont pas très spécifiques, plein de maladies peuvent causer des raideurs".

Le syndrome de la personne raide "se stabilise après quelques années , donc l'espérance de vie est normale", rassure le docteur Pradat, ajoutant qu'elle ne touchait pas les muscles du coeur et n'affectait pas non plus la respiration. Toutefois, les raideurs et les spasmes "peuvent aussi toucher les bras et les jambes. Ca diminue la mobilité, la marche, et il y a des risques de chutes".

Le docteur Solé assure qu'il s'agit d'une maladie "très douloureuse, c'est comme si vous aviez une crampe généralisée". Des traitements des symptômes existent", explique-t-il, "des molécules qui apaisent le système nerveux, des cousins des anxyolitiques" et aussi un traitement du système immunitaire, à base de cortisone et d'immunosuppresseurs. "Ils sont efficaces mais pas à 100%".

Le syndrome de la personne raide n'est pas considéré comme un effet secondaire du vaccin Pfizer BioNTech

Parmi ceux qui assurent que Céline Dion est malade à cause du vaccin Covid, certains affirment que le syndrome de la personne raide apparaît dans la liste des effets secondaires supposés du vaccin Pfizer BioNTech, en publiant une photo d'une liste de pathologies parmi lesquelles cette maladie est répertoriée.

Cette fameuse liste a déjà fait l'objet de vérifications par l'AFP, qui a démontré que cette liste, consultable ici (en anglais), compile en réalité des problèmes médicaux théoriquement attribuables à la vaccination (en général), qui font l'objet d'une surveillance spécifique a priori. Il ne s'agit donc pas des effets indésirables du vaccin Pfizer-BioNTech, mais d'un appel à la vigilance standard lors de la commercialisation d'un nouveau vaccin.

capture d'écran de Twitter le 13 décembre 2022

Cette liste disponible depuis le 17 novembre 2021 sur le site du "Public Health and Medical Professionals for Transparency", une organisation non-gouvernementale visant à rendre publics des documents de l'agence américaine du médicament liés aux vaccins contre le Covid-19. Dans une première partie de ce document(p.6 à 15), Pfizer recense, à la demande de la FDA, l'agence américaine du médicament, les signalements d'événements indésirables survenus après le lancement des campagnes de vaccination anti-Covid-19 dans une soixantaine de pays .

Les pages 16 à 25 détaillent pour leur part le nombre et l'origine "des événements indésirables d'intérêt particulier" (AESI en anglais). Ces "événements indésirables d'intérêt particulier" sont à différencier des "effets indésirables" signalés après la vaccination et dont des analyses (longues et complexes) permettront le cas échéant d'établir (ou de soupçonner fortement) ou non un lien causal.

L'annexe des AESI ne fait que lister des événements indésirables possibles et donc à surveiller de façon particulière. Une bonne partie n'a d'ailleurs pas été observée dans les enquêtes de pharmaco-vigilance concernant le vaccin contre le Covid.

Les effets indésirables identifiés pour chaque vaccin, notamment celui de Pfizer BioNtech, listés et consultables par tous sur le site de l'Agence nationale de sécurité du médicament, incluent la fatigue, la fièvre ou encore les nausées, parmi les réactions fréquentes.

L'ANSM liste aussi les réactions rares, par exemple des cas de paralyse faciale pendant quelques jours après la vaccination (4 cas sur 22.000) pour lesquels "la relation causale avec le vaccin n'a pas été établie".

Des rumeurs sur l'état de santé de Céline Dion plus anciennes

De fausses allégations sur l'état de santé de Céline Dion circulaient déjà sur les réseaux sociaux avant même l'annonce de ce diagnostic. Dès février, un site marocain titrait "Céline Dion, sa mystérieuse maladie liée au vaccin contre le Covid, révélation CHOC de Bob Kennedy Jr", un article partagé près de 500 fois sur Facebook, y compris cette dernière semaine après l'annonce de la chanteuse.

Le site "Il est encore temps" écrivait que Céline Dion "serait, à l'instar des millions de personnes, victime d'un 'complot mondial'". Robert Kennedy Jr, neveu de l’ex-président américain John F. Kennedy et fils de l'ancien ministre de la Justice Robert Kennedy, avocat spécialisé dans le droit environnemental, est connu pour avoir relayé de nombreuses infox sur les vaccins, qui ont trouvé de l'écho depuis le début de la pandémie.

En juin 2022, ce site français, Riposte laïque, liait quant à lui dans un billet partagé près de 100 fois (et ressorti ces derniers jours sur les réseaux sociaux) le sort de la chanteuse à celui de son compatriote Justin Bieber: "Céline Dion et Justin Bieber, mêmes destins tragiques après injections anti-covid".

Des sites américains et canadiens avaient prétendu que la paralysie faciale dont souffrait Justin Bieber était liée au vaccin Covid, des affirmations démenties par l'AFP factuel ici, en anglais.

Capture d'écran du site "Il était encore temps" le 13 décembre 2022

Le syndrome de la personne raide est très handicapant, et selon le docteur Solé, Céline Dion effectue un métier "qui nécessite une maîtrise très importante de son corps", ce qui lui paraît "difficilement compatible" avec cette maladie.

Dans sa vidéo sur Instagram, la chanteuse a assuré: "je m'entraine tous les jours avec mon thérapeute en médecine sportive pour gagner de la force et de l'endurance". "C'est un combat continuel", conclut-elle.

 

Julie Pacorel

COVID-19 VACCINS