Cette vidéo ne montre pas un officier russe qui se rend aux soldats ukrainiens

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.

Une vidéo visionnée plus de 250.000 fois est censée montrer selon la page Facebook qui la publie un lieutenant-colonel russe qui se rend aux soldats ukrainiens. Dans le contexte de la guerre en Ukraine marquée par la contre-offensive de Kiev dans l’est du pays occupé par la Russie, une telle vidéo pourrait paraitre crédible. En réalité, ces images ne proviennent pas de la ligne de front mais plutôt d’un jeu vidéo.

La vidéo a été mise en ligne le 24 septembre 2022 par la page Facebook Nonah TV avec le texte suivant : "Le lieutenant-colonel russe se rend après avoir été pourchassé par des soldats ukrainiens". La vidéo montre une mobilisation de troupes et d’engins militaires suivie de combats et d'échanges de tirs depuis un char, dans ce qui ressemble à une ville à moitié détruite.

Capture d'écran d'une publication Facebook réalisée le 29 septembre 2022

D’une durée d’environ 11 minutes, la vidéo a été partagée des centaines de fois et a enregistré plus de 600 commentaires. Comme depuis le début de l’invasion russe en Ukraine en février, les avis sur ce présumé succès de l’armée ukrainienne qui capture un haut-gradé russe sont partagés. Cependant, dans le débat opposant pro et anti-Russie, un bon nombre d’internautes ne croient pas en l’authenticité de la vidéo.

Une simulation de combat

Afin de retrouver l’origine de la vidéo, nous avons réalisé une recherche à l’aide de l'outil InVID-WeVerify. Cette recherche nous a permis de saisir des images-clefs dont l’une présente des soldats (avec le drapeau russe) tenus en respect par d’autres militaires arborant le drapeau jaune et bleu ukrainien.

Capture d'écran d'une vidéo Facebook réalisée le 29 septembre 2022
Capture d'écran d'une recherche Google réalisée le 29 septembre 2022

 

 

Une recherche d’image inversée via Google Images avec cet extrait nous conduit à des pages YouTube et des comptes de simulations militaires. L’un de ces comptes, SuperMilsim, a publié la vidéo retrouvée sur Facebook le 17 septembre 2022 avec une légende identique mais écrite en anglais. Ce compte YouTube précise aussi que "tout le contenu disponible sur cette chaîne contient des vidéos de simulation militaire réalisées avec le jeu Arma 3". Arma 3 est un jeu vidéo de combat tactique développé par Bohemia Interactive, une société basée en République tchèque.

Contactée le 28 septembre par l'AFP, l'entreprise soutient que la vidéo publiée sur Facebook est bien un extrait du jeu Arma 3. "Je confirme que cette vidéo provient du jeu Arma 3" a indiqué Pavel Křižka, responsable des relations extérieures de Bohemia Interactive.

Plus de sept mois après son déclenchement, la guerre en Ukraine se poursuit avec l'organisation de référendums pro-russes dans les régions occupées par Moscou, qualifiés d'"illégaux" par Kiev et ses alliés occidentaux. De son côté, l'Ukraine entend poursuivre la contre-offensive qu'elle mène depuis début septembre et qui a permis de reprendre des milliers de kilomètres carrés aux Russes.

Balayant les menaces répétées de Vladimir Poutine d'utiliser l'arme nucléaire pour protéger les nouveaux territoires qu'il projette d'incorporer à son pays, Kiev réclame à ses soutiens de nouvelles livraisons d'armes: "des chars, des avions de combat, de l'artillerie longue portée, des systèmes de défense anti-aérienne et antimissiles".

Carte de la situation en Ukraine au 29 septembre à 8h GMT ( AFP / Simon MALFATTO, Paz PIZARRO, Kenan AUGEARD)

Plusieurs vidéos en lien avec cette évolution des rapports de force sur le terrain et plus largement avec ce conflit ont été partagées sur les réseaux sociaux. Si certaines sont authentiques, d’autres sont des vidéos décontextualisées ou des montages déjà vérifiés par l’AFP. Ainsi, des séquences du jeu vidéo Arma 3 sont très souvent utilisées à des fins de désinformation (1, 2).

En Russie, l'annonce d'une mobilisation "partielle" pour la guerre en Ukraine le 21 septembre par Vladimir Poutine continue de provoquer un exode des hommes en âge de combattre vers les pays voisins, notamment la Géorgie, le Kazakhstan et la Mongolie.

L'invasion lancée le 24 février a déjà mobilisé des centaines de milliers de soldats, causé des milliers de morts et poussé des millions d'Ukrainiens à l'exil. Près de 7,4 millions d'Ukrainiens se sont réfugiés dans d'autres pays européens, selon le Haut Commissariat aux réfugiés de l'ONU (HCR). Ils viennent s'ajouter aux quelque sept millions de personnes déplacées à l'intérieur de leur pays.

Conflit ukrainien-russe