Attention à ce photomontage avec Bernard-Henri Lévy

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.

Un cliché montrant Bernard Henri-Lévy poser dans un studio photo devant un faux décor de guerre en Ukraine est partagé par des internautes comme la preuve que le philosophe français ne se serait pas réellement rendu en Ukraine en mars 2022. Mais ce décor de studio a été ajouté à l'image d'origine, prise en février 2014 sur la place Maïdan en Ukraine, comme l'a confirmé à l'AFP le photographe qui avait à l'époque capturé ce cliché. Le philosophe a bien, depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie, voyagé dans la ville d'Odessa, suscitant plusieurs critiques.

"Bernard Henry-Lévy (sic) se fait photographier dans un décor falsifié monté dans un studio pour faire croire qu'il est en Ukraine mais un photographe pirate photographie le studio où se déroule le montage ! Juste pathétique", écrit la légende d'une publication Facebook partagée 800 fois depuis le 26 mars.

Capture d'écran prise le 29/03/2022 sur Facebook

Ce message s'accompagne d'une image montrant l'écrivain et philosophe français Bernard-Henri Lévy poser dans un studio photo, sur des sacs de sable et de la terre, éclairé par quatre projecteurs avec un décor ukrainien projeté en arrière-plan sur une toile.

Alors que "BHL" a abondamment communiqué sur le fait de s'être rendu à Odessa, ville du sud de l'Ukraine, pays envahi le 24 février par la Russie, ce cliché a suscité de nombreuses critiques et plusieurs internautes ont accusé le philosophe de n'avoir en réalité jamais quitté l'Hexagone.

Carte de la situation en Ukraine au 29 mars à 8h GMT ( AFP / Simon MALFATTO, Paz PIZARRO, Cléa PÉCULIER)

Une photo partagée depuis 2014

En effectuant une recherche d'image inversée, des occurrences anciennes de l'image apparaissent, laissant penser qu'elle n'est pas nouvelle.

Le cliché circule au moins depuis le mois de février 2014, alors que les affrontements entre manifestants et forces de l’ordre s'intensifiaient en Ukraine, avec près de 90 personnes tuées à Kiev entre le 18 et le 21 février, selon les autorités.

Bernard Henri-Lévy s'était alors rendu en Ukraine en 2014 et avait, à l'époque, donné un discours sur la place Maïdan.

La même photo que celle diffusée aujourd'hui sur les réseaux sociaux, qui avait cumulé ce mois-là plus de 14.000 partages, servait déjà, à l'époque, à remettre en question sa présence sur place.

Une image manipulée

En analysant la photo partagée sur les réseaux sociaux avec l'outil "Forensic" du logiciel InVid, co-développé par l'AFP et disponible ici, une différence de pixels est mise en avant par l'outil, souvent synonyme de manipulation.

 

 

L'AFP a retrouvé le cliché original, pris par le photographe Emeric Fohlen, visible ici.

Capture d'écran prise le 29/03/2022 sur le site du photographe Emeric Fohlen

Il a été capturé le 8 février 2014 et publié dans le magazine d'actualité VSD avec le titre ironique "BHL, un héros si discret".

Contacté par l'AFP le 29 mars, le photographe Emeric Fohlen a confirmé que son image avait été manipulée pour créer le cliché viral sur les réseaux sociaux.

"J'avais surpris Bernard Henri-Lévy sur les barricades à Maïdan en février 2014 avec son équipe de communication et notamment son photographe. J'ai pris la photo de cette mise en scène qui a été détournée par des sites divers et variés pour affirmer que ce serait un montage studio", a-t-il expliqué à l'AFP.

Le cliché qu'était en train de prendre l'équipe de communication de "BHL" a également été publié et est visible en cherchant des images similaires au cliché viral sur Yandex.

Capture d'écran prise sur le moteur de recherche Yandex le 29/03/2022

La photo prise par Emeric Fohlen avait suscité de nombreuses critiques, à l'égard de cette mise en scène en terrain de guerre de "BHL", et avait fait l'objet de nombreux détournements.

Une recherche d'images avec Google Lens permet également de retrouver le décor de studio photo ajouté à l'image originale prise par Emeric Fohlen en février 2014.

La lumière de droite a été rapprochée du centre (C) et la perche raccourcie (B), mais plusieurs éléments indiquent qu'il s'agit bien du même décor comme le montre la comparaison ci-dessous.

 

 

De nombreuses images et vidéos montrent que Bernard Henri-Lévy s'est bien récemment rendu dans la ville d'Odessa, sous les bombardements russes.

 

 

Il a notamment rédigé un reportage pour Paris Match sur place et un édito sur le conflit russo-ukrainien pour Le Point.

Friand des zones de guerre comme en Bosnie, en Libye, ou en Syrie, Bernard Henri-Lévy a été critiqué pour son choix de partir dans une Ukraine envahie.

De retour en France, le philosophe s'est targué d'avoir tagué sur une barricade d'Odessa les trois mots de la devise républicaine française : "liberté, égalité, fraternité"; suscitant de nombreuses moqueries sur les réseaux sociaux.

Conflit ukrainien