Covid-19 : Non, Emmanuel Macron n'a pas annoncé une obligation de vaccin pour les ressortissants africains souhaitant voyager en Europe

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

Des dizaines de publications partagées des milliers de fois depuis le 5 juin sur les réseaux sociaux en France et en Afrique affirment qu'Emmanuel Macron a annoncé une obligation d'être vacciné contre le coronavirus pour les ressortissants africains souhaitant voyager en Europe. Il s'agit d'une fausse citation. Contacté par l'AFP, le ministère des affaires étrangères dément envisager une telle mesure.

"Tout pays africain qui ne voudra pas que sa population utilise le vaccin européen contre le Covid-19, sa population ne voyagera plus en Europe", fait dire l'image virale à Emmanuel Macron, dans de nombreuses publications depuis le 5 juin (1,2,3,4,5...).

(capture d'écran réalisée sur Facebook le 9 juin 2020)

La photo qui accompagne la citation date du 3 février dernier. Elle a été prise en Pologne par le photographe de l'agence de presse Reuters Kacper Pempel.

(capture d'écran réalisée sur le site de Reuters, le 9 juin 2020)

Lors de cette conférence de presse à Varsovie, en présence du Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki, le président français a évoqué de nombreux sujets comme la doctrine de dissuasion nucléaire du pays ou la politique défense européenne, mais il n'a pas tenu de propos sur les vaccins et le coronavirus.

Elle est disponible en intégralité ici.

La citation n'apparaît sur aucun des canaux de communication officiels de la présidence française (comme Twitter, Facebook ou le site internet de l'Elysée). Aucun média réputé couvrant l'actualité politique française et africaine n'a fait état d'une telle déclaration.

Au 9 juin, il n'existe de plus aucun vaccin ou traitement agréé contre le nouveau coronavirus, qui a tué à ce jour au moins 400.00 personnes dans le monde, selon un comptage de l'AFP qui ne recense que les cas officiellement déclarés.

"Sa population ne voyagera plus en Europe"

Contacté par l'AFP le 9 juin, le ministère des affaires étrangères français a affirmé que cette citation "n'avait aucun fondement". Aucune annonce officielle en ce sens n'a été faite à ce stade à l'échelle du territoire français.

De plus, la politique vaccinale relève de la compétence des autorités nationales ; en France, elle est élaborée par le ministre chargé de la santé.

Le président français ne pourrait donc pas imposer une telle mesure à l'échelle de l'espace Schengen, contrairement à ce qu'affirme la publication.

Seule la Commission européenne, branche exécutive de l'Union européenne, pourrait faire une proposition de loi en ce sens.

Contacté par TV5Monde le 5 juin dans le cadre d'un article de vérification sur cette fausse citation, Guillaume Roty, porte-parole de la Commission européenne en France, a assuré qu'aucune mesure sur une obligation d'être vacciné "n'a été prise par les pays de l'Union européenne jusqu'à maintenant".

"Aucune annonce (n'a été faite) sur l'obligation d'avoir été vacciné pour rentrer dans l'espace Schengen", a-t-il ajouté auprès de TV5Monde.

TV5Monde détournée

Certaines des publications virales utilisent la vérification de la chaîne TV5Monde comme source pour propager la fausse citation :

(capture d'écran réalisée sur Facebook le 9 juin 2020)

Le média précise pourtant bien dans son article que cette citation est introuvable. Des internautes nous ont également demandé de vérifier, via Whatsapp, une séquence en plateau sur TV5Monde : 

 

Il s'agit d'un montage trompeur. Dans la séquence complète, le journaliste Antoine Fonteneau explique bien qu'il s'agit d'une citation trouvée dans des publications sur internet.

"C'est une rumeur qui circule beaucoup sur les réseaux sociaux (...) Regardez la publication Facebook à l'origine de cette affirmation (...) il y est écrit 'Emmanuel Macron déclare que tout pays africain qui ne voudra pas que sa population utilise le vaccin européen contre le Covid-19, sa population ne voyagera plus en Europe' ", dit M. Fonteneau au début de sa chronique à partir de 15m37s.

"On peut raisonnablement penser qu'Emmanuel Macron n'a jamais dit ça", affirme-t-il également.

François D'Astier
CORONAVIRUS