Ces images d’une distribution de riz au Nigeria datent d’il y a un an, bien avant le coronavirus

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

Une vidéo partagée des milliers de fois sur Facebook prétend montrer une foule se bousculant pour une distribution de vivres pendant la pandémie du coronavirus en Afrique. Les publications situent la scène tantôt en Côte d’Ivoire, tantôt au Nigeria, au Sénégal ou au Ghana. Mais ces images ont en réalité été tournées en mars 2019 au Nigeria, soit bien avant l’arrivée du coronavirus.

Le camion est à l’arrêt tant la foule est nombreuse. Plusieurs hommes, debout sur le toit du véhicule, distribuent ce qui semble être des sacs de riz. Des centaines de personnes se bousculent pour accéder au véhicule et tenter d'attraper des vivres.

La vidéo, d'une durée de 30 secondes, a été partagée des milliers de fois ces derniers jours sur les réseaux sociaux africains.  

Selon la publication la plus virale (plus de 3.000 partages depuis le 17 avril), il s’agirait d’une "distribution de vivres à Abobo (un quartier populaire d’Abidjan, ndlr) le 15 avril 2020".

"Huuummm c’est pas maintenant Corona va quitter la côte d'ivoire. Jugez-en vous même", écrit l’auteure de la publication, en référence au risque de contamination parmi cette foule dense.

(Capture d’écran Facebook datée du 20 avril 2020)

D’autres posts beaucoup moins viraux situent, eux, la scène au Sénégal, au Ghana, ou encore au Nigeria (1, 2, 3). Tous déplorent la situation de la population face au coronavirus, mais aussi le risque sanitaire que présente ce rassemblement en pleine pandémie.  

Campagne électorale au Nigeria

Une recherche d’image inversée à l’aide de l’outil de vérification InVID-WeVerify*, mène à une publication sur Facebook du 2 mars 2019.

Elle a été postée pendant la campagne pour l'élection du gouverneur de l’état de Lagos, la capitale du Nigeria. L’élection a été remportée par Babjide Sanwo-Olu, le candidat du parti All Progressives Congress (APC) du président Muhammad Buhari. 

"Vue aérienne de la bousculade pour du riz au Secrétariat d’Etat de Lagos (siège du gouvernement local, ndlr). Le Nigeria est vraiment à son plus bas niveau. Des gens prêts à mourir pour du riz au secrétariat de Lagos. C’est cela votre gouvernement NextLevel ?", précise la légende, en référence au programme de l’APC intitulé NextLevel Nigeria. 

Une autre recherche d’image inversée à l’aide du moteur de recherche russe Yandex, conduit cette fois-ci à une version différente mais également datée de mars 2019.

Il s’agit d’une vidéo diffusée le 1er mars 2019 sur la page Youtube de la chaîne Sahara TV et titrée "Les fonctionnaires de l’état de Lagos se précipitent sur le riz (distribué lors, ndlr) de la campagne APC de Sanwo-Olu". 

Au Nigeria, il est commun de voir des candidats à une élection courtiser les électeurs avec des campagnes de distribution de riz et autres aliments. 

Selon Sahara TV, cette distribution à destination des fonctionnaires a eu lieu devant l’Auditorium Adeyemi Bero, situé dans la zone administrative du gouvernement à Ikeja, dans la banlieue de nord de Lagos.

En faisant des recherches sur les outils Google Maps et Google Street View, on constate que les structures et les couleurs des bâtiments visibles dans la vidéo correspondent à celles autour de l’auditorium Adeyemi Bero.

(Capture d’écran Sahara tv datée du 20 avril 2020)
(Capture d'écran Google Maps datée du 20 avril 2020)

 

Cette distribution de riz avait également été rapportée par des médias nigérians, notamment Vanguard NewsPaper et The Punch.

Difficultés de ravitaillement en raison du coronavirus

Dans plusieurs pays d’Afrique, la population, confinée par les autorités ou confrontée à une économie tournant au ralenti, peine à subvenir à ses besoins.  

Au Nigeria, où plus de 600 cas dont 22 morts étaient recensés au 21 avril 2020, de nombreux états ont adopté des mesures de confinement, particulièrement strictes à Lagos, Abuja ou dans l'état d'Ogun, où la population a l'obligation de rester à la maison sauf pour acheter de la nourriture un jour sur deux.

Les autorités locales ont procédé à des distributions de nourriture, comme le montre ce reportage de l'AFP.

En Côte d’Ivoire, qui comptait plus de 800 cas de contamination dont 10 morts en date du 21 avril 2020, le confinement n’est pas obligatoire mais les rassemblements sont interdits et le port du masque est obligatoire. 

Conscients de la difficulté pour  nombreuses familles de survivre pendant cette période, l’ancienne star du football Didier Drogba et le chanteur du groupe Magic System, A’salfo, ont organisé vendredi 17 avril une distribution de lots (comprenant riz, huile, savon...) à 200 familles démunies d’un quartier populaire d’Abidjan.

Traduit et adapté de l'anglais par Sadia Mandjo.
*Outil développé notamment par l'AFP et permettant, entre autres, d'effectuer des recherches 
inversées à partir de vidéos.
 
Sadia Mandjo
CORONAVIRUS