Ce dessin représentant la mort de George Floyd avec des personnages des Simpson a été réalisé par un artiste indépendant

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

Une image montrant la scène de la mort de George Floyd avec des personnages du célèbre dessin animé américain "Les Simpson" a été partagé des centaines de fois sur les réseaux sociaux. Ces publications affirment qu'elle est tirée d’un épisode de la série datant des années 1990. C'est faux: il s’agit d’un dessin réalisé par l'artiste italien Yuri Pomo pour sensibiliser à la mort de George Floyd.

"Je vais regarder tous les épisodes des SIMPSONS pour connaître les faits de société futurs" (sic), annonce l’auteur d’une publication en français sur Facebook. 

Sous ce texte, on voit le chef Wiggum, personnage du policier dans la série "Les Simpson", mâchoire serrée, plaquant son genou sur le cou d’un homme noir étendu au sol.

Cette posture est la même que celle du policier de Minneapolis Derek Chauvin, accusé d’avoir tué George Floyd en le maintenant ainsi au sol lors de son interpellation le 25 mai.

Derrière le chef Wiggum apparaît Lisa Simpson, un des personnages emblématiques de cette série culte, brandissant un panneau où est inscrit "Justice for George" (“Justice pour George”, ndlr).

Capture d'écran Facebook réalisée le 03 juin 2020

Une légende mentionne, en anglais, "From the 1990's", laissant croire que la série évoquait déjà la mort de George Floyd il y a plus de 20 ans.

"Wouaaaa prédit depuis les années 90 sérieux.simpsons!!!"(sic), s’étonne également l’auteur d’une autre publication Facebook.

Certains internautes relaient aussi cette thèse et ce dessin sur Twitter, YouTube ainsi que dans un article en ligne.

"Faire prendre conscience"

Les scénaristes des Simpson sont connus pour avoir évoqué des événements qui se sont ensuite réellement produits, comme l'acquisition de 21st Century Fox par Disney dans un épisode de 1998.

Cependant, le dessin viral que nous vérifions n'est pas extrait de la série. Il a été réalisé après la mort de George Floyd.

L'AFP a retrouvé le dessin original réalisé par l'artiste italien Yuri Pomo, qui a confirmé en être l’auteur.

Capture d'écran Facebook réalisée le 03 juin 2020

Sur la publication Facebook de son dessin, il interpelle les internautes: "Imaginez que vous soyiez avec votre fils/fille en train de regarder les Simpson et tout d’un coup cette scène se produit dans la série, aussi cruelle qu’elle a été, sans blague, sans ironie. (...) Imaginez ça, que ressentiriez-vous ? Réfléchissez-y profondément et trouver votre réponse, il n’y a rien à ajouter !". 

"Ce n'est lié à aucun épisode des Simpson, c'est une oeuvre que j’ai  réalisée en raison de ce qui s'est passé récemment", a ensuite assuré Yuri Pomo, contacté par l'AFP sur Instagram.

"J'ai utilisé le dessin animé le plus célèbre au monde (...) pour aider à faire prendre conscience de la situation actuelle du monde", a-t-il expliqué.

"Ce à quoi nous sommes confrontés est réel! Grave! Et absolument mauvais", a-t-il ajouté.

Pomo a également publié d'autres dessins (1,2) en reprenant l’imagerie des Simpson pour rendre hommage à Floyd et à deux autres Afro-Américains tués cette année: Ahmaud Arbery, 25 ans, et Breonna Taylor, 26 ans.

(Dessin de Yuri Pomo présentant Breonna Taylor, George Floyd et Ahmaud Arbery, capture d’écran réalisée sur Instagram le 03 juin 2020)

Trois hommes blancs ont été arrêtés pour le meurtre d'Ahmaud Arbery en Georgie, et les autorités enquêtent sur la mort de Breonna Taylor, tuée par la police lors d’une opération contre des trafiquants de drogue dans le Kentucky.

Nouveau symbole des violences policières 

George Floyd, Afro-Américain de 46 ans, est mort lors de son interpellation le 25 mai à Minneapolis (Minnesota) après qu'un policier blanc a plaqué son genou sur son cou pendant pendant 8 minutes et 46 secondes, selon les éléments de la plainte criminelle contre l'agent impliqué.

Une autopsie indépendante a conclu qu’il était mort asphyxié en raison d'une "pression forte et prolongée", a affirmé le 2 juin l'avocat de la famille de la victime.

Ce décès, devenu le nouveau symbole des violences policières contre les Afro-Américains, a déclenché une vague de manifestations à travers le pays. 

Les médias américains ont dénombré des manifestations dans au moins 140 villes dimanche et des couvre-feux ont été imposés dans une quarantaine d'entre elles, notamment à New York où le maire Bill De Blasio a prolongé la mesure jusqu’au 7 juin.

Article traduit et adapté de l'anglais par Monique Ngo Mayag.
 
Monique Ngo Mayag