Non, il n’y a eu “aucune instruction ministérielle” pour fermer prochainement la frontière franco-espagnole

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

Une publication partagée plus de 60 000 fois en moins de trois jours sur Facebook affirme que la frontière franco-espagnole sera fermée le jeudi 23 juillet dans la commune frontalière du Perthus, dans les Pyrénées-orientales. C’est faux le 21 juillet, la préfecture de ce département explique à l’AFP n’avoir reçu "aucune instruction ministérielle pour fermer la frontière".

Un message posté sur Facebook affirme que la frontière franco-espagnole sera fermée le 23 juin au Perthus, une commune des Pyrénées-orientales frontalière avec la région Catalogne, en Espagne, où a été observée une résurgence de l’épidémie de Covid-19.

"Fermeture de la frontière espagnole jeudi reconfinement à partir du bas du perthus (sic)" affirme ce message, publié le soir 19 juillet et partagé plus de 60.000 fois depuis.

Capture d'écran prise le 21 juillet 2020

En réalité, aucune fermeture imminente du poste-frontière du Perthus n'a été ordonnée à ce jour, selon les autorités françaises contactées le 21 juillet.

Interrogé par l'AFP, la préfecture des Pyrénées-orientales explique n'avoir reçu "aucune instruction ministérielle pour fermer la frontière entre la France et l'Espagne."

"Il y a toujours une libre circulation entre les deux pays pour l'instant", ajoute la préfecture.

Cette publication a été diffusée au lendemain de la visite du Premier ministre français Jean Castex le 18 juillet à Prades, dans le même département que le Perthus, au cours de laquelle il n'avait pas exclu une éventuelle fermeture des frontières avec l'Espagne.

"Nous surveillons cela de très près, ici en particulier, parce que c'est un vrai sujet dont il faut que nous discutions aussi avec les autorités espagnoles", avait alors affirmé M. Castex.

En Catalogne, près de 4 millions d'habitants de l'agglomération de Barcelone ont été appelés le vendredi 17 juillet à "rester chez eux" sauf pour des raisons de première nécessité, en raison de la hausse des cas de Covid-19.

Cette recommandation concerne aussi la zone de Lérida et a été étendue le 19 juillet aux municipalités de Figueras et Vilafant, situés à moins de 30 km du Perthus.

La frontière entre la France et l'Espagne avait été rouverte le 21 juin, après trois mois d'un strict confinement côté espagnol pour endiguer la pandémie.

 
Thomas Saint-Cricq
CORONAVIRUS