Non, un rapport du CDC sorti "cette semaine" ne remet pas en cause l'existence de la pandémie

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

Une vidéo partagée des centaines de fois sur les réseaux sociaux depuis le 1er août montre le discours d'un homme affirmant que, selon les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), seuls "6% des décès survenus peuvent être directement attribués" au Covid-19 aux Etats-Unis. Il en conclut qu'il "n'y a pas de pandémie". Mais cette vidéo date d'août 2020 et les propos de ce pasteur sont erronés.

"Un rapport du CDC est sorti cette semaine", écrit le blog Réseau international le 4 août 2021, relayant la vidéo. "Le CDC confirme il n’y a pas de pandémie", titre le blog Divulgation, utilisant la même vidéo dans une publication du même jour.

Capture d'écran du blog Réseau International, réalisée le 5 août 2021

Selon l'outil d'analyse des réseaux sociaux Crowdtangle, ces deux articles ont été respectivement partagés 512 fois et 352 fois sur Facebook en moins de 24 heures. Sur Twitter, ils ont également été relayés des centaines de fois (1,2).

Sur la plateforme Odysée, où est hébergée la vidéo utilisée dans les deux publications, elle a été vue plus de 18.000 fois depuis le 1er août et republié à l'identique à de nombreuses reprises :

Capture d'écran du site odysée, prise le 5 août 2021 ( Capture d'écran du site odysée, prise le 5 août 2021 / )

Pourtant, les CDC n'ont rien affirmé de tel cette semaine. Depuis le 29 juillet, les rapports diffusés par les Centres de prévention et de lutte contre les maladies portent principalement sur la couverture vaccinale aux Etats-Unis .

Une vidéo d'août 2020

L'homme qui prend la parole est le pasteur américain John MacArthur et la vidéo montre l'un de ses sermons à l'église Grace Community à Los Angeles, le 30 août 2020.

"Un rapport assez révélateur est sorti cette semaine (...) le CDC (...) a dit qu'en vérité 6% des décès survenus peuvent être directement attribués au Covid. 94% ne le sont pas. Sur les 160.000 personnes décédées, 9.210 sont décédées du Covid. Il n'y a pas de pandémie", dit-il dans la vidéo, sous-titrée en français.

Il est possible de retrouver des extraits de ce sermon sur plusieurs sites en anglais et sur la page Youtube en espagnol (dans une version doublée) de l'église. La version originale du sermon a été diffusée un temps sur le site de l'Eglise avant d'être retirée.

Capture d'écran du site wthrockmorton, prise le 5 août 2021

Une recherche dans l'onglet "actualités" de Google avec les mots "John MacArthur" et "Grace Community Church" redirige vers de nombreux articles en anglais, notamment sur les positions du pasteur ou sur ce fameux discours, dont le contenu a été vérifié par nos confrères de l'agence de presse Reuters début juillet alors que cette vidéo a recommencé à circuler outre-Atlantique.

Une interprétation trompeuse

La vidéo avait également fait l'objet d'un article de vérification de l'AFP en espagnol en septembre 2020, car le discours du pasteur repose en réalité sur une lecture erronée d'une statistique des Centres de prévention et de lutte contre les maladies. John MacArthur s'est basé sur un tableau de données diffusé par le CDC le 26 août 2020, qui a été dans la foulée largement partagé sur les réseaux sociaux et même retweeté par le président américain de l'époque, Donald Trump.

Ce tableau porte sur les patients américains qui présentaient une ou plusieurs comorbidités au moment de leur mort. Les données considérées étaient arrêtées au 26 août 2020.

Capture d'écran d'un rapport des CDC américains, prise le 5 août 2021

"Dans 6% des décès, le Covid-19 était la seule cause mentionnée", peut-on lire dans ce tableau. L'AFP a avait déjà expliqué dans un article du 2 septembre que ces statistiques avaient été mal interprétées. Ce chiffre signifie que, dans 6% des cas, "le Covid-19 est la seule cause renseignée sur le certificat de décès", avait alors expliqué Bob Anderson, responsable des statistiques de mortalité au Centre national des statistiques de santé (NCHS), branche des CDC. Dans les 94% restants, "un autre élément était indiqué [sur le certificat], soit une complication, soit un facteur contributif", avait-il ajouté, soulignant que les comorbidités peuvent elles-mêmes être des complications liées au Covid-19.

"Vous pouvez avoir des insuffisances respiratoires ou des pneumonies causées par le Covid-19", avait-il détaillé. Et si ces dernières sont considérées comme des comorbidités, "le Covid-19 est la cause sous-jacente du décès, parce qu'il est à l'origine de la pneumonie qui a entraîné la mort de la personne".

Parmi les principales comorbidités répertoriées par les CDC figurent les maladies respiratoires (pneumonie, insuffisance ou détresse respiratoire, etc.) et le diabète.

Pour autant, le Covid-19 était bien la cause sous-jacente des 161.392 décès recensés au 26 août 2020 par les CDC, avait affirmé Bob Anderson, qui soulignait que "l'on meurt rarement du Covid-19 sans qu'il n'ait causé des complications".

Au 5 août 2021, l'épidémie de Covid-19 a causé la mort de 614.785 personnes aux Etats-Unis, selon un décompte établi par l'AFP à partir de sources officielles. Il s'agit du pays le plus meurtri par la maladie à ce stade selon ce décompte.

COVID-19