Action d'Oxfam pour réclamer un égal accès aux vaccins anti-Covid, en marge du sommet du G7 du 11 au 13 juin 2021 en Grande-Bretagne ( AFP / ADRIAN DENNIS)

Attention à cette publication conspirationniste sur la "plandémie" de Covid-19

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

Une vidéo très virale affirme que l'épidémie de Covid-19 procède d'un plan visant à imposer un "nouvel ordre mondial" pour asservir les populations et réduire le nombre d'habitants sur le globe. Cette publication aux accents conspirationnistes détourne des déclarations de chefs d'Etat, recycle des fausses informations sur les fumées émises par les avions et pointe du doigt les francs-maçons.

La vidéo est confuse, l'image de mauvaise qualité mais elle a trouvé son public sur Facebook: depuis le 15 juin, près de 5.000 personnes ont partagé une publication enjoignant à "ouvrir (les) yeux" et affirmant, en résumé, que l'épidémie de Covid-19 serait en réalité une "plandémie", un néologisme désignant un plan mondial d'asservissement des masses et de réduction de la population mondiale.

"Macky, Sarkozy... ne cachent pas leur plan préparé: le nouvel ordre mondial", clame un court texte, tandis que la vidéo qui l'accompagne débute par des déclarations de l'ex-président français et de l'actuel chef de l'Etat sénégalais Macky Sall, censées appuyer ces dires.

Elle montre ensuite un homme non-identifié qui égrène, en allemand, les détails de cette supposée conspiration mondiale qui viserait à faire disparaître 7 milliards de personnes en diffusant des "métaux lourds" et des "accélérateurs de vieillissement" via les fumées des avions -- les fameux "chemtrails".

Capture d'écran Facebook prise le 23 juin 2021

En très grande majorité, les commentaires sous la vidéo expriment stupeur et effroi.

Capture d'écran Facebook prise le 23 juin 2021

Très en vogue dans la sphère conspirationniste et déjà épinglée par AFP Factuel (ici), la thèse d'une "plandémie" s'appuie ici sur des déclarations publiques sorties de leur contexte et sur les affirmations sans preuves d'un homme qui affirme notamment que les deux guerres mondiales ont été "imposées" aux Allemands pour piller leur pays.

Censées lever le voile sur la pandémie actuelle, les déclarations de Nicolas Sarkozy qui ouvrent la vidéo remontent en réalité au 16 janvier 2009 et n'ont aucun lien avec les questions sanitaires.

"On ira ensemble vers ce nouvel ordre mondial et personne, je dis bien personne, ne pourra s'y opposer", dit effectivement celui qui est alors chef de l'Etat, selon le verbatim officiel de son allocution.

Mais cet appel est centré autour d'un objectif: instaurer une meilleure régulation de la finance internationale. En ce début 2009, les économies occidentales sont frappées de plein fouet par la crise américaine des "subprimes" qui a fait révélé les excès de la finance et va provoquer une récession mondiale.

Comme le montre son discours, Nicolas Sarkozy a alors les yeux tournés vers le sommet du G20 qui se tiendra quelques mois plus tard à Londres et doit coordonner la riposte de la communauté internationale à la crise mais aussi poser les bases d'un système financier moins risqué. "2009 peut être l'année de naissance d'un nouveau capitalisme, d'un nouvel ordre mondial", dit ainsi le président français.

Les déclarations sur le "nouvel ordre mondial" réclamé par le chef de l'Etat sénégalais Micky Sall sont tout autant sorties de leur contexte: elles remontent au 3 avril 2020, jour de la commémoration du 60e anniversaire de l'indépendance du pays, et relayent notamment un appel à annuler la dette des pays pauvres.

"Je renouvelle par conséquent mon appel aux partenaires bilatéraux et multilatéraux à appuyer nos efforts en annulant la dette publique et en réaménageant la dette privée selon des mécanismes à convenir. Du reste, la tourmente qui secoue le monde a fini de révéler au grand jour la fragilité de tous les pays et leurs vulnérabilités communes. Alors, il est temps de repenser l'ordre des priorités. Il est temps de travailler ensemble à l'avènement d'un nouvel ordre mondial qui met l'humain et l'humanité au cœur des relations internationales", dit M. Sall selon le verbatim de son intervention.

Après ces deux courts extraits, la vidéo donne la parole à un homme que l'AFP a pu identifier grâce au logiciel de recherche d'images inversées de Google: il s'agit de l'Allemand Holger Strohm, farouche opposant à l'énergie nucléaire et auteur méconnu en France où aucun de ses ouvrages n'a été traduit.

Dans ce court extrait, M. Strohm revisite l'histoire contemporaine en clamant notamment que "le nouvel ordre mondial et ses francs-maçons de haut rang prétendent tout contrôler et tout dominer" , des affirmations très répandues dans la complosphère.

Selon le doublage français de la vidéo, il affirme ainsi que la population mondiale sera asservie grâce à l'utilisation de "métaux mous", "d'accélérateurs de vieillissement" et "de tranquillisants dans les aliments, dans l'eau et dans l'air", qui seront répandus "à travers les chemtrails".

Ces traînées blanches dans le ciel laissées dans leur sillage par les avions sont régulièrement au coeur de théories conspirationnistes. Dans un précédent article de vérification, l'AFP avait donné la parole à plusieurs experts qui expliquaient que ces nuages étaient sans danger et résultaient de la condensation de vapeur d'eau, notamment à un niveau de l'atmosphère où l'humidité est forte.

M. Strohm assure également que ce nouvel ordre mondial vise à éradiquer 7 milliards de personnes sur le globe, conformément à un des "commandements" affichés sur les "Georgia Guidestones": un monument en granit situé dans l'Etat américain de Géorgie et sur lequel sont inscrits des préceptes en douze langues. Cet édifice a été bâti en 1980 mais l'identité de ceux qui l'ont financé reste une énigme, comme le rappelaient le magazine américain Wired dans cet article paru en 2009 et le site internet de l'Office de tourisme de Géorgie.

Capture d'écran du site de l'office de tourisme de Géorgie

Parmi ces préceptes figure celui de "maintenir l'humanité sous les 500 millions, en équilibre perpétuel avec la nature" et c'est ce commandement que le "nouvel ordre mondial" voudrait mettre en oeuvre selon les accusations sans preuves de M. Strohm.

En conclusion de la vidéo, une voix off ne fait pas dans la nuance: la pandémie de Covid et ce nouvel ordre mondial, affirme-t-elle, conduiront à mettre sur pied "un gouvernement mondial dirigé par le diable en personne".

25 juin 2021 Répare un lien hypertexte et ajoute légendes sur des captures d'écran
COVID-19