Les compagnies aériennes ne déconseillent pas aux personnes vaccinées de prendre l'avion

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

Dans une vidéo partagée plusieurs centaines de fois sur Facebook et Twitter, un présentateur de la chaîne australienne Sky News affirme que les compagnies aériennes, en particulier russes et espagnoles, "recommandent aux personnes vaccinées de ne pas voyager". C'est faux : les compagnies ne prévoient pas d'interdire aux voyageurs vaccinés de voler, ont assuré à l'AFP plusieurs associations de transport aérien. De plus, les thromboses parfois provoquées par un très long voyage en avion et celles, rares, associées à certains vaccins contre le Covid-19, n'ont rien à voir entre elles.

"Les compagnies aériennes s'attaquent au problème des caillots sanguins et recommandent aux personnes VACCINÉES de ne pas prendre l'avion en raison des dernières connaissances scientifiques et des éventuelles poursuites judiciaires" , affirme cette internaute, qui partage une vidéo diffusée sur la chaîne de télévision Sky News.

Capture d'écran faite le 16/06/2021 sur Twitter ( Capture d'écran faite le 16/06/2021 sur Twitter / Marie GENRIES)

Ce tweet a été partagé plus de 900 fois depuis le 13 juin 2021. La vidéo est également relayée sur Instagram et sur Facebook, ainsi que dans d'autres langues, en néerlandais notamment.

Il n'existe aucune discussion autour d'un éventuel risque pour les personnes vaccinées qui prennent l'avion, ont assuré à l'AFP plusieurs organisations de transport aérien. De plus, les thromboses (l'autre nom de ces caillots sanguins) parfois provoquées par un très long voyage en avion et celles, rares, associées au vaccin contre le Covid-19 n'ont rien à voir entre elles, ont expliqué plusieurs experts à l'AFP.

D'où vient cette information ?

La vidéo diffusée dans ces publications est extraite d'une chronique diffusée le 11 juin 2021 sur la version australienne de la chaîne Sky News et présentée par Cory Bernardi, un ancien parlementaire controversé . Dans cette chronique, le présentateur dénonce les"ploutocrates assoiffés de pouvoir", qui auraient "caché des faits" et remet en cause le vaccin.

"Dans différentes parties du monde, les compagnies aériennes déconseillent désormais aux personnes vaccinées de prendre l'avion", déclare-t-il à 6', "les compagnies aériennes en Espagne et en Russie déconseillent aux personnes vaccinées contre le coronavirus de voyager à cause des risques de caillots sanguins. C'est un risque connu des vols longs, mais c'est apparemment exacerbé par les potentiels effets secondaires des vaccins contre le Covid-19".

La source sur laquelle il s'appuie est un blog en allemand, "Uncut-News", dont l'article sur le sujet cite plusieurs sources russes, dont la principale renvoie à un blog néerlandais...vérifié par l'AFP début juin.

Les compagnies aériennes n'envisagent pas de restreindre les voyageurs vaccinés

Interrogée le 3 juin 2021, la porte-parole de l'association de compagnies aériennes Airlines for Europe, qui représente 70% du transport aérien en Europe, a assuré à l'AFP qu'"aucune discussion n'a lieu entre les compagnies aériennes pour interdire ou empêcher les voyageurs vaccinés ou même non vaccinés de prendre l'avion".

"La vaccination est un élément crucial de la gestion de la pandémie, et l'augmentation des niveaux de vaccination permet le retour progressif de la libre circulation, y compris pour les voyages aériens", a déclaré Jennifer Janzen le 3 juin 2021.

Une porte-parole de l'Association internationale du transport aérien (Iata), avait également indiqué à l'AFP en mai qu'elle n'avait "connaissance d'aucune réunion entre les compagnies aériennes pour discuter du fait de ne pas transporter des passagers vaccinés". "Les passagers vaccinés devraient être autorisés à franchir les frontières sans avoir besoin de tests ou de quarantaine", avait-t-elle ajouté.

Quant à la principale compagnie aérienne russe, Aeroflot, elle a annoncé dans un communiqué publié le 13 mai 2021 le lancement de la campagne "Miles for Vaccination", permettant à 10 000 passagers vaccinés et voyageant avec la compagnie de recevoir 10 000 "miles" (permettant d'accéder à certains avantages, comme des réductions). "Une campagne de vaccination à grande échelle est en cours en Russie. Atteindre l'immunité de groupe est notre responsabilité commune. La promotion de la vaccination est notre contribution à la reprise complète du transport aérien et au confort de nos passagers", déclare le PDG de la compagnie dans ce communiqué.

Deux types de caillots sanguins différents

Il existe deux types de vaccins Covid-19 : les vaccins à ARNm, récemment développés (Pfizer-BioNTech et Moderna), et les vaccins dits à vecteur viral (AstraZeneca et Johnson) qui sont déjà utilisés depuis des décennies. Le fonctionnement des vaccins à ARNm sont expliqués dans cette vidéo de l'AFP.

L'Agence européenne des médicaments a annoncé en avril 2021 que les caillots sanguins devaient figurer sur la liste des effets secondaires "très rares" des vaccins COVID-19 d'AstraZeneca et de Johnson & Johnson, qui sont tous deux des vaccins à vecteur viral. Le mois suivant, elle a déclaré qu'il n'y avait "aucune indication à ce jour" permettant de suspecter un lien entre les vaccins à ARNm et les thromboses.

La thrombose déclenchée par un long vol existe, mais elle est significativement différente de celle associée, lors de rares effets secondaires, à certains vaccins contre le Covid-19.

"Le phénomène particulier de caillot sanguin appelé VITT (acronyme de l'anglais Vaccine-Induced Immune Thrombotic Thrombocytopenia, NDLR) qui a été considéré comme un effet secondaire rare pour un ou peut-être deux types de vaccins covid est un trouble différent de celui des caillots sanguins dans la jambe et/ou pulmonaire, qui peuvent être associés à l'immobilité, après une intervention chirurgicale, une blessure à un membre, un alitement prolongé, ou parfois à la station assise prolongée pendant un voyage", a expliqué à l'AFP en mai le conseiller médical de l'Iata, le Dr David Powell, ajoutant que "les cas liés à un long voyage (par air, rail ou route) présentent en général des facteurs de risque pré-existants".

Marie-Antoinette Sevestre-Pietri, professeure de médecine vasculaire au CHU d'Amiens et présidente de la Société française de médecine vasculaire a également confirmé à l’AFP en mai que les deux types de thromboses n’ont "rien à voir" .

"Les thromboses qui sont associées au voyage en avion, c'est un facteur de risque qu'on connaît depuis plus d'une dizaine d'années", a-t-elle expliqué. En 2007, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) avait d’ailleurs publié un rapport ayant pour objectif de confirmer l’augmentation du risque de thrombose veineuse lors des voyages aériens.

Quant, à la thrombose dite "atypique" provoquée par certains vaccins dans de rares cas, il s'agit d'une "thrombose immunologique". "C'est une allergie à des composants du vaccin qui vont activer la coagulation avec l'apparition de caillots de sang un petit partout ou dans des endroits peu habituels, comme les veines cérébrales ou les veines digestives", a ajouté la professeure.

"Il n'y a absolument pas de raison" qu’un voyage en avion favorise une thrombose atypique liée au vaccin, a précisé la professeure Sevestre-Pietri, ajoutant n’avoir connaissance d'"aucun cas décrit".

Les vaccins AstraZeneca et Janssen sont limités depuis mi-mars aux plus de 55 ans en France (41 ans en Belgique), car les rares cas de thromboses atypiques (associées à un trouble de la coagulation ou localisées à un endroit inhabituel) ont été majoritairement observés chez des personnes plus jeunes.

28 juin 2021 Ajoute précisions sur le blog allemand Uncut-News, supprime un lien en double
COVID-19 VACCINS