La police belge dément des rumeurs d’enlèvements à l’aide de roses géolocalisées

Publié le 04/08/2020 à 18:50

Des publications virales sur les réseaux sociaux depuis début juillet affirment qu’à Bruxelles, des personnes distribueraient gratuitement des roses contenant "un traceur", qui permettrait de "faciliter les enlèvements". Mais cette affirmation n’a aucun fondement : la police de Bruxelles et la police fédérale belge ont déclaré à l’AFP n’avoir jamais entendu parler d’un tel procédé.