Cette vidéo du président chinois en visite dans une mosquée est ancienne, sans rapport avec le nouveau coronavirus

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

Une vidéo largement diffusée sur les réseaux sociaux, dans plusieurs langues, prétend montrer une visite récente du président chinois dans une mosquée, et affirme que le chef de l'Etat a demandé aux musulmans de prier pour le pays touché par l'épidémie du nouveau coronavirus. En réalité, les images sont anciennes et la visite de Xi Jinping remonte à juillet 2016.

Capture d'écran d'une publication Facebook réalisée le 06 février 2020.

La vidéo a été diffusée à partir du 4 février sur de nombreuses pages Facebook francophones, arabophones et anglophones. Elle montre le président chinois, Xi Jinping, en visite dans une mosquée en Chine. Il s'entretient à l'intérieur du lieu de culte avec un groupe d'hommes, avant d'en sortir pour saluer plusieurs personnes.

"Le président Chinois rend visite à une mosquée et demande aux musulmans de prier pour le pays pour le protéger de cette catastrophe de coronavirus. C'est maintenant qu'ils ont connu les vertus de l'Islam !!!", affirme le commentaire accompagnant la vidéo, visionnée au total, des centaines de milliers de fois au moins.

Toutefois, dans les commentaires, plusieurs internautes ont signalé la supercherie, affirmant que la vidéo était ancienne.

En faisant une recherche en anglais sur Google en utilisant les mots clés “Xi Jinping visits a mosque in China”, nous retrouvons effectivement les mêmes images, à des dates antérieures, sur d'autres pages web. 

Capture d'écran d'une vidéo Youtube réalisée le 06 février 2020.

La vidéo la plus ancienne est celle publiée le 20 juillet 2016 sur la chaîne Youtube de la télévision d'Etat chinoise (CCTV), dont le logo apparaît bien, en haut à droite, sur les images diffusées sur les réseaux sociaux.

La légende des images CCTV précise : "Le président chinois a effectué une visite spéciale à la mosquée Xincheng dans la ville de Yinchuan mardi matin lors d'une tournée dans la région autonome de Ningxia dans le nord-ouest de la Chine".

Cette information nous est par ailleurs confirmée par le site d'informations chinois en langue anglaise, Sina English, qui a de son côté relayé les photos de la visite, le jour même du déplacement, le mardi 19 juillet 2016.

Capture d'écran d'un article sur le site Sina English réalisée le 07 février 2020.

La Chine accusée de "crimes contre l'humanité" contre les musulmans

Ainsi, la vidéo a été relayée avec une légende trompeuse au moment où un nouveau coronavirus se répand en Chine, pays accusé de réprimer la minorité musulmane ouïghoure dans la région du Xinjiang, dans l'extrémité nord-ouest du pays.

Selon des organisations de défense des droits humains, pas moins d'un million de Chinois musulmans ont été internés dans des "camps de rééducation".

En janvier 2020, un rapport de parlementaires américains a accusé la Chine de "crimes contre l'humanité" au Xinjiang, où les autorités ont engagé une politique répressive à l'égard des musulmans ouïghours en  en réponse à des attentats meurtriers commis contre des civils et attribués à des séparatistes ouïghours.

Le nouveau coronavirus apparu dans le pays en décembre, a déjà fait plus de 560 morts et contaminé plus de 28.000 personnes en Chine.

 
Salsabil Chellali
CORONAVIRUS