Ces images d'une nuée d'oiseaux noirs sur un parking sont anciennes et le phénomène naturel est fréquent au Texas

Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux prétend montrer une récente"invasion" de corbeaux aux Etats-Unis, un "signe du fléau de la mort". En réalité, l'extrait date de 2016 et le phénomène de ces nuées d'oiseaux est tout à fait naturel, souvent observé au Texas.

La vidéo de près de deux minutes montre une nuée d'oiseaux noirs arriver sur un parking et se poser sur les voitures, les constructions et à même le sol. Les images sont filmées de l'intérieur d'une voiture et des voix paniquées sont audibles dans l'extrait. 

Capture d'écran d'une publication Facebook réalisée le 18 mai 2020.

Visionnée plusieurs milliers de fois, elle est relayée sur les réseaux sociaux en anglais dès la fin avril, avant d'apparaître quelques jours plus tard sur des pages francophones. Sur de nombreuses vidéos la mention "en direct" en haut à gauche de l'image apparaît en rouge, pour faire croire à une diffusion immédiate ou très récente. 

"Les Etats-Unis ont été envahis par des oiseaux de type corbeau : les voitures ne peuvent pas bouger et les gens se cachent à l'intérieur des voitures et dans les maisons. Un très mauvais signe du fléau de la mort. Que Dieu les épargnent par sa miséricorde", commentent en français plusieurs publications relayées depuis le 8 mai sur Facebook, faisant ainsi indirectement le lien avec la pandémie de Covid-19.

Capture d'écran d'une publication Facebook réalisée le 14 mai 2020.

"Je vous laisse apprécier et interpréter ce qui s'est passé, hier, dans le Mississippi, aux Etats-Unis" ou "Les Etats-Unis envahis par des corbeaux", pouvons-nous lire par ailleurs sur Twitter et Facebook

Une ancienne vidéo partagée récemment

N'ayant pas pu retrouver l'origine de la vidéo via la recherche d'images inversée, nous avons effectué une recherche par mots-clés en anglais avec les termes "black birds, invasion et United States" sur Google et Youtube, où nous avons retrouvé plusieurs vidéos similaires mentionnant comme origine des images, le site Viral Hog.

Sur la chaîne Youtube de Viral Hog, une plateforme d'achat et de vente de droits d'images pour des vidéos à potentiel viral, le même extrait est daté et partagé avec le témoignage de l'auteur des images.

Bien que la vidéo ait été publiée le 17 avril, il est précisé en légende que les images ont été prises le 6 décembre 2016 à Carrollton au Texas.

L'auteur des images témoigne : "J'ai quitté H-mart et je retournais à ma voiture avec des provisions. J'ai remarqué que les oiseaux étaient très bruyants au moment où je partais, mais le ciel n'en était pas aussi rempli que ce que montre la vidéo. Je suis arrivé à ma voiture pendant que des gens attendaient à l'entrée du bâtiment pour regarder. Comme vous pouvez le voir, la zone s'est très vite remplie d'oiseaux. Apparemment, ce sont des merles qui se rassemblent au coucher du soleil". 

Nous n'avons pas pu retrouver d'extrait antérieur à cette publication. Par ailleurs, en écoutant attentivement la vidéo originale de Viral Hog, nous constatons que les vidéos diffusées sur les réseaux sociaux ont subi un montage audio.

Dans la vidéo originale, une femme, enfermée dans sa voiture, commente d'un ton serein la situation "étrange" de ces nombreux oiseaux posés sur sa voiture, tandis que les images rediffusées récemment sur les réseaux sociaux sont accompagnées de bruitages avec des voix paniquées. 

Un phénomène naturel 

La scène, qui peut surprendre, est présentée sur les réseaux sociaux comme un signe de mauvais augure, faisant implicitement référence à la pandémie de Covid-19, mais en réalité le phénomène est tout à fait naturel, observé à de nombreuses reprises dans l'Etat du Texas aux Etats-Unis. 

Il s'agit de murmurations, le fait pour des oiseaux de se rassembler en nuées et de voler de façon coordonnée. Un phénomène qui se produit généralement entre novembre et février, au crépuscule. D'après les nombreux articles de presse sur le sujet, ces oiseaux sont des Quiscales (Grackles en anglais), une espèce américaine de passereaux.

Fin janvier dernier, des scènes similaires ont été observées à Houston au Texas comme diffusé ici par l'antenne locale de CBS à Dallas. D'autres vidéos du phénomène qui se répète chaque année à la même période circulent sur le net comme celle-ci datant de 2018 ou celle-là de 2017.